Contenu

Un bel escargot nommé Zed

2 novembre 2019, 9 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Les images satellites du jour révèlent un colimaçon qui s'enroule sur îles Britanniques, il s'agit de la dépression tempétueuse nommée Zed. Celle-ci entraînera une série de perturbations vers nos régions ainsi qu'une virulente dépression secondaire nommée Amélie (Arne) qui nous vaudra de puissantes rafales de vent dimanche après-midi.

Première vraie tempête automnale

La dépression secondaire Amélie, actuellement en formation sur le proche Atlantique, atteindra la Bretagne la nuit prochaine en provoquant de violentes bourrasques sur les côtes françaises bordant le golfe de Gascogne, avec des rafales possibles à plus de 150 km/h.

Dès son entrée dans les terres, le système dépressionnaire entamera sa phase de comblement en se dirigeant vers le Benelux et les vents molliront progressivement durant la matinée de dimanche, mais pourront encore dépasser la barre des 100 km/h dans de nombreuses régions de plaine.

Cette zone de vents forts atteindra nos régions vers la mi-journée de dimanche.

Et en Suisse?

Les régions de Suisse ne seront pas toutes logées à la même enseigne. En effet, une fois n'est pas coutume, c'est la Suisse romande qui devrait subir les plus fortes rafales de la tempête Amélie. Les vents forciront dans la matinée de dimanche et atteindront leur paroxysme dans le courant de l'après-midi. Des rafales de 70 à 90 km/h généralisées sont attendues sur le Plateau romand et le bassin lémanique, avec localement des pointes à plus de 100 km/h, notamment sur les hauteurs du Plateau. Sur les crêtes du Jura et des Préalpes, des rafales de 100 à 130 km/h seront possibles.

Par rapport aux seuils d'averstissement, nous nous trouvons dans le degré de danger 2 (jaune). Au moment où nous publions ce blog, la probablilité d'atteindre le degré 3 est plutôt faible, de l'ordre de 20 à 30% selon les régions. Celle-ci dépend de la trajectoire exacte et de la vitesse de comblement de la dépression Amélie. Un avis de vent fort de degré 2 (jaune) a donc été émis pour le Plateau romand, le Jura et les Préalpes pour la journée du dimanche 3 novembre 2019 de 10h à 20 h.

Il va de soi que nous surveillerons avec la plus grande attention l'évolution de la situation durant les prochaines heures. Nous ne manquerons évidemment pas de vous informer en cas d'éléments nouveaux, notamment si ceux-ci devaient laisser entrevoir une augmentation de la force des rafales de vent.

Vous pouvez retez informés en suivant ce lien : https://www.meteosuisse.admin.ch/home.html?tab=alarm

Week-end arrosé

Cette vigoureuse dépression s'accompagnera aussi de fréquentes précipitations, notamment durant la journée de dimanche. Elles seront particulièrement copieuses sur le Jura vaudois et le Chablais valaisan.

A ce titre, un avis de fortes précipitations de degré 2 (jaune) a été émis pour ces deux régions. A noter que la limite pluie-neige, encore au-dessus de 2400 mètres aujourd'hui, s'abaissera progressivement jusque vers 1500 mètres d'ici à dimanche soir.

Commentaires (9)

  1. Marc, 03.11.2019, 04:45

    La tempête ne s'appelle pas Amélie ?

    1. MétéoSuisse, 04.11.2019, 07:48

      L’escargot présenté s’appelait bien Zeb. Amélie s’est creusée un jour plus tard (dimanche 3 novembre) et s’est bien cette tempête qui a donné de très fortes rafales de vent en Nouvelle-Aquitaine, mais aussi sur le Massif Central et en Corse.

  2. JeePee Lüthi, 02.11.2019, 18:12

    Merci pour vos informations toujours très détaillées et précises. Un enseignement permanent. Cordialement.

  3. Claude Guignard, 02.11.2019, 17:18

    Pour le moment les importantes précipitations annoncées sont demeurées, du moins dans la région génevoise, très modestes. Il faudra voir la suite. Généralement les tempêtes qui frappent l'Europe, au contraire des cyclones tropicaux, ne sont pas accompagnées de fortes pluies. Oui il pleut mais les vents en altitude sont trop forts et le mouvement général emporte rapidement les zones de pluie en plus souvent peu étendues. Je crains qu'en matière de précipitations ce début de novembre ne réponde finalement pas tout à fait aux attentes.

    1. Bertrand, 03.11.2019, 01:05

      Il ne fait jamais commenter trop vite M.Guignard, car à l'heure où j'écris Genève est copieusement arrosée.

    2. Kevin, 03.11.2019, 14:21

      Dans ma commune à Rolle sur l’arc lémanique il aura plu quand même 34mm d’ici la fin de la journée. C’est pas mal du tout.

  4. Pascal_fr_39, 02.11.2019, 16:38

    La pointe du Médoc se situera en première ligne, de combien de mètres la ligne de côte reculera-t-elle sous la probable forte houle océanique?. Cette région, dont la ville de Soulac/sur/mer, lutte sans cesse face à l'érosion de sa côte, combien de temps pourra-t-elle le faire encore?

  5. Kevin, 02.11.2019, 16:35

    Serait il possible que ça soit un Lothar bis 20 ans après ? Est ce que l’intensité peut encore beaucoup varier ?

    1. MétéoSuisse, 02.11.2019, 23:18

      La trajectoire de la tempête Amélie ne sera pas la même que pour Lothar. Par ailleurs, le gradient de pression ne sera pas aussi prononcé que lors de la tempête Lothar. En terme d’avertissement, Lothar aurait correspondu à une alerte de degré 4 (rouge), voire 5 (pourpre) avec des vents supérieurs à 140 km/h en plaine, 200 km/h en montagne. Pour la tempête Amélie, il est attendu des vents de l’ordre de 70 à 90 km/h en plaine, 90 à 110 km/h au-dessus de 1000 mètres. Cela correspond à un degré de danger 2 (jaune). Les modèles étant plus performants qu’en 1999, l’intensité prévue de la tempête Amélie ne devrait plus beaucoup varier.