Contenu

Retour possible de l’été ?

17 septembre 2017, 5 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Le mois de septembre 2017 a débuté avec une nette rupture au niveau des températures si on le compare avec le mois d’août. Sur la première quinzaine nous n’avons pu profiter que d’un jour avec une température maximum au-delà de 25°. Irons-nous encore à la pataugeoire avec nos enfants, faire un dernier barbecue au soleil ou l’été est-il vraiment terminé et doit-on ranger les costumes de bains jusqu’à l’année prochaine ?

Comparaison des mois de septembre 2016-2017

L’évolution de la température maximum est un bon indicateur pour évaluer et comparer le mois de septembre 2017. Genève comme d’autres villes de Suisse romande, a vu en 2016 comme en 2017, des températures maximums baisser vers 16° au milieu du mois. La grande différence est que le refroidissement en 2016 a eu lieu après 11 jours estivaux (température au-dessus de 25°), alors qu’en 2017 on a relevé à peine 7 jours au-dessus de 20°.

La comparaison peut se poursuivre également sur la 3ème semaine du mois où l’on remarque que l’évolution des températures est assez similaire puisqu’on distingue une tendance au réchauffement. En 2016, la hausse progressive des températures dès la mi-septembre a permis de remonter proche de 25° en fin de mois. Sans regarder les modèles de prévision, on peut s’attendre qu’en 2017, même s’il y a une remontée des températures on aura beaucoup de peine à dépasser 25°. La raison majeure est que l’air froid s’est installé depuis plusieurs  jours alors qu’en 2016 il ne s’agissait que d’une incursion passagère.

Les modèles de prévision confirment cette supposition car ils ne proposent pas de scénarios avec une remontée spectaculaire des températures. La médiane des prévisions que nous avons à disposition maintiendrait même la température maximum en dessous de 20° jusqu’en fin de mois.

Température maximum moyenne

Sur la figure de la prévision de la moyenne mensuelle de la température maximum à Genève, on y voit non seulement la valeur médiane (déterministe) mais également les valeurs correspondant aux scénarios les plus chauds et les plus froids (pointillé). Quel que soit le scénario, on s’achemine vers un mois de septembre avec des maximums en dessous de la norme (1981-2010) avec un écart entre -0.7 et -1.9°. Seul le scénario le plus chaud nous rapprocherait de la norme.

Commentaires (5)

  1. Pierre-Yves Jacopin, 18.09.2017, 09:13

    J'aime bien les prévisions qui se terminent par "on ne sait jamais..."

    A part cela chapeau bas et merci pour les cours de météo et d'astrophysique dont vous nous faites cadeau presque chaque jour. Enfin une transmission de connaissances précise, simple et directe qui contraste agréablement avec le baratin habituel de la presse.

  2. oh, 18.09.2017, 02:44

    😞

  3. putallaz, 17.09.2017, 22:04

    L ete est definitivement fini en suisse pour cette saison il faut attendre le printemps 2018 pour retrouver du chaud

  4. Romain Buchwalder, 17.09.2017, 18:37

    Comment peut-on espérer le retour de l'été alors que l'automne sera là en fin de semaine prochaine.

  5. Claude Guignard, 17.09.2017, 17:40

    Vous avez certainement raison. Rien ne laisse envisager une remontée spectaculaire des températures. Il faudra déjà se déclarer satisfaits si on retrouve des températures proches des normales saisonnières. L'été 2017 semble donc se terminer plutôt mal. Mais il faudrait maintenant des précipitations. Certes, par endroits en Suisse il a beaucoup plu. C'est dans l'ouest du pays, notamment, que le temps persiste à demeurer sec. Un changement ne semble guère se profiler pour le moment.