Bol d’Or Mirabaud 2019, une régate très tactique

13 juin 2019, 1 Commentaire
Thèmes: Météo

Samedi 15 juin, la 81ème édition du Bol d'Or Mirabaud s’annonce tactique avec des vents très irréguliers. Samedi le vent devrait fortement varier au gré des averses et des éclaircies. De l’air un peu plus frais devrait prendre le relais avec une bise sensible dimanche.

Vents irréguliers au gré des averses

Samedi en matinée, une zone instable produisant des averses, voire de l’orage, devrait traverser le bassin lémanique. L’horaire de son passage sur le Petit-Lac samedi matin reste à préciser. Un passage tardif pourrait favoriser des vents de sud-ouest (passagèrement SW 3-4 bf). Le passage des averses juste au moment du départ donnerait en revanche des vents variables et généralement faibles. A ce stade ce dernier scénario à l'air de prédominer.
Quoiqu’il en soit, le vent va souvent varier au gré des averses ou des orages et des éclaircies. Des risées W-SW de 2-4 Bf pourront alterner avec des périodes de vents variables et faibles 0-2 bf.

Samedi passage d'une zone instable sur la Suisse

Animation des vents à 10 mètres (COSMO-E)

Vent en noeuds.

(cliquez sur l'animation pour l'agrandir)

Ensuite, de l’air plus frais et une tendance NW à NE

Affichage aggrandi:

Après le passage de la principale zone d’averses, en fin d’après-midi et soirée, de l’air plus frais s’écoulera du Jura en donnant une tendance NW (Joran) à NE (bise).
Cette tendance à la bise s’imposera nettement pendant la journée de dimanche

Surveiller les orages sur les Préalpes

Affichage aggrandi:

Dans l’après-midi de samedi, l’instabilité pourra donner des foyers orageux, notamment le long des Préalpes savoyardes et romandes, ainsi que dans les Alpes. A maturité, ces foyers orageux pourraient donner temporairement des rafales entre le Bouveret (Vaudaire d’orages) et Thonon-les-bains (Bornan).

Commentaires (1)

  1. Claude Guignard, 13.06.2019, 18:29

    Avec les conditions météo prévues le Bol d'Or pourrait être une course intéressante mais aussi mettre les équipages à dure épreuve. Plus généralement il faut relever que décidément nous ne nous en sortons pas de ces dépressions qui viennent tourbillonner au large des côtes européennes et dont les fronts devraient nous toucher samedi. Reste encore à voir dans quelle mesure exacte ils seront actifs. Mais le temps n'a toujours pas pu pu se stabiliser et des zones de haute pression durables s'établir sur le continent.