La haute saison des graminées commence

16 mai 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Alors qu’au Sud des Alpes la saison de la floraison des graminées est déjà bien avancée, au Nord des Alpes c’est maintenant qu’elle démarre vraiment. Les mesures de pollen effectuées par MétéoSuisse démontrent que nous entrons dans la période de fortes concentrations de pollen de graminées.

Pollen de graminées

Les graminées émettent le pollen allergène le plus important de Suisse. Presque toutes les variétés de graminées provoquent des allergies importantes en raison d'une longue floraison, de leur large dissémination et de l'importante quantité de pollen émise.

Affichage aggrandi: Courbe statistique des relevés des concentrations de pollen des graminées pour Genève, établie entre 1993 et 2017.
Courbe statistique des relevés des concentrations de pollen des graminées pour Genève, établie entre 1993 et 2017.

La courbe statistique ci-dessus montre que le début de la période redoutée de fortes concentrations de pollen de graminées, se situe entre la fin avril, pour les plus précoces, pour se terminer généralement vers la fin juin. D’après ces mesures, nous sommes actuellement légèrement en retard par rapport l’évolution normale, qui est liée à la saison du Nord des Alpes. Les taux de pollen de graminées sont actuellement, selon les endroits, de modérés à forts au Nord des Alpes. Si on suit la courbe médiane observée, la phase critique durera encore environ un mois et demi.

Modélisation des concentrations de pollen

Les modèles de prévision numérique intègrent aujourd’hui aussi des éléments de la microphysique des particules. En d’autres termes, les modèles de prévision du temps permettent de prévoir le transport d’aérosols, tels que les pollens, tout en tenant compte des paramètres météorologiques.

Comme exemple, vous trouverez, ci-dessous, les prévisions de concentration de pollen de graminées pour aujourd’hui jeudi 16 mai, et pour demain vendredi 17 mai.

Jeudi, les concentrations sont fortes sur l’ensemble du Plateau, alors que pour vendredi elles sont plus faibles. Cela s'explique par l’arrivée d’une zone nuageuse très dense par le sud.

Quid du week-end

Le temps instable avec, probablement, peu de soleil et aussi une forte tendance aux averses, devrait ralentir la floraison des graminées et ainsi diminuer sensiblement le transport de pollen. A l’exemple de la situation prévue pour Neuchâtel, une fois le régime d’averses installé (vendredi soir), nous aurons une alternance d’éclaircies et de périodes d’averses.

Les probables gagnants de ce week-end, que certains qualifient de pourri, ce seront probablement les personnes allergiques aux graminées. Si vous l'êtes, vous pourrez vérifier par vous-mêmes, si les prévisions numériques s'avèrent exactes.

Affichage aggrandi: Météogramme des paramètres météorologiques prévus pour Neuchâtel.
Météogramme des paramètres météorologiques prévus pour Neuchâtel.

 

Pour plus de compléments voir le communiqué de presse d’aujourd’hui de  aha ! (Centre d’Allergie Suisse).

Commentaires (2)

  1. Alison, 16.05.2019, 20:29

    Bon à savoir, merci.
    En ce qui me concerne, je remarque qu’une période de pluie après des jours secs provoque chez moi une aggravation des symptômes le 1er jour de pluie - comme si la pluie « ramenait » les pollens vers la terre et donc la concentration était plus grande 🤔

  2. Claude Guignard, 16.05.2019, 15:28

    Cette allergie au pollen de graminées peut en effet constituer un fléau pour les personnes sensibles. Si le temps est humide en cette fin de semaine elles devraient se réjouir d'y arriver. Comme vous le relevez, elles seront bien les seules. Une immense majorité désire maintenant du beau et du chaud, ou alors s'il pleut, une vraie pluie. Malheureusement nous n'aurons ni l'un ni l'autre et rien de tel ne se profile pour le moment.