Pluie et douceur, pour combien de temps ?

30 novembre 2018, 28 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Nous avions vu dans le blog du 20 novembre dernier qu’un puissant anticyclone sur l’Europe de l’Est a bloqué le courant d’ouest durant les deux premières décades du mois de novembre 2018. Un courant d’ouest qui est d’ailleurs peu présent depuis plusieurs mois. Pour le dernier jour de ce mois, intéressons-nous cette fois à la dernière décade de novembre et regardons ce que nous réserve potentiellement décembre.

Vue depuis la Rinderhütte le 29 novembre 2018.
Vue depuis la Rinderhütte le 29 novembre 2018.

Une dernière décade plus dépressionnaire

Affichage aggrandi: Anomalie de pressions au niveau de la mer (en hPa) calculées sur la période du 20 au 29 novembre 2018 par rapport à la moyenne 1981-2010.
Anomalie de pressions au niveau de la mer (en mb) calculées sur la période du 20 au 29 novembre 2018 par rapport à la moyenne 1981-2010.
Source : NOAA Earth System Research Laboratory

La configuration n’a pas radicalement changé au niveau de l’hémisphère nord lors de cette troisième décade du mois, mais suffisamment pour un changement de temps en Suisse. Des anomalies de hautes pressions ont migré sur la Scandinavie, puis au niveau de l’Islande. L’image ci-dessus montre l’anomalie de pression au niveau de la mer entre le 20 et le 29 novembre 2018 par rapport à la moyenne (calculée sur la période 1981-2010). La Suisse a d’abord été soumise à un flux d’est vers le 20 novembre, puis des petites dépressions ont circulé d’ouest en est sur l’Atlantique, sous les hautes pressions situées plus au nord vers l’Islande. On voit sur l’image ci-dessus le bloc de hautes pressions situé sur le nord de l’Atlantique et les basses pressions en dessous, plus au sud. Ces 10 derniers jours ont ainsi été plus humides et plus frais que les deux premières décades du mois. Le mois se termine quand même avec un excédent thermique comme expliqué dans le blog d'hier.

Et la suite ?

Les dernières sorties du modèle européen (ECMWF) pour la longue échéance nous permettent d’observer des tendances pour les prochaines semaines. Attention, il ne s’agit que d’une analyse basée sur une sortie modèle avec une fiabilité relativement faible, ces tendances peuvent encore évoluer.

Il n’y a actuellement plus d’anomalies de hautes pressions au niveau des hautes latitudes et les dépressions circulent sur le nord de l’Atlantique et de l’Europe. À partir d’aujourd’hui, une succession de perturbations plus ou moins actives venues de l’Atlantique vont traverser la Suisse. Le courant étant orienté ouest, c’est de l’air doux qui va nous concerner. La limite pluie-neige est située aujourd’hui vers 1200 m, mais à partir de dimanche, cette limite sera plutôt située entre 2000 et 2500 m. Cela devrait permettre d’apporter des pluies significatives au Nord des Alpes où la pluviométrie est toujours déficitaire (sans toutefois combler le déficit). La haute montagne (>2500 m) pourrait recevoir des quantités importantes de neige. Par contre, pour la moyenne montagne, il va falloir encore patienter pour la neige. L'animation ci-dessus montre les précipitations entre aujourd'hui et mardi prochain liées au front provenant de l'Atlantique. Les flèches montrent le puissant jet stream en haute altitude (~9000 m).

Semaine du 3 au 9 décembre

Affichage aggrandi: Température (graphique du haut) à 850 hPa (~1500 m) et précipitations (bas) pour Genève. Les différentes courbes montrent les 51 scénarios calculés par le modèle européen (IFS, ECMWF). Plus les courbes sont proches les unes des autres, plus la fiabilité est bonne.
Température (graphique du haut) à 850 hPa (~1500 m) et précipitations (bas) pour Genève. Les différentes courbes montrent les 51 scénarios calculés par le modèle européen (IFS, ECMWF). Plus les courbes sont proches les unes des autres, plus la fiabilité est bonne.
Source : ECMWF, MétéoSuisse

On voit sur le graphique ci-dessus, que la semaine du 3 au 9 décembre devrait être plutôt humide. Lundi, les pluies seront encore marquées avec des températures douces. Après une journée de mercredi particulièrement douce, le flux pourrait s’orienter progressivement au nord-ouest avec des températures en baisse. Les différents scénarios voient des précipitations à partir du vendredi 7 décembre avec une limite des chute de neige qui pourrait s’abaisser en moyenne montagne samedi, voire plus bas dimanche. Les différentes courbes sur le graphique ci-dessus représentent les 51 scénarios du modèle européen. Plus la dispersion est importante entre les courbes, plus l’incertitude augmente.

Semaine du 10 au 16 décembre

Affichage aggrandi: Probabilité en % d'avoir des températures supérieures à la norme (tercile supérieur) pour la période du 10 au 16 décembre 2018.
Probabilité en % d'avoir des températures supérieures à la norme (tercile supérieur) pour la période du 10 au 16 décembre 2018.
Source : MétéoSuisse, ECMWF

Le début de la semaine du 10 décembre devrait se poursuivre dans un flux de nord-ouest. Ce flux pourrait pivoter au sud-ouest en deuxième partie de semaine. La probabilité d’avoir des températures supérieures à la norme est par conséquent plus élevée que la probabilité d’avoir des températures inférieures à la norme (image ci-dessus).

Semaine du 17 au 23 décembre

Affichage aggrandi: Probabilité en % d'avoir des températures supérieures à la norme (tercile supérieur) pour la période du 10 au 16 décembre 2018.
Probabilité en % d'avoir des températures supérieures à la norme (tercile supérieur) pour la période du 10 au 16 décembre 2018.
Source : MétéoSuisse, ECMWF

La semaine du 17 décembre montre un signal plutôt anticyclonique avec une crête de haute pression sur l’Europe de l'ouest et centrale. Les températures seraient dans ce cas supérieures à la norme (image ci-dessus). Cependant, en cas de hautes pressions, on se retrouverait avec des inversions et le Plateau serait probablement sous le stratus.

Commentaires (28)

  1. Michel, 07.12.2018, 07:15

    Bonjour je m’étonne avec les technologies d’aujourd’hui que la météo en 2018 soit si peu fiables. J’écoute les flashs d’information à la radio il nous annonce de la pluie et il fait beau, il suffit de regarder le ciel et les montagnes et j'ai la météo pour les prochaines 24 heures. C’est mon grand-père qui me l’a appris et cela fonctionne plutôt bien. À bon entendeur merci Michel

    Réponses

    Répondre à Michel

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 07.12.2018, 07:53

      Ecouter la météo à la radio est une source d’information parmi d’autres, mais qui n’est pas toujours à jour. En effet, les journalistes ont de nombreux sujets à traiter pour leurs journaux d’informations et lorsqu’ils traitent la météo, ils ne prennent pas toujours les informations les plus actuelles qui sont à disposition, car cela peut évoluer très rapidement. Pour avoir des informations météorologiques les plus actuelles, vous avez plutôt intérêt à consulter internet ou …regarder dehors en identifiant les nuages dans le ciel.

  2. Christophe A., 06.12.2018, 15:52

    Merci pour ce blog toujours très intéressant.

    Petite erreur de copier/coller dans la légende du dernier graphique. Les dates ne sont pas correctes.

    Réponses

    Répondre à Christophe A.

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 07.12.2018, 07:46

      Merci pour votre remarque, c’est corrigé.

  3. Anne-Sophie, 06.12.2018, 08:27

    Bonjour,

    Savez-vous où l'on peut trouver l'état des nappes phréatiques actualisés ? C'est une information que je cherche souvent quand je vois l'état des sols. J'aimerais beaucoup savoir à quel pont la pluie de ces jours remonte ou pas leurs niveaux, où la Nature en est en temps plus ou moins réel. Merci de votre aide !

    Réponses

    Répondre à Anne-Sophie

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 07.12.2018, 07:47

      Vous trouverez toutes ces informations sur le site internet de l’office fédéral de l’environnement, section hydrologie. http://www.hydrodaten.admin.ch/fr/index.html?lang=fr

  4. Antoine Bernahrd, 03.12.2018, 21:14

    De telles températures en décembre sont-elles en lien avec le réchauffement climatique ou sont elles simplement un phénomène passager ?

    Réponses

    Répondre à Antoine Bernahrd

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 04.12.2018, 12:03

      Toujours difficile de répondre à ce genre de question. Si l'on considère que depuis le mois d'avril de cette année, les températures sont restées au-dessus de la norme actuelle 1981-2010, on pourrait effectivement lier ces températures à un réchauffement climatique. Mais, il faut toujours tenir compte de la variabilité du climat qui, peut-être, a fait de cette année 2018, une année exceptionnellement chaude. Toutefois, avec les nouveaux scénarios climatiques pour la Suisse, présentés le mois dernier, cette hypothèse est peu plausible, mais l'avenir nous le dira... Vous pouvez trouver ces scénarios sous le lien suivant :
      http://www.ch2018.ch .

  5. Miraculix 77, 03.12.2018, 20:49

    ...oooh!..par Toutatis. Les Éclairs sont venus: jusqu'au prochain orage inattendu on va vivre heureusement pour les vacanciers de montagnes enneigées und décente lente jusqu'à 50 % ( ...les Brétons disait: fifty-fifty!); ça veux dire la limite de chutes de neiges s'abaissera de 2200m
    à environ1000m, avec le non-imperméable vent du nord-ouest. Les éclairs polaires feront le reste...oooh! Imaginons pas de Blizzard, comme disait les Bretons. Eh bien sur merci pour votre bon travail informatif. Salve! (comme disait les fous...sorry:les romains)

    Réponses

    Répondre à Miraculix 77

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  6. Chanton, 02.12.2018, 08:23

    bonjour, vous pensez que un scenario d'un hiver 2019 sans neige à basse attitude est possible ! merci'avance pour votre réponse

    Réponses

    Répondre à Chanton

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 03.12.2018, 10:31

      C’est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer sur l’ensemble de l’hiver. Toutefois, le froid a l’air de revenir dans le courant de la semaine prochaine.

    2. Pierre Dekkers, 05.12.2018, 14:48

      Ce qui semble certain c'est que Noël devrait tomber cette année aussi sur le 24 ou 25 décembre ... et la Saint Silvestre une semaine après ...

  7. Charly, 01.12.2018, 20:34

    Sur mon graphique des températures (Bas-Valais), je vois que pour la nuit du 1er au 2 décembre, de 20h à 5h du matin, une augmentation de la température dépassant les 4°, comment cela est-il possible ?
    Merci : )

    Réponses

    Répondre à Charly

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 03.12.2018, 10:37

      Lorsqu’un front chaud arrive en hiver, il est tout à fait possible d’avoir une élévation de la température pendant la nuit. Le vent (ou le foehn) permet également d’avoir une élévation de la température pendant la nuit. A Aigle, on a relevé une température de 4 degrés le 1er décembre à 20h00. Le 2 décembre à 4h00 du matin, il faisait 8 degrés.

  8. yvan, 01.12.2018, 12:22

    Mais qui est Claude Guignard pour avoir tant d'avis?

    Réponses

    Répondre à yvan

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Julien, 03.12.2018, 22:00

      C'est la question que nous nous posons tous depuis tant d'années, sidérés d'admiration par son sens aigu de la paraphrase

    2. Roland-Alexandre Gross, 05.12.2018, 11:39

      Peut-être est-ce une personne comme Betty Bossi ;-)
      Ce n'est peut-être pas UNE personne, mais plusieurs citoyens intéressés à tout ce qui touche à la météo et au climat...
      Ou alors l'Arlésienne...

      Cordialement.

  9. Marie.D, 01.12.2018, 06:12

    D'accord avec Mr Gross, de la pluie, beaucoup de pluie...
    Merci pour vos commentaires, toujours aussi passionnant !

    Réponses

    Répondre à Marie.D

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  10. Roland-Alexandre Gross, 30.11.2018, 19:45

    D'accord, allons skier à plus de 2000 m. Mais pourvu qu'il pleuve, qu'il pleuve et qu'il pleuve encore !
    Je vais me lancer dans la danse de la pluie ;-)

    Réponses

    Répondre à Roland-Alexandre Gross

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Vurgile Woringer, 01.12.2018, 13:05

      Pour la pluie, comme dans la bande dessinée, il suffi de laisser chanter Céline Dion !(smile)

  11. Claude Guignard, 30.11.2018, 19:10

    L'étude de ces modèles ne laisse en effet guère entrevoir de chutes de neige à moyenne altitude et bien sûr encore moins pour des altitudes plus basses. Même si le courant d'ouest s'est rétabli sur le nord de l'Atlantique et de l' Europe, les masses d'air humide qui nous parviennent sont encore relativement trop chaudes pour de la neige. Les perspectives seraient meilleures dans la suite de la saison et avec un afflux d'air maritime froid provenant davantage du nord-ouest

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  12. Pierre Dekkers, 30.11.2018, 17:25

    Dans le doute, le mieux est de renoncer définitivement à faire du ski de piste "mécanique"; et se contenter du ski de randonnée ou de fond

    Réponses

    Répondre à Pierre Dekkers

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Jacques, 30.11.2018, 19:22

      Entre 2000 et 3000 mètres ce devrait être plutôt bon.

    2. Berthoud Olivier, 01.12.2018, 09:58

      Ski de fond sans neige ?

    3. le jurassien, 01.12.2018, 17:29

      Je suis à fond ski de fond. Mais depuis plusieurs années dans le massif du jura. Les pistes sont très souvent vertes. .

    4. Rey Stéphanie, 02.12.2018, 08:10

      Voilà la problématique du changement climatique. Tout le monde monte en altitude pour avoir les mêmes conditions qu auparavant : les plantes, les insectes et autres animaux, l'homme pour son ski... Le problème se pose pour les espèces alpines qui sont à leur limite et qui ne peuvent plus monter plus haut, elles et qui sont de moins en moins tranquille, comme le tétras lyre et le lagopède alpin (espèces les plus visibles). A un moment donné il faudra bien que chaque personne se positionne et prenne ses responsabilités : continuer du ski coûte que coûte, toujours plus haut et plus loin, pour son propre plaisir ou trouver les alternatives, comme poursuivre la rando à pieds et le vélo par exemple. Nous aussi nous devons nous adapter..... EMS fait plus de dix qu'on nous prévient qu'il n'y aura plus de neige et rien ni personne ne bouge pour trouver les alternatives au ski.

    5. Pierre Dekkers, 03.12.2018, 11:05

      Merci à vous Stéphanie d'avoir lu entre les lignes de mon message de vendredi.
      Et je demande aux quelque 70'000 marcheurs de Bruxelles "pour le climat" combien prennent plus de 10 fois par mois des compagnies à bas coûts pour un week-end purement festif ...

    6. Pierre Dekkers, 03.12.2018, 12:17

      Comme l'écrivait il y a pas mal de temps Camus à la fin de "sa" Chute : "Mais rassurons-nous. Il est trop tard maintenant, il sera toujours trop tard. Heureusement !"
      ou aussi
      "Votre heure est arrivée; nous assistons à la pré-extinction.
      La Fin de l'Espèce Humaine" seconde partie de la 774ème Planète Bleue