La grêle dans le monde

14 mai 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Dans les quatre premiers articles de la série consacrés à la grêle, nous avons traité de l'origine de la grêle, de l'apparition de la grêle en Suisse et de la manière dont la grêle est observée dans notre pays. Bien que certaines régions de Suisse soient fréquemment touchées par la grêle, d'autres régions du monde sont en tête du classement mondial !

Estimation globale de la fréquence de grêlons de grande taille (dimamètre > 2,5 cm, adapté de Prein et Holland (2018))
Estimation globale de la fréquence de grêlons de grande taille (dimamètre > 2,5 cm, adapté de Prein et Holland (2018))

La grêle est un phénomène qui touche principalement, mais pas exclusivement, les latitudes moyennes. Elle est particulièrement fréquente près des chaînes de montagnes, comme les Andes et l'Himalaya, et, comme nous le savons déjà, les Alpes et le Jura.

Une étude récemment publiée (Prein et Holland 2018, voir la figure ci-dessus) reconstitue les zones à risques pour la grêle, en se basant sur les conditions atmosphériques dans lesquelles se forme généralement la grêle de grande taille (> 2,5 cm de diamètre). Comme il n'y a pas d'observations globales de grêle, cette méthode indirecte permet une estimation. La vaste zone à risque aux États-Unis (et au Canada), à l'est des Montagnes Rocheuses, surprend probablement peu de lectrices et lecteurs, car les médias font régulièrement état d'énormes grêlons provenant de cette région, associés à des violents orages et quelques fois à des tornades.

D'après cette estimation, de la grêle de grande dimension se produit également dans des régions peut-être plus inattendues, comme l'Afrique du Nord, où l’on observe une zone en forme de ceinture, s’étendant du Maroc à la Libye, principalement le long des montagnes de l'Atlas. Si vous y regardez de plus près, vous verrez en Afrique subsaharienne, outre la grêle qui est liée aux orages de la zone de convergence intertropicale (ICTZ en anglais), une zone de grêle encore plus au sud, entre l'Ouganda, le Kenya et la Tanzanie, pratiquement à l'équateur! De plus, des orages accompagnés d'une forte grêle peuvent se produire près des montagnes de la péninsule arabique.

En Amérique du Sud, la grêle se forme principalement au pied des Andes, avec une zone importante en Argentine et dans le sud du Brésil. En Asie, vous pouvez voir une autre ceinture le long des flancs sud de l'Himalaya, avec une fréquence de grêle très élevée au Pakistan et au Bangladesh. Une autre grande zone concerne le sud de la Chine, le Vietnam et le Laos. En Europe, les régions les plus touchées sont les Alpes, les Pyrénées et les Carpates.

Cette carte montre l'importance des montagnes et du contraste entre terre et mer pour la formation de la grêle.

Des grêlons impressionnants : records officiels

Affichage aggrandi: Grêlons tombés le 23 juillet 2010 à Vivian, South Dakota, USA (en haut) et le 22 juin 2003 à Aurora, Nebraska, USA (en bas). Source en haut : USA National Weather Service, Aberdeen, en bas: USA National Weather Service, Hastings
Grêlons tombés le 23 juillet 2010 à Vivian, South Dakota, USA (en haut) et le 22 juin 2003 à Aurora, Nebraska, USA (en bas). Source en haut : USA National Weather Service, Aberdeen, en bas: USA National Weather Service, Hastings

D'énormes grêlons ont déjà été observés et documentés dans plusieurs de ces zones. Dans le district de Gopalganj, au Bangladesh, un grêlon de plus de 1,02 kg (2,25 lb) est tombé le 14 avril 1986 dans un orage dévastateur. En revanche, tout le monde n'est pas d'accord sur le détenteur du record du plus grand diamètre d’un grêlon, qui est une mesure plus fréquente que le poids. Quoi qu'il en soit, on peut dire que le grêlon d'un diamètre de 20,3 cm, qui a été officiellement mesuré le 23 juillet 2010 à Vivian, Dakota du Sud, USA, est terrifiant. Ce grêlon avait une circonférence de 47,3 cm et pesait 0,88 kg (1,9375 lb). Cependant, sa circonférence était encore inférieure de 0,3 cm par rapport à celle d'un autre grêlon mesuré le 22 juin 2003 à Aurora, Nebraska, USA. Ce grêlon-ci mesurait 17,8 cm de diamètre, mais n'a malheureusement pas été pesé. Pour atteindre une telle taille, ces spécimens doivent avoir eu beaucoup de temps pour se développer à l'intérieur du nuage.

Orage de Córdoba, Argentine le 8 février 2018

Les grêlons officiellement mesurés dans cette dernière section, ne sont probablement pas les plus gros et les plus lourds qu'un orage ait jamais produit. Cependant, avec la diffusion des smartphones, il devient de plus en plus facile de documenter les phénomènes météorologiques extrêmes. Cela s'est produit, par exemple, le 8 février 2018 près de Córdoba en Argentine. La région a été touchée par des orages violents qui ont produit d'énormes grêlons, comme vous pouvez le voir dans plusieurs vidéos disponibles en ligne (liens ci-dessous). Au cours de cette journée, le plus gros grêlon jamais observé a peut-être été produit, avec un diamètre estimé à 23 cm (voir photos). Cependant, ce grêlon n'a été mesuré par aucune autorité météorologique officielle.

Orage de Sydney, Australie le 20 décembre 2018

Sur la carte de la fréquence mondiale de la grêle, on observe également une zone de la grêle en Australie, située sur la côte de la Nouvelle-Galles du Sud . Au cours du dernier été australien, en fin d'après-midi du jeudi 20 décembre 2018, de violentes tempêtes de grêle se sont produites dans cette région. À Sydney, un capitaine de navire a filmé de la grêle qui tombait dans l'eau au Harbour Bridge, un repère bien connu de la ville (voir le lien vidéo ci-dessous). Ce jour-là, des grêlons de 8 cm de diamètre ont été observés. Les médias australiens ont parlé de "grêle en chou-fleur" au vu de l'aspect intéressant de certains des grêlons photographiés. En raison de l'ampleur des dégâts, l'association d'assurance de la Nouvelle-Galles du Sud a déclaré ces tempêtes catastrophiques.

Affichage aggrandi: Grêlons provvenant des tempêtes dans la région de Còrdoba, Argentine, le 8 février 2018 (en haut) et Sydney, Australie, le 20 décembre 2018 (en bas). Source, en haut à gauche : @LauraPhenomenon / www.twitter.com, en haut à droite : @Grand_Vando / www.twitter.com, en bas : @diegobollo / www.twitter.com (recadré)
Grêlons provvenant des tempêtes dans la région de Còrdoba, Argentine, le 8 février 2018 (en haut) et Sydney, Australie, le 20 décembre 2018 (en bas). Source, en haut à gauche : @LauraPhenomenon / www.twitter.com, en haut à droite : @Grand_Vando / www.twitter.com, en bas : @diegobollo / www.twitter.com (recadré)

Références
Prein and Holland (2018). Global estimates of damaging hail hazard, Weather and Climate Extremes, 22, 10-23
 

LIENS

Série sur la grêle - printemps 2019

1ère partie : La glace venue du ciel

2ème partie : Une climatologie de la grêle pour la Suisse

3ème partie : Grains de café et balles de tennis

4ème partie : Réseau suisse de mesure de la grêle


Liens orages Sydney, Australie:

Vidéo

News.com.au, 22.12.2018, NSW wakes up to hailstorm havoc as Insurance Council declares damage a ‘catastrophe’

The Sydney Morning Herald, 07.01.2019, Damage bill from December hail storm 'catastrophe' nears $675 million

ABC News, 21.12.2018, Huge hailstones batter parts of Sydney as a severe storm sweeps through

The Chronicle, 20.12.2018, Giant NSW storm declared a catastrophe


Liens orages Córdoba, Argentine

Twitter User @granizoCordoba
Vidéo #1
Vidéo #2


Liens "grêlons impressionnants"

WMO / Arizona State University, World: Heaviest Hailstone

National Geographic, Largest Hailstone in US History Found

Severe Weather Europe, 09.05.2017, Hail world records: the biggest, heaviest, and deadliest hail

 

Liens visités le 11.04.2019.

Commentaires (2)

  1. Mouquin Yves, 20.05.2019, 07:50

    Très intéressant, merci. A part les liens pour vos quatre premiers blogs, tous les autres liens sont inactifs. Pouvez-vous corriger ceci?

    Réponses

    Répondre à Mouquin Yves

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 21.05.2019, 16:10

      Merci pour votre remarque. Nous avons adapté la fin de l’article avec des liens qui sont dorénavant actifs.