Contenu

Tempête Gloria

21 janvier 2020, 1 Commentaire
Thèmes: Météo

Plusieurs provinces d’Espagne sont en alerte météo rouge depuis ce weekend pour fortes précipitations et vents violents. Une configuration dynamique qui est le résultat de la position plutôt figée de deux éléments synoptiques majeurs, une dépression sur le sud de l’Espagne et un anticyclone sur les îles Britanniques.

Provence de Teruel en alerte rouge pour les chutes de neige, dimanche. Source El Pais.
Provence de Teruel en alerte rouge pour les chutes de neige, dimanche. Source El Pais.

Dépression ibérique

Le facteur majeur de cette situation est une dépression d’altitude qui s’est posée au-dessus du sud de l’Espagne. Une dépression très dynamique et qui n’a pratiquement pas évolué depuis dimanche (comme on le note sur l’image ci-dessous des analyses de géopotentiels à 500 hPa). Cette dépression a été le moteur des vents violents qui ont balayé l’Espagne et les Baléares avec des vents jusqu’à 120 km/h (selon Aemet).

De plus, en maintenant la même trajectoire, c’est une masse d’air relativement douce et chargée d’humidité qui est arrivée de manière continue contre les côtes espagnoles. Cette humidité est bien visible sur l'image satellitaire de la vapeur d'eau. Les précipitations ont été souvent abondantes, dans la région d’Alicante jusqu'à 144 mm en moins de 24 h selon Aemet.

Anticyclone britannique

Affichage aggrandi: Projection du modèle IFS de la température de l’air à 850hPa (~1500m). Prévision pour lundi 00h.
Projection du modèle IFS de la température de l’air à 850hPa (~1500m). Prévision pour lundi 00h.

Grâce à la présence d’un puissant anticyclone centré sur les îles Britanniques, de l’air polaire a été transporté rapidement de la Scandinavie à l’Espagne.  Cela a permis à la limite de chutes de neige de s’abaisser souvent jusqu’en plaine. Sur l’image ci-dessus on note bien la masse d’air avec des températures entre -4 et -8° (à 1500 m d’altitude) qui s’étend jusqu’en Espagne (zone verte).

Événements extrêmes

Affichage aggrandi: Indices EFI (Extreme forecast index), à gauche pour les rafales de vent, à droite pour les précipitations. Prévision de IFS ENS prévue pour la journée du lundi 20 janvier 2020.
Indices EFI (Extreme forecast index), à gauche pour les rafales de vent, à droite pour les précipitations. Prévision de IFS ENS prévue pour la journée du lundi 20 janvier 2020.

Les prévisions du modèles IFS d’ensemble ont annoncés plusieurs jours à l'avance que les cumuls de précipitations, ainsi que les rafales de vent, allaient être très importantes. Les valeurs des indices d’événements extrêmes sur les cartes ci-dessus, indiquent que les paramètres prévus par le modèle sont largement en dehors de la climatologie du modèle, que l’on peut traduire par : ont été rarement prévus, on peut donc les considérer comme extrêmes.

Commentaires (1)

  1. Claude Guignard, 22.01.2020, 00:10

    Décidément ce mois de janvier cumule les records et événements extrêmes. Ensoleillement en plaine en Suisse, hautes pressions sur l'Europe, pluies en Méditerranée et jusque dans le désert algérien et pour mémoire la chaleur et la sécheresse en Australie. A part ces derniers il est difficile à première vue de trouver un rapport direct avec le réchauffement climatique et il semble que ce sont plutôt des événements certes surprenants mais fortuits. Aux experts de dire ce qu'ils pensent.