Prévision de l'index UV chez MétéoSuisse

15 mai 2019, 1 Commentaire
Thèmes: Météo

Dans la cadre de la campagne nationale contre le cancer de la peau, nous vous proposons d’illustrer la manière dont l’index UV (ultraviolet) est calculé chez MétéoSuisse. L’index (ou indice) UV est un indicateur simple de l’intensité du rayonnement UV du soleil pour les impacts sur la peau (coups de soleil). La prévision pour le jour même et le lendemain est disponible chaque jour sur notre site internet et sur l’application.

prévision de MétéoSuisse de l’index UV  pour les villes et la montagne.
prévision de MétéoSuisse de l’index UV pour les villes et la montagne.

Qu’est-ce que le rayonnement ultraviolet ?

Le rayonnement UV est un rayonnement électromagnétique dont les longueurs d’onde (100  à 400 nm) sont trop courtes pour être perceptibles par l’œil humain. Le spectre des UV se divise en trois bandes : UVA (315-400 nm), UVB (280-315 nm) et UVC (100-280 nm). Les UVC et plus de 90 % des UVB, sont absorbés principalement par l’ozone, mais aussi par l’oxygène, la vapeur d’eau et le dioxyde de carbone lorsqu’ils traversent l’atmosphère. Le rayonnement UV qui atteint la surface de la terre est donc composé d’UVA et d’une petite partie d’UVB.

Plusieurs facteurs environnementaux influencent le rayonnement UV.

  • L’élévation du soleil dans le ciel : lorsque celui-ci est haut, le rayonnement solaire direct parcours un chemin plus court dans l’atmosphère. Les UV sont moins absorbés et le rayonnement UV est plus important. Le rayonnement varie ainsi au cours de la journée et au cours de l’année. La latitude à laquelle nous nous trouvons, influence aussi l’élévation maximale du soleil ainsi que l’intensité du rayonnement.
  • La nébulosité absorbe une partie des rayons UV. Toutefois, dans certains cas, l’intensité du rayonnement reste élevée même avec des nuages. En particulier, lorsque ceux-ci sont fins ou qu’ils ne sont pas positionnés devant le soleil, les molécules d’eau diffusant les rayons.
  • En altitude, la couche de l’atmosphère est plus fine, les UV sont donc moins absorbés. Le rayonnement augmente, en moyenne, de 10 à 12 % par 1000 mètres.
  • L’albédo (absorption ou réverbération du rayonnement solaire par le sol) a également un impact important. Un sol enneigé peut réfléchir jusqu’à 80 % du rayonnement UV, alors qu’en absence de neige, la plupart des sols absorbent une grande partie du rayonnement UV (plus de 90%).
  • La couche d’ozone, située dans la stratosphère, absorbe efficacement les rayons UV. La destruction partielle de cette couche réduit la quantité du rayonnement absorbé. Cependant, la couche d’ozone est en voie de rétablissement, permettant ainsi à nouveau une meilleure absorption du rayonnement UV.

Comment l’index UV est-il calculé ?

Le calcul de l’index UV prend en compte différents paramètres, dont l’intensité d’irradiation spectrale solaire, avec un intervalle de longueur d’onde entre 250 et 400 nm. L’irradiance (ou éclairement énergétique) est pondérée avec le spectre d’érythème, qui exprime le potentiel des rayons UV à causer des brulures (coups de soleil) sur la peau, à différentes longueurs d’onde, des UVC (ou plutôt les UVB car les UVC n’arrivent pas au sol) jusqu’aux UVA. Les UVB, bien qu’absorbés à plus de 90 % par l’atmosphère, sont 1000 fois plus efficaces pour provoquer un coup de soleil que les UVA. La sensibilité aux UV varie en fonction des individus (pigmentation de la peau). La dose érythèmale minimale, c’est-à-dire la dose d’UV nécessaire pour avoir un impact perceptible sur la peau, varie entre 200 et 500 joules par m2 pour la population européenne.

Prévision de l’index UV chez MétéoSuisse

Prévision de l’index UV chez MétéoSuisse

MétéoSuisse calcule chaque jour l’index UV pour le lendemain. Il s’agit d’une prévision élaborée de manière automatique, basée sur un modèle de transfert radiatif tenant compte des différents facteurs environnementaux mentionnés précédemment. La couverture nuageuse est également prise en compte, elle est basée sur les données du modèle COSMO utilisé par MétéoSuisse. L’index est calculé pour l’intensité maximale du rayonnement (entre environ 11 et 15 heures).

Pourquoi un index UV ?

La prévision de l’index UV permet de connaître l’intensité du soleil et de s’en protéger de manière adéquate. L’index pour la Suisse s’échelonne de 1 à 11, correspondant à des intensités du rayonnement de faible à extrême (figure 3). Les protections recommandées varient avec le niveau d’intensité. Les rayons UV présentent un risque pour la santé. Une exposition trop fréquente et prolongée au soleil entraîne un vieillissement plus rapide de la peau et peut engendrer des lésions qui peuvent évoluer en cancer cutané. Les rayons UV peuvent également affecter les yeux et provoquer un affaiblissement du système immunitaire.

Lorsque l’index UV est élevé, l’ombre représente la meilleure protection contre le soleil. Il est conseillé de rester le plus possible à l’ombre ou à l’intérieur entre 11 et 15 h. Si vous vous exposez au soleil, mettez un t-shirt, un chapeau et des lunettes de soleil dotées d’un bon filtre UV. Une application régulière de crème solaire sur les parties du corps qui ne sont pas protégée est recommandée.

Informations complémentaires

Campagne nationale contre le cancer de la peau 2019 melanoma.ch.                    

Prévision de l’index UV sur le site internet de MétéoSuisse.

Informations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur l’index UV.

Informations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur le rayonnement UV.

Commentaires (1)

  1. Paty, 15.05.2019, 17:01

    Excellent article une fois de plus. Très bien illustré et didactique :)