Contenu

Fani

30 avril 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Une tempête tropicale dénommée Fani s'est formée au sud-est de l'Inde ces derniers jours. Avec des vents compris entre 165 et 200 km/h, elle a atteint le stade de tempête tropicale sévère, soit le stade d'un ouragan de catégorie 3.

Située ce matin 30 avril à 06 UTC à 12,7° de latitude Nord et 85,8° de longitude E entre les Îles Andaman-et-Nicobar et le Sri-Lanka, Fani se déplace à 15 km/h en direction du nord.
 

Tempête tropicale très sévère

L'environnement actuel dans le Golfe du Bengale est très favorable au développement de Fani avec une température de l'eau de surface comprise entre 30 et 31°. Fani continuera donc de s'intensifier et atteindra le stade de tempête tropicale très sévère (Exreme Severe Cyclonic Storm) soit le stade d'un ouragan de catégorie 4 durant les prochaines 24 heures. Selon les dernières prévisions, Fani devrait toucher la côte orientale de l'Inde près de Puri durant la journée de vendredi. Pour ces régions, les dangers sont majeurs tant au niveau des vents, que des quantités de pluie ou de l'onde de tempête sans oublier que ces régions font partie des plus densément peuplées au monde.
 

L'intensité maximale de Fani est prévue actuellement entre jeudi et vendredi matin avec des vents de l'ordre de 200 à 250 km/h en eaux libres. Dès qu'il touchera terre, l'ouragan devrait rapidement perdre en intensité. Son centre passera cependant à moins de 60 km de Calcutta samedi vers 03 UTC avec des vents de l'ordre de 130 à 160 km/h puis à environ 150 km de Dacca, capitale du Bangladesh samedi vers 14 UTC.
 

Commentaires (2)

  1. Jaccard Richard, 01.05.2019, 10:59

    Bonjours, pensez vous qu'avec le réchauffement climatique de l'atmosphère et partant de la masse maritime, la vitesse de rotation interne de ce type de dépression va augmenter ou l'on va atteindre un plafond ? Merci encore une fois pour vos excellents blog's. JR

    1. MétéoSuisse, 06.05.2019, 15:45

      Comme expliqué dans un blog (https://bit.ly/2H85g1z), il n’y a pas de limite théorique à la force du gradient de pression d’une dépression. Il est difficile de voir une tendance dans la force des dépressions tropicales, même si ces dernières années des typhons et ouragans particulièrement forts se sont développés. On peut imaginer qu’avec l’augmentation de la température des océans, et donc de la quantité d’énergie à disposition, le dépressions tropicales deviennent plus puissantes. À noter que le record de basse pression au niveau de la mer a été mesuré le 12 octobre 1979 dans l’œil du typhon Tip avec 870 hPa.