3 jours de pluie

12 juin 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Depuis dimanche, la pluie est tombée de manière souvent continue sur la Suisse romande. Un fort courant du sud a en effet entraîné de l'air humide de la Méditerranée vers les Alpes. De quoi diminuer un peu le déficit hydrique en Suisse romande, sans pour autant l'effacer.

La profonde dépression d'altitude centrée sur le Golfe de Gascogne a tenu toutes ses promesses. Elle a entretenu pendant plusieurs jours un fort courant du sud en altitude en direction des Alpes . Dès dimanche, de nombreuses précipitations se sont abattues sur la Suisse avec une préférence pour les régions exposées aux vents du sud, soit le Jura et les versants sud des Alpes.

Le manque de soleil ainsi que les précipitations ont gardé les températures très nettement en dessous des normales saisonnières. Depuis dimanche et jusqu'à mercredi vers la mi-journée, la température à Genève-Aéroport n'a pas réussi à dépasser les 15°C. Mercredi matin, un afflux d'air froid a même fait chuter le thermomètre à 0,9° à La Dôle à 1670 m d'altitude.

Cours d'eau en crue

Additionnées à la fonte des neige en altitude, les fortes précipitations ont fait gonfler certains cours d'eau de Suisse romande et notamment le Rhône en amont du Lac Léman. Le pic de crue a été mesuré mardi vers la mi-journée avec environ 850 m3/s à la Porte du Scex ou encore 565 m3/s à Sion.

Partout en Suisse romande les cours d'eau étaient à la décrue mercredi. Au Tessin et en Suisse orientale ils étaient par contre étaient encore en crue, notamment l'Inn, le Rhin alpin ou la Reuss. Vous trouverez le bulletin de vigilance de dangers naturels de la Confédération en suivant ce lien.

Ces importantes précipitations n'ont par contre pas réussi à combler le déficit hydrique qui règne en Suisse romande depuis quelques mois comme le montre le graphique suivant pour Genève.

Commentaires (2)

  1. Florent, 13.06.2019, 19:24

    Et qu'en est il de la neige tombée en altitude ? Merci !

    1. MétéoSuisse, 18.06.2019, 07:54

      Au cours de cet événement, il a neigé au-dessus de 2500 à 3000 mètres avec passablement de vent en haute-montagne. Du coup, il devient très difficile d’estimer les quantités de neige tombées. Les stations les plus élevées avec des mesures manuelles de l’enneigement (par MétéoSuisse ou le SLF) se situent à 2700 mètres. Seules les stations du Gd-St-Bernard (à 2472 m) et du Säntis (à 2502 m) ont mesuré 7 cm, respectivement 2 cm de neige fraîche durant toute la période. Dans le massif du Mont-Blanc, une station du SLF située à 2800 mètres (glacier de Saleina) a mesuré 41 cm de neige fraîche au cours de l’épisode.