Contenu

Feux en Californie; des particules de fumée jusqu'en Europe.

13 septembre 2020, 14 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Un ciel orangé était visible le matin sur les îles Britanniques, ceci est dû aux particules présentes en haute altitude provenant des feux de forêt en Californie.

Webcam de Shepperton près de Londres ce matin à 8h20 (Littleton sailing club)
Webcam de Shepperton près de Londres ce matin à 8h20 (Littleton sailing club)

Un jet stream zonal

Affichage aggrandi: Géopotentiels et vitesse du vent à 300 hPa.
Géopotentiels et vitesse du vent à 300 hPa.
ECMWF

Sur la carte des géopotentiels à 300 hPa ci-dessus, on observe que le jet stream est quasi-horizontal d'Ouest en Est (zonal), il entraîne les particules de fumée directement de Californie vers l'Europe. Il est assez commun que des poussières soient transportées par des courants d'altitude sur de longues distances, par exemple, du sable saharien peut être transporté jusqu'en Suisse lors de situation du Sud. Dans le cas présent, ces particules sont transportées sur plus de 8000 km en étant peu diluées ce qui est peu fréquent.

On observe également sur la carte des géopotentiels à 300 hPa que le jet stream commence à creuser une dépression au sud du Groenland ce qui atténuera l'afflux de ces particules en haute atmosphère sur l'Europe. Lorsque le flux d'altitude ondule, les particules d'air à l'intérieur ont tendance à quitter le jet.

Trajectoires rectilignes.

Affichage aggrandi: Retro-trajectoires basées sur le modèle GFS avec comme lieu d'arrivée Londres.
Retro-trajectoires basées sur le modèle GFS avec comme lieu d'arrivée Londres.
NOAA

La carte ci-dessus montre les rétro-trajectoires de particules d'air avec lieu d'arrivée à Londres le 13.9.2020 à 00z. Ces trajectoires ont été calculées à pression constante pour des altitudes de 10000, 5500 et 3000 mètres d'altitude correspondant à des pressions d'environ 300, 500 et 700 hPa. En 4 jours, les particules d'air ont parcouru plus de 7000 km. On remarque que ces trajectoires longent le 50ième parallèle quasiment sur tout le trajet.

Poussières de fumée jusqu'en Suisse

Affichage aggrandi: Lidar de Kleine Scheidegg, évolution du 12.9.2020 à 12 au 13.9.2020.
Lidar de Kleine Scheidegg, évolution du 12.9.2020 à 12 au 13.9.2020.
MétéoSuisse.

Sur le lidar ci-dessus, on observe une zone bleu clair dès 20h samedi à une altitude supérieure à 8000 mètres (échelle verticale), au fil des heures, ce signal s'intensifie en s'abaissant, il est probablement lié à ces particules de fumée arrivant sur la Suisse par un courant du nord-est. Elles sont nettement plus diluées que sur le nord de l'Europe.

(complément) Détection des particules de fumée le 14.09.2020

Affichage aggrandi:

Les aérosols de fumée ont été détectés sur le nord de l'Europe à partir du 11.09.2020. La première détection à l'aide de Lidar en Suisse date du 13.09.2020. Le lundi 14.09.2020 les Lidars de MétéoSuisse ont à nouveau détecter ces particules de fumée, lesquelles ayant perdu de l'altitude ont pu être mesurées in-situ à la Jungfrau (voir les pics de mesure le 14.09. au matin).  

Image satellite Visible haute résolution (HRV)

Affichage aggrandi:

Commentaires (14)

  1. Olivier, 15.09.2020, 09:04

    S’il existait un Nobel de la vulgarisation scientifique, il irait certainement aux rédacteurs des blogs de météo suisse! Merci pour ces explications claires de phénomènes complexes!
    J’ai quand même une question: que sait-on du transport des ondes sonores en fonction des différentes conditions météo: humidité, poussières, températures, et bien sur vents?

    1. MétéoSuisse, 16.09.2020, 19:50

      Bonjour, merci pour votre commentaire. Peut-être que nous écrirons un jour un blog sur le sujet de votre question, mais ce n'est pas un domaine où nous sommes experts. En attendant vous trouverez sûrement de bonnes explications en faisant une recherche sur internet.

  2. Nathalie, 14.09.2020, 12:24

    Bonjour. Questions à Météo Suisse: ces dernières années, mais surtout ces derniers mois, de gigantesques incendies ont eu lieu, favorisés par la sécheresse et le réchauffement climatique. Australie, Brésil, Californie, etc.

    Ces fortes fumées contribuent de toute évidence à la pollution atmosphérique, ainsi qu'à l'effet de serre, donc au réchauffement. Mais dans quelle mesure exactement? Peut-on en mesurer clairement les conséquence sur la qualité de l'air au niveau planétaire à court ou moyen terme? Ou est-ce que cela reste-t-il malgré tout une "goutte d'eau dans l'océan", vu que les incendies font partie de notre "climat" depuis longtemps? En résumé, je veux dire: à quel point ces incendies sont-ils inhabituels?

    Et dans le cas où ces incendies seraient vraiment si énormes et toujours plus fréquents, et qu'ils affectent sérieusement l'atmosphère: est-ce que les modèles climatiques qui tentent d'anticiper le réchauffement à venir prennent clairement en compte ce phénomène?

    1. MétéoSuisse, 14.09.2020, 19:22

      Bonjour,

      pour répondre à votre question je vous renvoie au texte de l’OFEV indiquant : « la hausse des températures et l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des épisodes de sécheresse durant la période de végétation génèrent un stress pour les arbres, accentuant ainsi le danger d'incendie de forêt et d'infestation par des organismes nuisibles. »

      https://www.bafu.admin.ch/bafu/fr/home/themes/forets/info-specialistes/pressions-sur-les-forets-suisses/changements-climatiques.html

      Nous vous invitons à lire (en anglais) un des rapports du GIEC (IPCC) (voir les graphes en page 24 qui montre l’augmentation du risque d’incendie de forêt de élevé à très élevé pour une augmentation de la température moyenne globale entre +2 et +4°).

      https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2019/08/4.-SPM_Approved_Microsite_FINAL.pdf

  3. Kikou, 14.09.2020, 10:32

    Bonjour,
    Est-ce que "l'opacité" du ciel ce matin est dû à ces particules?
    En regardant les Alpes je réalise que la clarté du ciel est extrêmement basse.

    1. MétéoSuisse, 15.09.2020, 02:52

      Bonjour, cela peut être une raison, mais cette mauvaise visibilité vient aussi du fait qu'il y a une inversion de température le matin avec un air relativement humide et chargé en aérosols. L'air est "sale" car il n'a pas plu depuis deux semaines.

  4. Nicole zay, 14.09.2020, 01:18

    Bonsoir,
    Merci pour cette explication intéressante.
    Est ce la raison de ces couchers de soleils exceptionnels très rouges que nous avons eu ces dernières semaines à Villeneuve?

    1. MétéoSuisse, 14.09.2020, 18:32

      Bonjour,

      La présence d'aérosols dans l'atmosphère a effectivement pour effet de renforcer ces phénomènes optiques (couleur rouge-orangé) à l'aube et aux crépuscule. Ce phénomène se produit surtout car à l'aube et au crépuscule la lumière du soleil doit parcourir une plus grande épaisseur d'atmosphère (distance environ 10 à 15 fois plus importante que lorsque le soleil est au Zénith). La diffusion des longueurs d'ondes le plus courtes qui donnent la couleur "bleu" du ciel est telle sur cette grande épaisseur d’atmosphère que seule les longueurs d'onde dans "l'orange" et le "rouge" arrivent jusqu'à nous. Cette diffusion peut effectivement être renforcée avec la présence d’aérosols.

  5. Martin, 13.09.2020, 22:35

    Merci pour votre blog qui est si bien expliqué.
    On voit bien que le climat est internationalisé et que les catastrophes à l'autre bout du monde nous touchent aussi. Mais quand je vois les commentaires de Donald Trump (et les climato-sceptiques):
    "La question, c'est la gestion forestière" !!!
    Cela veut dire qu'avant le réchauffement climatique, on s'amusait à "nettoyer" systématiquement les forêts ???
    A quand le renversement de la preuve ? pour moi il est clair que le nombre et l'intensité des catastrophes sont le fait du réchauffement climatique et mettre encore en doute cela, c'est faire preuve d'une bêtise consternante.

  6. Claude Guignard, 13.09.2020, 19:10

    Non contents de contribuer au réchauffement du climat en ne réduisant pas l'utilisation des carburants fossiles, les Etats-Unis, sous l'impulsuion de leur président Trump, se montrent en plus incapables de gérer leurs régions sèches de manière à réduire le risque et la gravité des incendies de forêts dont, comme vous l'indiquez, les émissions viennent jusqu'en Europe.

  7. Isabelle, 13.09.2020, 17:02

    Bonjour,
    Samedi matin en prenant ma Vespa, j’ai dû enlever une fine particule de « poussière » et j’ai pensé aux incendies en Californie! Serait-il possible que le nuage soit arrivé jusqu’à Lausanne?
    Merci pour vos explications toujours très intéressantes!

    1. MétéoSuisse, 14.09.2020, 18:19

      Bonjour,

      A la vue des mesures, Samedi ces particules de fumée n'étaient à priori pas encore sur la Suisse.

  8. Pascal_fr_39, 13.09.2020, 16:32

    Le coucher de soleil hier soir après 19h avait un aspect brunâtre inhabituel vu depuis les plateaux du Jura occidental, un peu comme fin juin l'an passé avec l'air Saharien de la première canicule, peut être la conséquence de ces fumées.

  9. jacqueline ! ya massimo ! ya massimo jaqueline..., 13.09.2020, 14:57

    Bonjour, c'est impressionnant cette photo, et j espere que ces flammes vont s'arreter et jamais reprendre, ici aussi, la sécheresse vient de plus ej plus préocupante, mais dites nous chers spécialistes du temps, comment se fait il, qu'il fasse aussi beau et chaud des mois durant ? D'ici dix jours aucune dégradation n'est envisagée par aucum modèle, ce qui devient flilppant. Auras de la neige en hiver ? C est a se poser des questions, bravo pour votre blog. Cordialement , un valaisan qui aime le mot soleil,