Le lac Majeur déborde

9 novembre 2018, 7 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Cela fait maintenant une douzaine de jours qu'il pleut pratiquement tous les jours sur le bassin versant du lac Majeur. Quelles sont les quantités de pluies tombées au total durant ces deux dernières semaines ?

De jeunes cygnes de passage sur les quais de Locarno
De jeunes cygnes de passage sur les quais de Locarno

Les précipitations considérables de ces 12 derniers jours ont fait monter le niveau du lac Majeur, jusqu'à le faire déborder à plusieurs endroits. Depuis le 27 octobre, il a plu pratiquement tous les jours au sud des Alpes, avec des cumuls impressionnants (voir la carte ci-dessous), et le niveau du lac est monté de 3 mètres.

Ces 3 derniers jours, du 5 au 7 novembre, il est tombé "la goutte qui fait déborder le ... lac". Les régions les plus touchées sont situées du côté ouest du canton du Tessin, mais c'est surtout en dehors des frontières que les quantités les plus importantes sont tombées. Sur cette carte sont représentés les cumuls de préciptations en 3 jours estimés par l'algorithme CombiPrecip, qui combine les données des radars météorologiques et les mesures des stations au sol. Dans certaines régions, on estime qu'il est tombé quasi 300 mm de pluie en 72 heures  (noyaux de couleur rouge foncé).

Le bassin versant du lac Majeur s'étend sur près de 6'600 km2, 31 fois la surface du lac, un énomre entonnoir. En confrontant la carte des cumuls de préciptiations en 72h (ci-dessus) avec la carte qui délimite le bassin versant du lac Majeur (ci-dessous), on notera que les deux régions coïncident de manière significative. Par ailleurs, au cours du dernier événement, la limite des chutes de neige est restée supérieure à 2000 m, ce qui signifie que la pluie a probablement afflué vers la vallée et ne s'est pas déposée au sol sous forme de neige. De plus, les pluies associées à des températures élevées en altitude, ont fait fondre une partie de la neige tombée la semaine précédente, cette eau de fonte s'ajoutant encore aux quantités d'eau qui affluaient en direction du lac.

La compétence concernant les aspects hydrologiques (au niveau des lacs et des cours d'eau) est du ressort de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et, à un niveau inférieur, de l'office des cours d'eau du canton du Tessin. Pour définir les limites des responsabilités, nous avons introduit dans notre jargon une image représentative : les précipitations sont sous la responsabilité des météorologues jusqu'à ce qu'elles touchent le sol. A partir de ce moment, elles deviennent l'affaire des hydrologues, à travers notamment les offices mentionnés ci-dessus, ou encore de l'institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF lorsqu'il s'agit de neige. MétéoSuisse collabore évidemment de manière étroite avec ces entités, en fournissant, par exemple, des prévisions quantitatives de précipitations ou de limite des chutes de neige, de température, ou encore, à travers l'échange de données de stations de mesure.

Vous pouvez suivre l'évolution du niveau du lac Majeur en consultant la page https://www.hydrodaten.admin.ch/fr/2022.html ou à travers le portail des dangers naturels de la Confédération : https://www.dangers-naturels.ch/home/dangers-naturels-actuels/crues.html

Commentaires (7)

  1. Virgile Woringer, 11.11.2018, 07:44

    Incroyable que l'on n'ait pas réussi jusqu'à maintenant à prévoir un écoulement suffisant au lac Majeur ! Les inoindations se réoètent tous les 10-15ans ! On a un abaissé un peu le lit de la rivière qui quitte le lac, mais rien fait probablement depuis plus d'un demi-siècle. Qu'attend-on, cela ne parait pas être un problème hydrlogique compliqué, et l'on a réussit pour le lac Léman !

    Réponses

    Répondre à Virgile Woringer

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 12.11.2018, 10:10

      Comparer le Léman et le lac Majeur n'a pas beaucoup de sens car le régime pluviométrique est radicalement différent. Les quantités de précipitations qui peuvent affecter le sud des Alpes sont sans commune mesure avec ce que l'on peut observer autour du Léman.

  2. Pascal_fr_39, 10.11.2018, 11:32

    Des chiffres de précipitations impressionnants dignes de la Mousson Indienne, on s'en rapproche également au sud de la France.

    Réponses

    Répondre à Pascal_fr_39

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  3. Francoise, 10.11.2018, 08:13

    Vos articles sont passionnants !
    Ils donnent un tout autre sens pour moi à la météorologie.

    Réponses

    Répondre à Francoise

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  4. Jeannine, 09.11.2018, 20:52

    Entre autres, dans l’ouvrage cité prédemment « 2000, il Locarnese sott’acqua », un chapitre de MétéoSuisse rédigé par votre collègue tessinois, Fosco Spinedi, reprend toutes les crues historiques depuis 1868.

    Réponses

    Répondre à Jeannine

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  5. Jeannine, 09.11.2018, 20:31

    Le Lac Majeur déborde et se retire assez rapidement. Aujourd’hui on pouvait circuler à nouveau sur la route et marcher sur les trottoirs en bord de rivage. Il me semble que la crue la plus importante de ce siècle a eu lieu en 2000. Un très bel ouvrage paru chez l’éditeur Armando Dadò rapporte 197,55 m atteints le matin du 17 octobre 2000. Pour les intéressés, photos impressionnantes et éloquentes dans cet ouvrage.
    Le plus inquiétant pour les habitants de la région, ce sont les éboulements. Toujours en octobre 2000, l’énorme glissement de terrain de Gondo (Italie); sans atteindre les dimensions de cet accident, des morceaux de rocher se détachent régulièrement des parois qui bordent les Centovalli ou la route du lac vers Intra-Verbania. Ces jours-ci, la route est fermée à Cannobio. Pas de mort cette fois, mais le péril menace constamment les très nombreux usagers de cette route du lac ou des Centovalli, nos deux voies de liaison directe avec le Valais!

    Réponses

    Répondre à Jeannine

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  6. Claude Guignard, 09.11.2018, 17:39

    Ces chiffres sont ceux que j'attendais. Ils donnent bien l'ampleur des précipitations tombées au sud des Alpes et régions proches. Le nord des Alpes n'est en partie pas resté trop à l'écart. Sans que le déficit d'eau ait été comblé au nord et à l'ouest du pays on peut considérer que la periode de sécheresse a provisoirement pris fin. Le temps doux n'a par contre permis des cumuls de neige qu'en altitude.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension