Suivi de la grêle à l’aide de l’App de MétéoSuisse

Date de publication 1 juin 2015
Thèmes Service
Recherche et collaboration
Portrait
Type Communiqué de presse

Les scientifiques de MétéoSuisse explorent de nouvelles voies dans l’étude de la grêle et le relevé de données météorologiques : désormais, grâce à l’App de MétéoSuisse, la population elle-même apportera une aide précieuse dans le recensement des averses de grêle. Le projet a été réalisé en collaboration avec les chercheurs du laboratoire de la Mobilière sur les risques naturels du centre Oeschger en climatologie de l’Université de Berne et de la Mobilière Suisse.

L’office fédéral de météorologie et de climatologie s’efforce depuis des décennies d’améliorer les prévisions du temps en recourant aux méthodes les plus modernes. La technologie du radar en particulier joue un rôle important dans le développement de prévisions des fortes pluies et des orages. Les nouveaux radars météorologiques suisses mesurent les différentes formes de précipitations sur un axe horizontal et vertical, et non plus sur l’axe horizontal seulement, ce qui permet de mieux reconnaître la présence de grêle au sein de forts orages. En effet, en dépit des techniques les plus récentes, la grêle reste difficile à prévoir et à mesurer.

Apporter sa contribution à la science

MétéoSuisse s’est fixé pour objectif d’améliorer encore les prévisions de la grêle à court terme, et a besoin pour ce faire de beaucoup d’observations de grêle au sol, pour vérifier la qualité de ces prévisions. C’est à ce niveau que le service météorologique national compte sur le soutien de la population : dès à présent, les utilisatrices et utilisateurs de l’App de MétéoSuisse et de l’App de la Mobilière peuvent saisir et transmettre la taille des grêlons, l’heure et le lieu d’une chute de grêle, en deux étapes faciles à effectuer. Cette solution de « crowdsourcing » permet ainsi à tout un chacun d’apporter une contribution précieuse à l’amélioration des alertes de grêle. Plus il y aura d’observations qui parviendront à MétéoSuisse, mieux la nature des échos radar générés par des nuages d’orage provoquant des chutes de grêle pourra être étudiée. Dans ce projet, la garantie de la qualité des observations représente un défi de taille : les données transmises sont donc vérifiées à l’aide d’études statistiques et de recoupements.

 

Développement d’alertes en cas d’intempéries

Cet été, le labo de la Mobilière et MétéoSuisse réaliseront en outre un essai pilote pour des alertes de grêle à court terme émises automatiquement à partir des mesures radars. Plusieurs centaines de personnes participeront à l’étude ; elles recevront un avertissement par SMS peu avant une averse de grêle prévue, et devront ensuite annoncer s’il a bel et bien grêlé. Cela permettra aux scientifiques de vérifier la qualité de ces alertes automatiques.

Autres nouveautés pour l’App de MeteoSwiss

Avec plus de trois millions de téléchargements, l’App de MétéoSuisse fait partie des applications météorologiques mobiles préférées en Suisse. Les utilisatrices et utilisateurs de l’App connaissent les annonces Push pour les alertes en cas d’intempéries pour leurs lieux de prédilection en Suisse. Il est désormais possible de s’abonner à un service de prévision des alertes à moyen terme : les alertes d’intempéries à faible probabilité d’occurrence sont représentées en zone hachurée à cinq jours sur la carte des dangers. Les utilisatrices et utilisateurs pourront ainsi encore mieux se protéger des intempéries.