Contenu

Encore raté

7 octobre 2018, 10 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Malgré la présence d'une dépression aujourd'hui dimanche sur la France, le temps est resté en grande partie sec dans nos régions.

Cette petite dépression était prévue depuis quelques jours sur l'ouest de l'Europe mais avec une grande incertitude quant à sa position exacte. Parfois, sa proximité avec les Alpes nous faisait espérer des pluies bienvenues sur nos régions. Finalement sa trajectoire est restée très en marge de notre pays allant de la Bretagne aux Pyrénées. Le front froid qui lui est associé s'est bloqué sur la France voisine comme le montre l'animation radar qui suit.
 

Cette dépression nous a apporté de nombreux nuages, notamment en Suisse romande. Le Valais était encore plus en marge avec un temps assez ensoleillé. Seules quelques gouttes ont arrosé l'extrême ouest du Jura et la région genevoise.

Sur la France par contre, les pluies ont été localement soutenues. A Rennes en Bretagne et à Caen en Normandie, il est tombé plus de 60 mm entre samedi et dimanche midi. Sur le sud de la France, à l'heure d'écrire ce blog, les pluies étaient toujours intenses et orageuses. Jusqu'à dimanche à la mi-journée, on mesurait déjà plus de 40 mm à Marseille et à Lanas, 30 mm à Lyon et encore 15 mm à Ambérieux aux portes de Genève.

Aucune amélioration

Sur le front de la sécheresse en Suisse, aucune amélioration notable ne se dessine pour la semaine à venir. Dans d'autres régions d'Europe par contre, les pluies seront abondantes en ce début de semaine, notamment sur le nord de l'Irlande, l'Ecosse et la Norvège avec localement plus de 200 mm entre lundi et mardi. Le sud de la France ne sera pas non plus épargné avec des cumuls d'eau tout aussi importants jusqu'à mercedi soir.
 

Commentaires (10)

  1. Yves Jaccard, 08.10.2018, 07:13

    Ce genre de situation illustre clairement la nature aléatoire de l’évolution météorologique. Toutefois, les précipitations prévues la semaine passée pour dimanche s’amenuisaient au fur et à mesure qu’on s’en rapprochait : relativement élevée 5 jours avant, puis beaucoup plus faible la veille. Quelle est la raison principale de cette difficulté à prédire : l’imperfection du modèle d’évolution (taille des cellules), ou l'imprécision des conditions initiales ?

    1. MétéoSuisse, 08.10.2018, 08:07

      Depuis plusieurs jours, la prévision pour dimanche avait été qualifiée d’incertaine en raison de la présence d’une goutte froide se dirigeant vers les Pyrénées. Finalement, les pluies se sont arrêtées aux portes de Genève (l’animation radar des pluies le montre très bien) avec juste 0.3 mm à Genève, contre rien du tout à Nyon ou à Lausanne. L’erreur de prévision de la bande pluvieuse est de l’ordre de 50 kilomètres. Ce n’est pas une grosse erreur en soi, qui passerait même inaperçue dans de nombreuses contrées peu peuplées, mais c’est une prévision finalement bien différente pour un grand bassin de population.
      L’article publié le 5 octobre sur notre blog mentionnait cette incertitude de la prévision pour dimanche : https://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2018/10/la-valse-des-gouttes-froides.html

  2. Elyza Pannatier, 07.10.2018, 21:48

    Animations très explicites. Merci !

  3. Denys, 07.10.2018, 20:27

    Merci pour vos infos et commentaires rapides quant à l'explication de situations particulières et soudaines.
    Merci aussi de nous indiquer les indices de confiance de vos prévisions. Je pense que vous êtes parmi les scientifiques à rester humbles devant les caprices de la météo et de de ne pas à tout prix faire des prédictions tonitruantes de type catastrophiste quant à la météo des prochaines années et la survie de la planète.
    "La prédiction est un art difficile, particulièrement en ce qui concerne l'avenir" Mark Twain.

    1. Jean Grand, 08.10.2018, 11:35

      Je partage totalement votre souhait d'une visibilité plus grande de l'incertitude de la prévision. Une probabilité qui devrait même selon moi paraître même sur les pictogramme journalier de la page d'accueil. Je pense que meteosuisse y gagnerait en crédibilité auprès du grand public, et cet outil supplémentaire serait précieux dans les prises de décision.

    2. Taborniau, 10.10.2018, 22:00

      Et n'oubliez pas d'indiquer un taux de fiabilité pour l'indice de confiance.

  4. Thomas, 07.10.2018, 20:22

    Caen n’est pas en Bretagne mais en Normandie !

    1. MétéoSuisse, 08.10.2018, 07:50

      Merci pour le signalement de l’erreur qui a été corrigée.

  5. Morand, 07.10.2018, 18:31

    Très bonne météo bravo

  6. Claude Guignard, 07.10.2018, 15:35

    Hé oui. Le dépression est restée centrée sur la France et les pluies ne nous ont pas touchés. Je n'en suis pas surpris. Vendredi je penchais pour cette issue et je vous l'ai ecrit. En l'occurrence dans ce genre de situations il faut compter sur la présence des Alpes. Elles bloquent l'avance vers l'est de telles dépressions qui ont tendance stagner ou alors à se diriger vers la Méditerrané, créant une situation de foehn, ou à glisser vers le nord-est sans toucher la Suisse. On aurait pu envisager que, dans ce dernier mouvement, les pluies effleurent la Suisse par le nord-ouest. Et bien non. Comme vous l'écrivez : encore raté.