Contenu

La météorologie d'Aristote

13 novembre 2021, 11 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Aristote, 384 - 322 av. J.-C., l'une des plus grandes personnalités que l'humanité ait jamais eues, a exploré, grâce à ses connaissances encyclopédiques, un éventail vertigineux de sujets.

Raphaël : L'école d'Athène
Raphaël : L'école d'Athène

La photo de couverture montre une partie de la fresque de Raphaël "L'école d'Athènes", dans l'une des quatre "salles du Vatican". Au centre, Platon est représenté avec l'index pointé vers le haut et Aristote avec le bras droit suspendu dans les airs.

Aristote est passé de l'éthique et des mathématiques à la botanique et à l'agriculture, de la politique et de la médecine à la danse et au théâtre.

Il a beaucoup voyagé en Europe, le long des rives de la Méditerranée, développant une conscience intime de la dynamique environnementale.  Ses observations des processus environnementaux ont été rassemblées dans un ouvrage historique : Meteorologica.

Aujourd'hui, le mot météorologie décrit l'étude du temps qu'il fait, bien qu'Aristote lui ait donné une portée plus large, englobant "toutes les interactions que l'on peut appeler communes à l'air et à l'eau, aux types et aux parties de la terre et aux liens entre les différentes parties".

Cependant, le temps et les facteurs environnementaux qui le façonnent sont restés sa principale préoccupation.

Il a proposé de diviser la Terre en zones climatiques en fonction de la distance par rapport à l'équateur, en distinguant les zones froides, tempérées et chaudes.

Ses traités contiennent l'une des premières descriptions des cycles hydrologiques.

"Or le soleil, en se déplaçant comme il le fait, prépare des processus de changement, de devenir et de décroissance. Par son influence, l'eau la plus fine et la plus douce est quotidiennement transportée et soulevée vers le haut, se dissout en vapeur et s'élève vers des régions plus élevées, où elle se condense à nouveau sous l'effet du froid et retourne à nouveau à la terre."

 

Affichage aggrandi: Fig. 1 : Détail du buste représentant Aristote.
Fig. 1 : Détail du buste représentant Aristote.

Ne disposant pas des outils de ses successeurs, Aristote a également commis des erreurs, notamment en supposant que la Voie lactée et les comètes se trouvaient dans l'atmosphère.

Cependant, son sens aigu du détail était évident d'une page à l'autre, dans les descriptions et analyses méthodiques des arcs-en-ciel et des halos, du tonnerre et des éclairs, de la grêle et de la neige. L'époque où la colère ou la bienveillance de Jupiter ou d'Éole pouvait expliquer les phénomènes atmosphériques commence à céder la place à une approche analytique.

Extrait d'un paragraphe du livre " Weather an illustrated history " d'Andrew Revkin et Lisa Machaley, Sterling Editions, 2018.

Traduction de l'article de blog de nos collègues de Locarno du 6 novembre.

 

Commentaires (11)

  1. D. R., 14.11.2021, 12:27

    Rappelons qu'Aristote fut forcé de fuir Athènes, pour "éviter que les athéniens ne puissent commettre un nouveau crime contre la philosophie", selon ses propres mots. Il faisait bien entendu référence à Socrates qui lui aussi avait été condamné à mort par les autorités de l'époque.
    Si la météo et le climat changent, les esprits novateurs eux semblent toujours avoir été victimes de la censure et du pouvoir !

  2. thibault, 14.11.2021, 10:47

    Bonjour, connaissez-vous d autres ouvrages similaires à celui cité dans l article, mais qui seraient en français ? Le sujet m'intéresse beaucoup, mais les termes météorologiques anglophones me sont complètements inconnus...
    Merci !

    1. MétéoSuisse, 15.11.2021, 07:55

      Bonjour, il existe quantité d'ouvrages sur Aristote, ainsi qu'un certain nombre d'ouvrages d'histoire de la météorologie, y compris beaucoup d'informations en ligne. Nous reviendrons si possible avec quelques conseils plus précis.

  3. valazza, 14.11.2021, 09:31

    Merveilleux que de nous replonger dans un passé oú la terre était encore considérée comme plate. Et comment se faisait le parcours du soleil?

    1. laurent kung, 17.11.2021, 23:47

      Les Grecs savaient déjà que la terre était sphérique.https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Figure_de_la_Terre_dans_l'Antiquité;

  4. Robert, 14.11.2021, 08:20

    J’ai lu avec intérêt ces lignes. Merci ! Ainsi la préoccupation de la météo et la prévision sont présentes dans l’antiquité déjà. Mais également la conception de la globalité et des interactions des phénomènes dans la météo en particulier et dans le monde en général.

  5. JL Pélissier., 13.11.2021, 22:42

    Aristote est donc le père de tous les météorologues.

    Il était bon de rappeler qu'il était l'inventeur du mot. Personnellement je l'ignorais. C'est de la paresse de ma part, j'aurais dû me poser la question depuis fort longtemps.

    On l'imagine, au 4ème siècle avant notre ère, en train d'observer les phénomènes du ciel et de les expliquer scientifiquement sans références mythologiques. C'était un défi risqué à l'époque. Quel homme fascinant!

    S'il était en vie aujourd'hui, il aurait son mot à dire à la COP 21.

  6. Gilson C, 13.11.2021, 18:49

    Bonjour à toutes et à tous,
    Quand on y pense ; appréhender autant de domaines différents avec si peu d’outils et d’informations était prodigieux . Quel esprit !

  7. Claude Guignard, 13.11.2021, 18:37

    Il y a eu en Grèce, avec Aristote et les personnages qui l'entouraient, des esprits tout particulièrement avancés pour leur temps. On ne sait pas comment cela a été possible ni pourqoui il a ensuite fallu tant de siècles pour que l'on se rende compte que ce au'ils avaient supposé se révélait pour l'essentiel parfaitement exact. il était judicieux de le relever.

  8. MU, 13.11.2021, 16:45

    Merci pour cet apport important. C’est également Aristote qui pose les premiers preuves de la rotondité de la terre, après les premiers jalons de Pythagore et de Platon, et Erastosthène qui en calcule la circonférence avec une étonnante précision (39’375km) peu après.

  9. Patrick, 13.11.2021, 15:20

    Vous avez raison de mettre en valeur l'un des plus grands penseurs et philosophes de l'Antiquité. Pour les astronomes cependant, Aristote est décrié pour sa cosmologie avec la Terre au centre du monde, une idée étant restée dans les esprits plus de 500 ans avec les conséquences que l'on connait (censure de Galilée, etc). Pour les adeptes d'histoire naturelle, Aristote est adulé pour ses observations remarquables sur le monde animal et sa formation de disciple sur l'étude du monde végétal (Théophraste). Ne parlons donc pas d'erreurs de sa part, interprétation anachronique, mais replaçons dans son temps et à sa juste valeur un philosophe-savant qui par sa pensée a marqué l'Occident!