Un mois d’août changeant

30 août 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

De fréquents changements de masse d’air ont souvent apporté des passages frontaux avec des orages, si bien qu’août 2019 a été bien arrosé. Certaines régions ont été touchées par des pluies abondantes. Pendant certaines journées, la température s’est située nettement en dessous de la normale. Néanmoins, ce mois d’août fait partie des 15 plus chauds depuis le début des mesures en 1864 et il y a eu quelques journées tropicales.

Le plein été s’est parfois brièvement montré comme ici à Mogelsberg dans le Neckertal situé dans le canton de Saint-Gall. Photo : Joël Fisler, 18 août 2019.
Le plein été s’est parfois brièvement montré comme ici à Mogelsberg dans le Neckertal situé dans le canton de Saint-Gall. Photo : Joël Fisler, 18 août 2019.

Temperature légèrement au-dessus de la norme

Calculée jusqu’à la fin du mois, la température moyenne de ce mois d'août atteindra 15,1 °C en moyenne nationale, soit 1,3 °C au-dessus de la norme 1981-2010. Cela placera ce mois d’août comme le 14ème le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. Il a fait particulièrement chaud en montagne. Au Jungfraujoch et au Grands-Saint-Bernard, la température a dépassé la normale de 1,6 °C, respectivement 1,9 °C, ce qui correspond au septième, respectivement cinquième mois d’août le plus chaud depuis le début des mesures.

Déjà à l’occasion de la Fête Nationale et le jour suivant, août a montré la couleur du mois : des précipitations. Sur de nombreux sites de mesures, les quantités de précipitations ont été dépassées de plus de 50 % par rapport à la norme 1981-2010, par exemple à Aigle, Güttingen, Disentis et Arosa. Il est tombé plus de 2 fois plus de pluie que la normale sur les sites de mesures de Piotta et Magadino au Tessin. L’ensoleillement a atteint presque partout des valeurs proches ou légèrement inférieures à la norme 1981-2010.

Record de précipitations à Arosa

Après une brève phase ensoleillée les 3 et 4 août, une première période pluvieuse de 3 jours s’est produite. Le 5 août, un front chaud a touché le nord de la Suisse et a apporté près de 30 mm de pluie dans la région de Schaffhouse. Du 6 au 7 août, toute la Suisse a été affectée par un courant du sud-ouest en altitude avec le passage d’un front froid. En 3 jours, certaines stations de mesures du nord-est de la Suisse ont relevé près de 60 mm de pluie (57,7 mm à Güttingen, 60,8 mm à Ehrendingen, 63,1 m à Zurich-Kloten). Dans ces stations et dans d'autres stations de mesures de la région, de tels cumuls de précipitations sur 3 jours s’observent tous les 1 à 3 ans environ.

Après un 8 août sec et une journée tropicale généralisée le 9 août, les précipitations sont revenues dans la soirée du 9 août. Une ligne orageuse a atteint le Plateau à partir du sud-ouest et s'est déplacée vers les Préalpes en y apportant entre 10 et 40 mm de pluie jusqu’au 10 août.

Les pluies les plus abondantes sont tombées les 11 et 12 août sur une large ligne allant des Centovalli et du val Bedretto au Säntis et à la Surselva. Un peu à l'écart de la ligne principale, le village de Chamoson en Valais a été touché par une lave torrentielle le 11 août après un orage, comme déjà en août 2018. En Basse-Léventine, il est localement tombé jusqu’à 120 mm de pluie le 12 août. Au Tessin, les orages violents ont été accompagnés de grêle et de fortes rafales de vent. Un nouveau record de précipitations sur 2 jours a été enregistré à Arosa. En 48 heures, il est tombé 160 mm de précipitations. Il s’agit de la première valeur supérieure à 150 mm relevées en 48 heures dans cette station qui dispose d’une longue série de mesures. L'analyse des valeurs extrêmes montre qu'un événement de cette ampleur peut être attendu à Arosa tous les 50 à 100 ans environ.

Affichage aggrandi: Précipitations maximales sur 2 jours par an à Arosa sur la période 1900-2019 (données en mm).
Précipitations maximales sur 2 jours par an à Arosa sur la période 1900-2019 (données en mm).

Retour de l’été

Grâce à une extension de l'anticyclone des Açores, le temps s'est temporairement calmé du 13 au 16 août. Cependant, l'air est resté frais pour la saison en raison du vent du nord et de la couverture nuageuse étendue. Les températures moyennes journalières durant cette période ont généralement été de 1 à 5 °C inférieures à la normale.

Les 17 et 18 août, la chaleur est revenue. Sur le Plateau, mais aussi sur le Bassin lémanique, le Bas-Valais et dans la vallée du Rhin entre Coire et le lac de Constance, la température a dépassé les 30 °C le 18 août.

A nouveau des orages violents

Dans la soirée du 18 août, des orages violents avec grêle et fortes rafales de vent se sont de nouveau produits sur le nord de la Suisse. D'autres orages et un front froid ont parfois apporté de fortes pluies les 19 et 20 août. Dans le Chablais, plus de 110 mm de précipitations se sont accumulées par endroits en 72 heures avec 117,1 mm à Aigle et 112,5 mm à Bex. Comme à Arosa quelques jours plus tôt, on peut s'attendre à de telles précipitations sur le site de mesures de Bex tous les 50 à 100 ans environ. Les stations voisines (Moléson, La Valsainte ou Château-d'Oex) ont enregistré des précipitations similaires. Dans la région d'Appenzell, de fortes précipitations ont provoqué des glissements de terrain. Le 20 août, les sommes journalières les plus élevées ont été enregistrées à Piotta avec 85 mm et dans quelques stations partenaires au Tessin avec plus de 100 mm.

Affichage aggrandi: Fortes précipitations du 18 au 20 août 2019 dues aux orages dans le Chablais avec un nouveau record de précipitations sur 3 jours à Aigle (117,1 mm).
Fortes précipitations du 18 au 20 août 2019 dues aux orages dans le Chablais avec un nouveau record de précipitations sur 3 jours à Aigle (117,1 mm).

Une fin de mois chaude

A la suite des journées orageuses, le temps s'est calmé au Nord des Alpes. Avec de la bise et du stratus, les conditions ont été fraîches les 21 et 22 août. Dans les Alpes et au Sud des Alpes, des averses ou des orages se sont prolongés jusqu'au 24 août.

Ce n'est que le 25 août que l'été est revenu dans toute la Suisse avec un anticyclone au-dessus de la mer Baltique. Avec un temps ensoleillé des deux côtés des Alpes, les températures maximales ont atteint 26 à 29 °C. Du 26 au 28 août, certaines régions du Plateau ont connu des journées tropicales comme à Würenlingen/AG avec 30,0 °C à 30,7 °C. A Bâle, la température n'a dépassé les 30 °C que le 27 août. En revanche, sur le Bassin lémanique et au bord des lacs tessinois, le seuil de la journée tropicale n’a juste pas été atteint.

C’est en particulier dans le Jura et en montagne que les écarts les plus importants par rapport à la norme ont été relevés avec +5 °C et plus. Les températures resteront estivales jusqu’à la fin du mois.

Maturité du fruit du sureau noir conforme à la normale

Alors que lors de l’été caniculaire 2018 les baies du sureau noir avaient mûri avec beaucoup d’avance, cette année, ces baies ont mûri conformément à la période habituelle. La maturité du sureau noir est observée depuis 1996. En moyenne, les baies du sureau mûrissent en dessous de 600 m entre la mi-août et la fin août. Cette année, peu d’observations de maturité du fruit ont été annoncées au cours de première quinzaine du mois. Le nombre d’observations a nettement augmenté à partir de la mi-août.  Avant cela, la floraison du sureau noir a eu lieu cette année à une date dans la normale. C'est probablement l'une des raisons pour lesquelles, malgré des températures estivales élevées, la maturation des fruits n'a pas été plus précoce que la moyenne.

Pour le sorbier des oiseleurs, la maturité des fruits a également été observée conformément à la période habituelle. Cependant, il est à noter que dans les stations d'observation en Engadine (Zuoz, Pontresina et Saint- Moritz), la maturation des fruits des sorbiers des oiseleurs s’est produite tôt à très tôt. Les colchiques d’automne ont commencé à fleurir sur certains sites d’observations, environ une semaine plus tôt que la normale.

Affichage aggrandi: En août, des fleurs comme la marguerite, le trèfle des prés, la campanule et le rhinanthe fleurissent près du glacier du Gauli (Alpes bernoises), qui a beaucoup fondu. Photo : J. Bichsel
En août, des fleurs comme la marguerite, le trèfle des prés, la campanule et le rhinanthe fleurissent près du glacier du Gauli (Alpes bernoises), qui a beaucoup fondu. Photo : J. Bichsel

Le bulletin définitif d’août 2019 sera disponible à partir du 13 septembre 2019 dans la rubrique rapports climatiques.

Commentaires (2)

  1. Vitalis, 13.09.2019, 05:15

    Magnifique photo !👏
    Quel beau pays que nous avons!

    Réponses

    Répondre à Vitalis

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. Claude Guignard, 30.08.2019, 18:04

    Sans entrer dans des considérations touchant le changement climatique, le mois d'août a été globalement agréable. Seules deux périodes, du 13 au 15 août (températures basses) et du 21 au 23 août (stratus hors de saison) ont détérioré l'ambiance estivale. Comme vous le relevez les précipitations ont été relativement abondantes grâce aux fronts orageux qui ont fini par toucher presque toutes les régions, seul l'extrême ouest demeurant un peu à l'écart. Ces pluies n'ont cependant pas comblé, et de loin, le déficit hydrique. L'été 2019 aura sans doute été plus chaud que la moyenne. Divers records ont été atteints voire dépassés localement, ce qui n'a que peu de signification.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension