Impact de la baisse du trafic aérien sur la qualité des modèles météorologiques

25 mars 2020, 34 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Pour cause pandémie de COVID-19, le trafic aérien a été fortement réduit en Europe. Une des conséquences de cette réduction est la baisse des observations météorologiques effectuées à bord des aéronefs. Ces données, au même titre que les observations au sol ou les images satellites, permettent à nos modèles de prévision numérique d’améliorer leur qualité. Car elles entrent dans le processus d’analyse de l’état de l’atmosphère, point de départ des modèles numériques.

Données AMDAR

Pour le modèle européen, calculé au centre de prévision de moyenne échéance ECMWF, les relevés des avions (AMDAR pour Aircraft Meteorological Data Relay) ont un fort impact sur la qualité des modèles, juste après les images satellites. La réduction du trafic aérien et, par conséquences des observations rapportées par les avions, est illustrée par les deux images ci-dessous.

Les rapports des aéronefs sont coordonnés par EUMETNET, qui annonce une réduction des AMDAR au-dessus de l’Europe d’environ 65% ou plus en un mois, réduction qui devrait se poursuivre jusqu’à l’été.

Impacts attendus sur les modèles

Des essais ont été entrepris en 2019 pour évaluer l’impact causé sur la prévision du modèle, en considérant une absence de données des avions lors de l’analyse de l’état de l’atmosphère. Il ressort de cette étude que les conséquences sur les prévisions se situent autour de 11 à 12 km d’altitude, altitude typique de vol des avions de ligne. Géographiquement, les impacts sont essentiellement visibles dans l’hémisphère nord en ce qui concerne la température et le vent.

Comment atténuer l'impact

D’une part, l’utilisation récente par l’ECMWF des observations de vent par les satellites contribuera à atténuer la baisse du nombre d'observations par avion. D’autre part, EUMENET a demandé un effort supplémentaire aux pays européens pour lancer davantage de radiosondes. Plusieurs pays ont d’ores et déjà annoncé des sondages supplémentaires (p.ex. la Grande-Bretagne, la Norvège, la Finlande) et dès aujourd’hui MétéoSuisse double la cadence de radiosondages avec un lancement toutes les 6h (00z, 06z, 12z, 18z).  

Article complet en anglais sur le site ECMWF

Commentaires (34)

  1. Ralph, 26.03.2020, 14:17

    Très intéressant! Donc si j'ai bien compris votre article, chaque avion de ligne récolte également des données sur l'atmosphère qui sont ensuite utilisées pour les modèles? Je m'étais jamais posé la question...

    Réponses

    Répondre à Ralph

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 19:23

      Vous avez bien compris.

  2. France, 26.03.2020, 11:16

    Va-t-on également étudier l'impact de la réduction des avions sur la qualité de l'air?
    Ayant vu un documentaire indiquant que la présence de trop de particules entravait la formation de gouttes d'eau suffisamment grandes pour atteindre la terre, donc sans s'évaporer en cours de route, je me demande si la réduction des avions aura un impact sur la qualité et la répartition des pluies. Pourrions-nous également étudier cela? Merci!

    Réponses

    Répondre à France

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 19:22

      Il s'agirait d'une étude complexe à mener (et qui dépasse les compétences des météorologues qui écrivent ce blog). Nous pouvons donc difficilement vous répondre. Ce qui est probable, c'est que la diminution du trafic aérien entraîne temporairement une diminution des cirrus à haute altitude. Mais ce ne sont pas des nuages qui provoquent des précipitations.

  3. Désiré, 26.03.2020, 10:34

    Est-ce que la diminution de la pollution liée à cette baisse de trafic a un impact sur la météo?

    Réponses

    Répondre à Désiré

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 19:16

      Pas directement, mais nous pourrions observer moins de cirrus à haute altitude provoqués par les traînées de condensations des avions.

  4. Casa, 26.03.2020, 09:31

    J'attends avec intérêt votre prochaine courbe des températures, compte tenu de l'arrêt quasi total de notre parc de véhicules thermiques
    Au plaisir de vous lire

    Réponses

    Répondre à Casa

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 19:13

      La diminution du trafic automobile et du trafic aérien (et donc des émissions de CO2) n'aura pas d'impact direct sur les températures en Suisse et dans le monde. La raison à cela est que le CO2 a une durée de vie d'environ 100 ans dans l'atmosphère, donc même si nous arrêtions toutes les émissions aujourd'hui, il faudrait sûrement attendre plusieurs décennies pour observer une baisse de la température.

  5. PDP, 26.03.2020, 09:14

    C'est le serpent qui se mord la queue. Il faut des avions pour prédire la météo pour les avions. Les avions ne servent absolument à rien et sont la source de tous les maux, coronavirus et réchauffement climatique. Le coronavirus est juste 100 fois plus rapide et 100'000 fois moins dangereux que le réchauffement climatique.
    Souhaitons que tout le monde boycotte les avions dès que la pandémie aura passée afin de réduire un peu le réchauffement et donner quelque années de sursis à la planète et a l'humanité.
    Mais je rêve surement puisque l'aéroport de Cointrin a comme but de doubler ses voles jusqu'en 2030.

    Réponses

    Répondre à PDP

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 30.03.2020, 11:09

      Il est un peu exagéré de dire que les avions ne servent à rien. Même si bien sûr tous les vols ne sont pas nécessaires (low-cost,...) et qu'une réduction du trafic aérien peut être envisageable, les liaisons aériennes restent indispensables dans le monde actuel, ne serait-ce que pour le transport de certaines marchandises.

  6. Dimitri, 26.03.2020, 09:03

    Et l'impact de la baisse du trafic aérien sur les températures au sol ? - moins de traînées de condensation, plus de soleil ...

    Réponses

    Répondre à Dimitri

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 19:06

      Selon le GIEC, les traînées de condensation ont un très faible impact sur la température moyenne globale de l'atmosphère. Cet impact se traduit par une très faible hausse la température, car les cirrus formés par ces traînées laissent passer les rayons du Soleil mais retiennent une petite partie des rayons infrarouges émis par la Terre. Nous pouvons imaginer que régionalement, nous pourrions observer une très faible baisse des températures dans une situation qui serait habituellement favorable à la formation de de traînées de condensation. Mais dans votre vie de tous les jours, vous ne pourrez pas remarquer de différence.

  7. Michel Steiner, 26.03.2020, 09:02

    Est-ce que la diminution du nombre d’avions a une influence mesurable sur la transparence de l’atmosphère, due à la diminution de trainées dans le ciel ?

    Réponses

    Répondre à Michel Steiner

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 19:09

      Il peut y avoir moins de cirrus à haute altitude les jours qui seraient habituellement favorables à la formation de traînées de condensation (et par conséquent de cirrus).

  8. Xavier Koeb, 26.03.2020, 08:48

    Bonnes nouvelles. Prenons le train et ne cédons plus aux sirènes publicitaires des avionneurs

    Réponses

    Répondre à Xavier Koeb

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  9. Marc, 26.03.2020, 08:41

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour le travail que vous faites. Mais, là, je ne vous comprends pas sur ce coup... la planète nous indique par plusieurs indices que nous devons ralentir le 'grignotage' des ressource qu'elle nous met à disposition. Et vous, qui êtes à son écoute... vous doublez les ballons sonde... vraiment, j'ai de la peine à vous suivre. Je pense que nous devons apprendre à lâcher prise et ne pas forcément en vouloir tjs plus... ( info, croissance, contrôle, etc...) enfin, je ne vois certainement le problème que par un des bout de la lorgnette... mais du coup, pouvez - vous m'éclairer?

    Réponses

    Répondre à Marc

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 18:42

      Bonjour, les offices météorologiques nationaux doivent continuer à fournir des prévisions le plus précises possibles. Il est vrai que nous pourrions probablement faire sans ces données pendant quelques temps, tant qu'il n'y a pas de situations météorologiques délicates. Cependant, l'impact des radiosondages en termes de pollution, bruit, etc. reste bien moins important que le trafic aérien.

  10. Anke Gafner, 26.03.2020, 08:40

    Bonjour,
    Merci pour vos explications...
    je serais néanmoins intéressée de connaître les différences des mesures concernant la qualité de l air (au niveau pollution) maintenant que le trafic aérien a été fortement restreint ?
    Merci pour vos réponses et cordiales salutatuons Anke

    Réponses

    Répondre à Anke Gafner

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 18:45

      Bonjour, des études ont montré que les avions ont surtout un impact sur la qualité de l'air (particules fines) à proximité des aéroports. C'est donc à ces endroits qu'une différence est probablement mesurable.

  11. Phil, 26.03.2020, 08:20

    Et si on lâchait un peu prise sur tout ce que l'on veut maitriser nous pourrions faire un peu plus confiance en La Grande Vie, qui fait de toute façon tout juste même si cela nous déplait. La forte diminution des avions dans notre ciel est un cadeau que nous faisons à la Terre donc que nous nous faisons en diminution la pollution et le bruit et cela a un impacte immédiat. Pas besoin d'analyses profondes, il suffit de regarder le ciel d'écouter et d'y voir toute la beauté du monde. C'est là que l'humain grandit enfin!

    Réponses

    Répondre à Phil

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  12. Majeur, 26.03.2020, 07:52

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je n ai pas l habitude d écrire sur un blog. Bref il parait que c est fait pour ça.
    Je trouve très intéressant d’observer tous ce qu’impact l arrêt de certaines activités. Si on cible juste pour le domaine météorologique. On observe que nous nous sommes acquis comme normale d avoir ce balais incessant et complètement insensé d avions, pour avoir des données. Pour ce qui est des satellites, il faut pas croire qu ils sont éternels...
    Je veux pas retourner à l âge de la pierre, mais il faudrait juste qu on se recontacte à notre intelligence. Je trouve formidable ces ordinateurs, mais nous sommes devenus leurs esclaves
    Désolé pour ma légèreté, mais je vais conclure par une petite question :
    Tous les autres mammifères terrestre, marins et les fameux oiseaux migrateurs, ils font comment pour planifier leurs vies et leurs voyages SANS TOUS CE COMMERCE ?

    Réponses

    Répondre à Majeur

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  13. Gérard, 26.03.2020, 07:50

    Voilà une conséquence inattendue de la situation actuelle. Bravo pour vos efforts pour assurer la qualité des prévisions!
    Ces avions au sol, ce sont des milliers de tonnes de kérosène en moins dans l’atmosphère.

    Réponses

    Répondre à Gérard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  14. Fernex Serge, 26.03.2020, 00:40

    Si seulement ces faits pourraient faire monter une prise de conscience majeure.... Mais j'en doute....

    Réponses

    Répondre à Fernex Serge

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  15. Claude Guignard, 25.03.2020, 22:09

    Il serait très souhaitable de trouver des solutions pour récolter de manière différente les informations données par les vols d'avion. Certes, puisque malheureusement ils existent, autant les utiliser.
    Mais on doit penser au lourd apport de l'aéronautique au réchauffement climatique et à pollution de l'air.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  16. Etienne B, 25.03.2020, 22:02

    Suite aux deux commentaires ci-dessous, vous faites l'hypothèse que les ballons sondes sont perdus et sont par conséquent des "déchets".
    MeteoSuisse, pouvez-vous nous préciser ce point ?

    Réponses

    Répondre à Etienne B

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 18:30

      Environ 70% des ballons sondes sont récupérés et recyclés. Les 30% restants ne sont pas retrouvés et sont donc effectivement des déchets.

  17. Catherine, 25.03.2020, 21:35

    Peut être qu en prenant le temps de vivre et d'être avec la nature, nous aurons moins besoin de savoir la météo précise.
    En tout cas, je vois bien que sans voler en parapente et sans randonnée avec des clients. .. sans soirée, festival.
    Il fait le temps qu'il fait et c'est bien.
    Merci pour tout ce que vous faites pour nous informer et certaine que vous continuerez à faire des prévisions de qualité.

    Réponses

    Répondre à Catherine

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  18. seb Volet, 25.03.2020, 21:17

    Aucun balons n'est l'ancer au dessus des océans , alors comment allez vous paufinez les prévisions si les avions sont si peu nombreux ?

    Réponses

    Répondre à seb Volet

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.03.2020, 18:24

      Les satellites restent la première source de données, donc les modèles météorologiques ont toujours suffisamment de données pour modéliser la circulation atmosphérique. C'est la fiabilité de ces modélisations qui pourrait être en partie réduite.

  19. A Briens, 25.03.2020, 21:15

    En période de confinement, les données météorologiques "de base" (nuages, précipitations, vent) sont forcément moins importantes en regard des activités humaines... il n'est donc peut-être pas très utile de disposer d'informations aussi précises que d'habitude, même cette analyse est intéressante

    Réponses

    Répondre à A Briens

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  20. Mickael Perrotin, 25.03.2020, 20:31

    Des commentaires surprenant voir déconcertant. Ce doit être La fermeture annoncée de Facebook pour cause de Coronavirus. Ils en arrivent à devoir s'exprimer sur des sites pourtant pationnant. Lol

    Réponses

    Répondre à Mickael Perrotin

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  21. Stéphanie Rey, 25.03.2020, 19:48

    Ahahah, génial les deux images des vols européens, grâce aux mesures prises et à la diminution des vols, on voit de nouveau l Europe sur la carte.
    Merci pour toutes ces infos et analyses. Bonnes salutations

    Réponses

    Répondre à Stéphanie Rey

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  22. Chrysis, 25.03.2020, 16:20

    Plus de balon sonde = plus de déchets ?

    Réponses

    Répondre à Chrysis

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  23. Jacques Nawratil, 25.03.2020, 15:41

    Nous espérons que cette étude sera suivie d'effets. Sinon à quoi bon !Avons nous vraiment besoin de polluer autant.
    Jacques Nawratil.

    Réponses

    Répondre à Jacques Nawratil

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension