Contenu

Quel temps en novembre ?

1 novembre 2020, 7 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Après un mois d’octobre plus froid que la norme et un mois de novembre qui débute dans la douceur, quelle évolution peut-on attendre pour les prochaines semaines ? Les modélisations à long terme nous donnent quelques éléments de réponse.

Le mois de novembre marque la fin de l'automne et parfois le début de l'hiver comme par exemple en 2017 à Vers-l'Eglise (VD, 1100 m). Photo : Mikhaël Schwander
Le mois de novembre marque la fin de l'automne et parfois le début de l'hiver comme par exemple en 2017 à Vers-l'Eglise (VD, 1100 m). Photo : Mikhaël Schwander

Un mois de transition

Novembre est le dernier mois de l’automne météorologique et peut être très contrasté d’une année à l’autre. La douceur joue parfois les prolongations alors qu’il arrive que l’hiver s’installe déjà franchement. On observe en moyenne une baisse constante de la température avec des maxima environ 6° plus bas à la fin du mois qu’au début. En plaine, la température maximale est en moyenne de 10 à 13° en plaine au début et de 5 à 7° à la fin du mois.

Affichage aggrandi: Température maximale moyenne (1981-2010) de 1er au 30 novembre en plaine.
Température maximale moyenne (1981-2010) de 1er au 30 novembre en plaine.
Source : MétéoSuisse

Semaine du 2 au 8 novembre

Comme présenté dans le blog d’hier, la semaine à venir sera tout d’abord marquée par une extrême douceur pour la saison avec des températures maximales qui pourraient localement dépasser les 20° lundi. Un refroidissement associé au passage d’une perturbation est attendu entre mardi et mercredi. La fin de la semaine devrait se faire sous le signe des hautes pressions comme le montre l’animation ci-dessous. Cela veut dire, soleil et douceur en montagne, stratus et relative fraîcheur sur le Plateau.

L’image ci-dessous montre la probabilité que le géopotentiel moyen  à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la semaine du 2 au 8 novembre soit au-dessus de la norme (2000-2019). Il s’agit d’une moyenne calculée à partir de 51 scénarios du modèle IFS (Extended-range forecasts). Vu qu’il s’agit d’une moyenne sur une semaine, cela ne permet pas de voir les détails du temps qu’il fera en Suisse mais cela donne une tendance générale. Pour faire simple, les zones avec une pression plus élevée que la norme sont indiquées en rouge et les les zones avec une pression plus basse que la norme sont indiquées en bleu.

Pour cette première semaine du mois le signal est clairement anticyclonique sur la Suisse, cela n’empêchera cependant pas une perturbation de toucher le pays mardi.

Affichage aggrandi: Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 2 au 8 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 2 au 8 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Source : EVMWF - MétéoSuisse

Semaine du 9 au 15 novembre

À partir du 9 novembre, le mois pourrait continuer sur sa lancée avec toujours une tendance anticyclonique sur l’Europe centrale. Les basses pressions à proximité du Portugal pourraient cependant faire remonter de l’humidité par le sud sur nos régions, mais les précipitations devraient cependant rester faibles. Les températures devraient rester en moyenne au-dessus de la norme. Une différence avec la première semaine du mois peut s’observer entre le Groenland et le Svalbard avec des pressions qui pourraient être supérieures à la norme.

Affichage aggrandi: Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 9 au 15 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 9 au 15 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Source : ECMWF - MétéoSuisse

Semaine du 16 au 22 novembre

À partir de la mi-novembre, le signal devient faible et les tendances sont donc beaucoup plus floues. Les pressions pourraient être plus élevées que la norme aux latitudes septentrionales alors que pour l’Europe aucun scénario ne se détache si ce n’est très localement des pressions plus basses que la norme. On peut donc imaginer un temps de saison avec des précipitations et des températures proches de la norme.

Affichage aggrandi: Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 16 au 22 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 16 au 22 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Source : ECMWF - MétéoSuisse

Semaine du 23 au 29 novembre

Le signal donné par le modèle pour la dernière semaine du mois est également très faible, mais une différence apparaît avec les semaines précédentes. Une baisse des pressions pourrait se produire en Scandinavie avec un courant d’ouest qui rependrait de la vigueur. Le signal n’est pas clair pour la Suisse, le temps sensible dépendra notamment des ondulations entre talweg et crêtes anticycloniques.

Affichage aggrandi: Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 23 au 29 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 23 au 29 novembre 2020 soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Source : ECMWF - MétéoSuisse

Et en décembre ?

Continuons sur notre lancée et regardons les tendances pour les deux premières semaines de décembre. Faut-il s’attendre à un retour des conditions anticycloniques ? C’est en tout cas le signal proposé par le modèle IFS. Les pressions pourraient être plus élevées qu’en moyenne sur une grande partie de l’Europe la première semaine du mois avant que cette anomalie positive ne migre sur la Scandinavie au cours de la deuxième semaine. Cela pourrait signifier une baisse de température dans les basses couches de l’atmosphère avec un flux qui deviendrait plus continental.

Affichage aggrandi: Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 30 novembre au 6 décembre soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Probabilité que la moyenne du géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) pour la période du 30 novembre au 6 décembre soit dans le tercile supérieure de la norme (2000-2019).
Source : ECMWF - MétéoSuisse

Conclusion

Toutes ces cartes nous montrent surtout qu’il est très difficile d’émettre des tendances claires au-delà d’une ou deux semaines. Vous aurez donc remarqué que le conditionnel s'impose. La première partie du mois devrait être en moyenne anticyclonique alors que la suite reste plus ouverte. Et vu qu’il ne s’agit là que de tendances moyennes, nous aurons l’occasion de revenir dans nos blogs sur les détails des diverses situations météorologiques qui nous attendent. Il est aussi important de relever que ces tendances sont recalculées deux fois par semaine et que d’autres modèles sont également disponibles comme gefs ou cfs.

Affichage aggrandi: Anomalie de géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) du 29 octobre au 30 novembre 2020. Les zones rouges indiquent les pressions plus élevées que la norme et les zones bleues les pressions plus basses. Ces pressions sont moyennées pour les latitudes 35°N à 60°N. Les zones brunes montrent la déviation standard (incertitude).
Anomalie de géopotentiel à 500 hPa (pression vers 5500 m) du 29 octobre au 30 novembre 2020. Les zones rouges indiquent les pressions plus élevées que la norme et les zones bleues les pressions plus basses. Ces pressions sont moyennées pour les latitudes 35°N à 60°N. Les zones brunes montrent la déviation standard (incertitude).
Source : ECMWF - MétéoSuisse

Commentaires (7)

  1. Wyss jean-Rodolphe, 02.11.2020, 09:21

    Vu les fortes précipitations du mois d'octobre ,je pense que cet hiver sera a nouveau sec et doux ,avec peu de neige en montagne ! Cela provient t'il du réchauffement climatique !

    1. MétéoSuisse, 04.11.2020, 09:33

      Bonjour, il n'est pas possible d'émettre de tendances pour l'hiver à partir de la situation du mois d'octobre. Un hiver plus froid que la norme reste possible, mais avec le réchauffement climatique, la probabilité d'avoir un hiver plus chaud que la norme est plus élevée.

  2. Claude Guignard, 01.11.2020, 18:15

    Il ressort globalement de vos analyses que le temps de novembre pourrait être peu ensoleillé et plutôt frais en plaine, le contraire en montagne, avec peu de précipitations et une tendance à des vents d'origine continentale. Rien de bien intéressant ni de particulier. Dans ce contexte peu de chutes de neige en montagne. Il sera intéressant de se souvenir de vos prévisions pour voir dans quelle mesure elles ont se vérifier.

  3. François Bocherens, 01.11.2020, 18:09

    Des tendances à prendre avec de très grosses pincettes, surtout à l'approche de la saison hivernale. Un site français plutôt sérieux avait publié le même genre de prévisions pour octobre et le résultat final n'est guère concluant. Après un début maussade, les cartes IFS annonçaient à partir du 15 octobre un bel épisode automnal. A part quelques journées isolées, on est loin du compte. De plus en plus souvent se manifeste ce que les météorologues allemands appellent "Erhaltungsneigung", mot difficilement traduisible, mais qui peut se résumer ainsi : une fois une situation bien installée, elle tend à se manifester de manière récurrente. Peut-être n'est-ce qu'une impression, mais certaines analyses font état d'une multiplication de ces blocages qui se régénèrent sur des périodes plus longues que par le passé. Est-ce corroboré par vos études ?

    1. MétéoSuisse, 04.11.2020, 09:30

      Bonjour, nous n'avons malheureusement pas de réponse précise à vous donner. Les blocages ne sont pas un paramètre facilement mesurable et il y a une forte variabilité décennale dans leur fréquence. Il n'y donc pas de tendance claire de hausse dans la fréquence ou la durée des blocages. Les projections à long terme montrent plutôt une diminution des blocages en lien avec le réchauffement climatique. Cependant, les modèles auraient tendances à les sous-estimer.

      Voici un exemple d'étude sur le sujet : "Decadal variations of blocking and storm tracks in centennial reanalyses"
      https://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1080/16000870.2019.1586236?needAccess=true

  4. David Padayachy, 01.11.2020, 16:39

    Merci pour ce texte très intéressant.
    Donc même si nous en confinement quasi généralisé, à quel temps dans le Golfe de Gascogne et Nord Atlantique peuvent s’attendre les marins pour le départ du Vendée Globe la semaine prochaine? En plein dans l’anticyclone des Acores?
    J’ai pas bien réussi à tirer les informations.

    1. MétéoSuisse, 04.11.2020, 09:01

      Bonjour, une dépression va se positionner dès aujourd'hui entre le Portugal et les Açores avant de remonter vers le golfe de Gascogne d'ici la fin de la semaine. Dès conditions donc à priori plutôt dynamiques pour le début de la course.