La barre des 20°C sera-t-elle franchie au Nord des Alpes cette semaine?

15 avril 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Malgré un mois de mars particulièrement doux, depuis le début de l'année la barre des 20° a seulement été franchie ponctuellement en Valais central et que très localement sur Genève. Atteindrons-nous les 20°C voire plus de manière plus généralisée en plaine au Nord des Alpes en deuxième partie de cette semaine ? Quelques éléments de réponse...

Courant anticyclonique en vue dès mercredi

A partir du milieu de la semaine, la Suisse sera sous l'influence d'une crête anticyclonique qui devrait se maintenir durant plusieurs jours. Les températures en altitude vers 1500 m afficheront des valeurs de l'ordre de 8 à 10° en air libre, voire autour de 15° en station de montagne. Arriverons-nous dès lors à franchir la barre des 20°C en plaine au Nord des Alpes, seuil qui a pour l'instant uniquement été dépassé en Valais central et très localement sur Genève ?

Facteurs météorologiques pertinents à considérer

Alors les températures franchiront-elles la barre des 20°C au Nord des Alpes à partir de jeudi ?

Le potentiel de franchissement du seuil semble clairement présent mais cela dépendra au final d'un certain nombre de facteurs...

1. La couverture nuageuse : en fin de semaine, des voiles nuageux de moyenne et haute altitude par moments denses en provenance du sud-ouest et en marge d'un courant perturbé sur l'Espagne pourraient temporairement diminuer l'ensoleillement. Si les voiles s'avèrent suffisamment opaques, les températures pourraient avoir davantage de peine à franchir la barre des 20°C.

2. Une faible tendance à la bise sur le Plateau : à l'opposé d'un courant de sud-ouest qui est par définition doux, une faible tendance bise tend à limiter quelques peu la hausse des températures au sol. Cela est encore accentué au printemps le long des côtes occidentales de nos lacs qui sont soumis au flux d'air relativement frais ayant résidé au-dessus des plans d'eau. Cela pourrait être juste suffisant pour empêcher les températures de franchir la barre des 20°C.

3. Une masse d'air sèche : au sein de la masse d'air qui nous concernera à partir de mercredi, les points de rosée sont prévus d'être particulièrement bas. Cela n'est pas inhabituel au printemps lorsque souffle un courant de bise continental et que l'évapotranspiration de la végétation n'a pas encore véritablement démarré. Dans ces conditions, l'énergie de l'insolation diurne est quasiment entièrement consacrée à réchauffer le sol puis par conduction, également la fine couche d'air résidant au-dessus de sa surface au lieu d'être absorbée en partie par la vapeur d'eau dans l'air. Par conséquence, ce taux d'humidité bas tend à favoriser des températures plus élevées et ainsi le franchissement de la barre des 20°C. Ceci est d'autant plus vrai qu'avec ce taux d'humidité bas, la convection humide aura beaucoup de peine à démarrer, ce qui limitera en grande partie le risque de surdéveloppement de cumulus au-dessus des reliefs avoisinants et ainsi le risque d'averses d'instabilité.

Lequel ou lesquels de ces facteurs sera ou seront prépondérant(s)? Difficile à dire pour l'instant... rendez-vous donc en fin de semaine pour la réponse qui sera affichée sur les thermomètres du réseau de stations de mesure de plaine de MétéoSuisse, accessible via ce lien ou via notre application smartphone. Ne vous fiez surtout pas aux thermomètres des véhicules ou à ceux mesurant la température en plein soleil ou au-dessus de surfaces bétonnées, car ils vous indiqueront des valeurs nettement trop élevées... ;)

Commentaires (2)

  1. Robert HAHN, 16.04.2019, 08:19

    Que de choses bien et très intéressantes! Mais venant de votre part, rien ne nous surprends plus!

    Réponses

    Répondre à Robert HAHN

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. Claude Guignard, 15.04.2019, 17:22

    L'ensoleillement jouera un grand rôle dans la hausse des températures.
    Une nébulosité importante pourrait parfois le limiter. La question est donc de "deviner" quelle sera l'étendue et l'épaisseur de cette nébulosité. Mais l'important ce n'est pas de dépasser 20 degrés ou pas, c'est d'avoir une température moyenne élevée. Une petite couverture nuageuse pourrait limiter le refroidissement nocturne.
    Je reviens sur les conditions de ce matin. La formation de stratus en plaine, qui avait été envisagée comme alternative au ciel clair, a eu lieu et a fort heureusement limité le risque de gel.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension