Contenu

Le point sur le SSW et le froid sibérien à venir

20 février 2018, 39 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Il y a dix jours, nous évoquions un puissant et brutal réchauffement de la stratosphère arctique ou SSW majeur, source d'une possible vague de froid sur l'Europe dans les semaines à venir. Aujourd'hui, une imposante vague d'air froid sibérien se profile pour le début de semaine prochaine.

Voiture sous une gangue de glace à Versoix en février 2012.
Voiture sous une gangue de glace à Versoix en février 2012.

Descente du "major sudden stratospheric warming"

Le fort réchauffement stratosphérique qui a démarré au-dessus de l'Arctique et que nous avions évoqué il y a une dizaine de jours a bien déployé ses effets à haute altitude: http://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2018/2/la-stratosphere-polaire-entre-en--ebullition-.html  .

En ce moment, il est en phase de descente vers les couches plus basses de l'atmosphère, c'est-à-dire la troposphère. Il devrait donc commencer à perturber la circulation générale dans la basse atmosphère ces prochains jours en mettant de vastes zones sous l'influence de vents de secteur est. A noter que le refroidissement, nettement plus modeste, qui interviendra entre aujourd'hui et mercredi n'est à priori pas encore lié au SSW.

Puissant anticyclone sur la Scandinavie et masse d'air d'origine sibérienne

Ces prochains jours, à la faveur de l'entrée du SSW dans la troposphère, un puissant anticyclone va se former sur la Scandinavie. Il va engendrer un impressionnant flux du nord-est qui va aller chercher de l'air glacé dans les parages de la Sibérie occidentale. Cette masse d'air devrait se présenter aux frontières nord et est de la Suisse en fin de week-end et pourra ensuite déferler sur nos régions dans un fort courant de bise. Les températures vont ainsi plonger, avec des maxima qui devraient rester sous zéro degré pendant au moins plusieurs jours d'affilée. Les minima seront bien évidemment très bas, souvent en-dessous de -10°C en plaine. A noter qu'en raison d'une forte bise, le froid sera particulièrement mordant. De plus, dans les endroits abrités de la bise, à la faveur d'un ciel dégagé, les températures nocturnes pourraient chuter bien plus bas que celles mentionnées plus haut.

SSW et modèles numériques "en pétard"

La modélisation du SSW et notamment sa descente dans les basses couches donne quelques cheveux blancs aux différents modèles météorologiques. La raison à cela? Un couplage difficile entre la stratosphère et la troposphère, dû en partie à un défaut de résolution à ces altitudes très élevées. Le résultat concret est la divergence assez importante dans la configuration de cette irruption glaciale. Ainsi, si une puissante irruption froide semble désormais acquise pour le début de semaine prochaine, les détails, sa trajectoire exacte et son intensité doivent encore être précisés. De plus, certaines versions proposent aussi la formation en altitude d'une vaste zone dépressionnaire sur une partie de l'Europe. Celle-ci pourrait jouer les trouble-fêtes en provoquant un conflit entre cette masse d'air sibérienne et l'air plus doux et humide sur sa bordure sud. En langage clair, l'éventualité d'épisodes neigeux significatifs n'est pas à négliger, notamment des régions qui vont du nord-est de l'Espagne au nord de l'Italie en passant par le Midi de la France. En ce qui concerne la Suisse romande, la probabilité d'un tel événement semble à ce stade assez faible, mais il conviendra de surveiller la situation, notamment en deuxième partie de semaine prochaine.

Affichage aggrandi: Si les modèles sont encore incertains au niveau des détails et de cette vague de froid, le grand froid semble tout de même acquis pour la semaine prochaine.
Si les modèles sont encore incertains au niveau des détails et de cette vague de froid, le grand froid semble tout de même acquis pour la semaine prochaine.

Comme nous l'avons mentionné plus haut, il est encore difficile de donner des chiffres précis sur la vague de froid de la semaine prochaine en raison de l'incertitude et l'instabilité des modèles numériques. Toutefois, nous ne manquerons pas de vous fournir davantage d'information et des détails ces prochains jours sur cet événement. Nous vous suggérons aussi de vous tenir informés, notamment via nos bulletins météorologiques: http://www.meteosuisse.admin.ch/home.html?tab=report

Commentaires (39)

  1. Titi, 24.02.2018, 23:52

    Merci pour toutes ces informations toujours très intéressantes, autant pour mieux comprendre la météo que pour mieux imaginer l'ampleur du travail des météorologues !

  2. Michael, 22.02.2018, 21:31

    Bonjour,
    Si la vague d'air froid qui arrive cette semaine est une vague de vent de Sibérie, alors le courant qui devrait arriver suite au réchauffement au dessus de l'Arctique serait attendu quand et avec quelle force??

    1. MétéoSuisse, 25.02.2018, 11:06

      Le redoux de la fin de la semaine prochaine ne viendra pas de l’Arctique (où les températures actuelles sont moins froides que sur le continent européen), mais de la Méditerranée.

  3. Valentin, 22.02.2018, 13:40

    Merci pour toutes ces informations. Est-ce que du coup il y aura peut-être une chance pour que l'on puisse marcher ou patiner sur le lac de Joux avant le printemps ?

    1. MétéoSuisse, 25.02.2018, 11:02

      En fait, malgré le temps très froid, c'est plutôt la bise qui pourrait empêcher le lac de Joux de geler.

  4. Georges Sanga, 22.02.2018, 13:06

    Enfin une vraie vague de froid à venir comme nous connaissions pratiquement chaques années, il y a déjà bien longtemps. Chapeau pour la prévision. La population ne pourra pas dire ne pas être informée).
    Pendant ce temps, c'est NY qui subit une vague de chaleur inhabituelle

  5. Virgile Woringer, 22.02.2018, 12:59

    Vous aviez dit il y a quelques semaines qu'en Suisse le mois le plus froid était janvier. Mais c'est faux: à Lausanne, c'est février le plus froid, certes pas autant qu'en 1986 et 1987, mais cette année AUSSI !

    1. MétéoSuisse, 25.02.2018, 10:54

      D’un point de vue climatologique, janvier est normalement le mois le plus froid de l’année. Mais cet hiver, c’est atypique. C’est février qui sera le mois le plus froid, suivi de décembre et finalement de janvier.

  6. Momo, 22.02.2018, 01:08

    Excellente explication. Merci de vos efforts de vulgarisation. Je ne connaissais pas le SSW. Me voilà bientôt à tester ses effets. Ça me rappelle quelques films grossiers sur les catastrophes météorologiques, toute proportion gardée bien sûr.
    J'ai bien peur que le réchauffement climatique va augmenter le nombre et la puissance de ces phénomènes qui étaient somme toute encore assez exceptionnels. Ça doit être assez passionnant du côté des météorologues. Et pour améliorer les prévisions, on sait maintenant qu'il faudra avoir plus de données météorologiques à des altitudes différentes.
    Encore bravo pour votre blog !

  7. Joan, 21.02.2018, 23:05

    Très belles photos toujours, dans tous les sujets que vous publiez! On peut vous en envoyer? Ou bien, avez-vous vos reporters privés?
    Même souhait que d’autres bloggeurs: ce sera encore mieux quand on pourra agrandir les cartes. Merci pour cet article très formateur!

    1. MétéoSuisse, 22.02.2018, 00:15

      Vous pouvez envoyer des photos en utilisant le formulaire de contact :
      http://www.meteosuisse.admin.ch/home/formulaire/service-clientele.html?origin=/content/meteoswiss/fr/meta/contacts/kontakt_geneve

  8. Georges, 21.02.2018, 22:48

    Bonjour, est-ce qu'un record de froid est envisageable à La Brévine (NE)? Comment connaître la température relevée là-bas? Existe-t-il un lien vers sa station météo?
    Merci

    1. MétéoSuisse, 22.02.2018, 00:19

      Des températures très basses sont relevées à La Brévine par nuit dégagée et sans vent. Tant que la bise souffle, ce sera difficile d’enregistrer des valeurs particulièrement basses.
      On trouvera les valeurs mesurées à La Brévine en cliquant sur le lien ci-dessous
      http://www.meteosuisse.admin.ch/home/meteo/valeurs-de-mesures/valeurs-de-mesures-aux-stations.html?param=temperature&station=brl

  9. Chanton, 21.02.2018, 16:42

    bonjour et merci pour vos analyses, je voulais vous demandez si le fait que ca fait presque 2 semaines que ont plus eu de la neige en Valais ( j habite à Sion) c est pacque y a cette vague de froid et quand c est en dessous de zero, l humidité a de la peine à y arriver ?

    1. MétéoSuisse, 21.02.2018, 19:14

      Non, car la vague de froid proprement dite n'a pas encore réellement commencé.

  10. nicolas, 21.02.2018, 15:56

    Espérons que cela régule les populations de rongeurs qui pullulent en moyenne montagne depuis le printemps dernier !!!!

    1. Christine, 21.02.2018, 17:50

      Si les rongeurs sont nombreux comme vous l'annoncez, cela est bénéfique pour l'avifaune qui se nourri de ce genre de proie.
      Merci à Météosuisse qui sait vulgariser un domaine extrêmement complexe.

  11. Sonia, 21.02.2018, 11:42

    Bonjour, quelles sont les régions qui seront les moins touchées par la bise et où l’on pourrait peut être skier avec des enfants? Merci de vos recommandations

    1. MétéoSuisse, 21.02.2018, 12:16

      De manière général, les Alpes seront moins exposées à la bise. Néanmoins, même sans bise, avec - 15 à -18° en air libre à 1500 mètres d'altitude il est très imprudent d'exposer des enfants à ces températures durant de longues heures. De plus, dans les endroits à l'abri du vent, les températures pourront localement descendre bien en-dessous de -20 degrés. Sachez enfin que lorsque vous skiez, vous créez votre propre vent, ce qui accentue l'effet du froid.

  12. M. Watzlawick, 21.02.2018, 08:59

    Merci pour ces informations passionnantes - même si cela n'est pas mon domaine et que je ne saisi sûrement pas toutes les subtilités.

  13. P. Lombard, 21.02.2018, 08:04

    Tout d'abord, je tiens vous dire que vos sujet choisis, commentaires, explications fort pédagogique, sont des plus appréciés.

    Peut-être, une petite suggestion: lorsque vous nous présentez des cartes, comme les premières de cette publication, il n'est pas toujours facile de voir où se trouve la Suisse.
    Peut-être que le rajout d'un point, d'une couleur ou d'une petite flèche nous permettrait de mieux visualiser/comprendre la géographie du phénomène et sa relation avec la Suisse.

    Meilleures salutations
    P. Lombard

  14. Philippe Barraud, 21.02.2018, 07:58

    Rien de réjouissant pour mes abeilles et mes oliviers...
    Et surtout, on ne nous dit pas jusqu'à quand cette vague de froid extrême va durer ! Dommage.

    1. MétéoSuisse, 21.02.2018, 11:23

      Vu l'échéance, la durée de cette vague de froid est encore incertaine. En raison de l'incertitude des modèles, ce ne serait pas très honnête de vous donner une précision que nous n'avons pas...

  15. Nicolas, 20.02.2018, 23:23

    C'est la végétation qui en bien des endroits aux bords des lacs ou dans les plaines fluviales commence déjà à montrer des signes printaniers qui risque de souffrir...

  16. Valentine, 20.02.2018, 21:25

    Merci pour ces explications passionnantes ! Espérons que le froid et la bise réussiront à brasser le lac Léman et à l’oxygéner jusqu’au fond. N’en déplaise aux frileux, la nature a aussi besoin de ces grands froids...

  17. Enrico Pestalozzi, 20.02.2018, 20:17

    Merci! J’adore votre blog et je le lis très souvent.

  18. Vincent Rosselet, 20.02.2018, 19:55

    Aucune chute de neige significative n'est à prévoir sur la Suisse romande jusqu'en fin de semaine, et probablement en début de semaine prochaine. La possibilité de conflits neigeux sur la région n'est pas prévisible encore à échéance d'une semaine, mais comme le dit l'article cette situation est à surveiller pour la seconde partie de la semaine prochaine. Ce qui paraît acquis aujourd'hui est l'invasion d'air sibérien très froid, avec parfois -12°C, voire -16°C à 850hPa (environ 1500 mètres), à partir de lundi prochain. Un froid pareil n'a plus été observé ici depuis février 2012 ; il s'agit très clairement de l'épisode hivernal le plus significatif de cet hiver, à l'aube du printemps météorologique...

    1. MétéoSuisse, 21.02.2018, 11:43

      Tout à fait! Les dernières sorties de modèles (déterministes) sont même plus agressives pour la semaine prochaine avec des valeurs de -16 à -17°C à 1500 mètres d'altitude.

  19. Daniel Chavez, 20.02.2018, 18:49

    C’est le réchauffement climatique...

    1. MétéoSuisse, 21.02.2018, 11:36

      Tout comme une hirondelle ne fait pas le printemps, une vague de froid aussi intense et longue soit-elle ne marque pas la fin du réchauffement climatique. Il ne faut pas confondre météorologie et climat. La météorologie est une science qui traite du temps qu'il fait au jour le jour, à court terme, alors que la climatologie s'occupe du temps qu'il fait en général, sur une longue durée.

  20. Max, 20.02.2018, 18:29

    La situation actuelle ressemble un peu à celle de février 1985 soit anticyclone froid au nord et dépression plus chaude au sud avec limite des deux masse d’air sur Genève et Lausanne.
    Résultat: 50 cm de neige en ville.
    Cela pourrait ce passer ainsi ?
    Salutations à toute l’équipe Meteo-Suisse

    1. MétéoSuisse, 21.02.2018, 12:05

      En 1985 il y avait eu deux vagues de froid significatives. La première début janvier et la deuxième à la mi-février. La première n'avait pas donné lieu à des chutes de neige importantes en Suisse romande. Par contre, c'est le Tessin et le nord de l'Italie en général qui avaient subi un épisode neigeux historique. C'est lors de la deuxième vague de froid que le sud-ouest de la Suisse romande avait connu un épisode neigeux historique. A ce stade, il n'est pas encore possible de dire si un tel épisode va se reproduire durant cette vague de froid. Toutefois, en deuxième partie de semaine prochaine, avec le développement possible d'un vaste système dépressionnaire sur l'Europe, les conditions pourraient devenir plus favorables à un épisode neigeux significatif, mais pas forcément en Suisse romande. A suivre...

  21. Jenni Chantal, 20.02.2018, 18:01

    Waouw c’est génial ! J’espère que cette vague de froid nous permettra de refaire de magnifiques photos !!! Merci pour votre blog que j’adore, c’est toujours super intéressant.

  22. Alain L., 20.02.2018, 17:54

    Cet épisode assez exceptionnel méritait le développement que vous lui avez donné. Merci pour ces explications fort intéressantes et bien documentées. Nous voilà prévenus même si, dans le détail, il persiste quelques incertitudes, mais nous sommes encore à J-6.

  23. Claude Guignard, 20.02.2018, 17:35

    Cette fois c'est confirmé : nous aurons bien droit aux répercussions de la SSW même s'il reste encore bien des incertitudes quant aux détails. Mais celui qui était au courant et suit attentivement les bulletins meteo ne pouvait guère ignorer qu'il se préparait véritablement quelque chose dont on ne souhaitait pas encore parler en l'état, faute de certitude suffisante. Je crois que cet épisode sibérien n'était pour nous pas strictement indispensable et on s'en serait volontiers passé Il ne faut surtout pas qu'il fasse douter du réchauffement climatique.

  24. Léchaire Hélène, 20.02.2018, 17:03

    Merci pour toutes vos bonnes informations. C’est très intéressant et instructif. Merci.

  25. Joaquim Spicher, 20.02.2018, 16:49

    J'espère qu'il vas neiger en plaine plus que 3cm

    1. Luc-André Fontaine, 21.02.2018, 10:06

      Merci pour ceux qui doivent travailler en extérieur!...

  26. Stockly Eric, 20.02.2018, 16:44

    Merci de ce suivi aux explications, certes assez complexes mais fort intéressantes. Au plaisir de vous lire pour la suite.