Contenu

12 mois consécutifs chauds, une séquence inédite

25 mai 2020, 25 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Mai 2020 affiche déjà une anomalie positive de 1,3 °C, alors que la suite de la semaine s’annonce chaude. Ainsi, mai sera le 12ème mois consécutif en Suisse à être plus chaud que la norme 1981-2010, une séquence complètement inédite. Jamais il n’avait fait aussi chaud en Suisse sur 12 mois.

12 mois consécutifs au-dessus de la normale

Après un mois de mai 2019 plus frais que la norme 1981-2010, la Suisse connaît une séquence ininterrompue de mois plus chauds que la normale. Ainsi, mai 2020 s’apprête à être est le 12ème mois consécutif avec une température moyenne suisse au-dessus de la norme 1981-2010.  C'est la première fois qu'une telle série aura été observée depuis que le début des mesures en Suisse en 1864. 

La précédente série la plus longue avec un dépassement systématique de la norme 1981-2010 avait duré 10 mois, de septembre 2006 à juin 2007.

Plus récemment, une autre séquence chaude inhabituellement longue avait duré 9 mois, d’avril à décembre 2018.  

Affichage aggrandi: Figure 1. Ecart à la norme 1981-2010 de la température moyenne suisse pour chaque mois depuis janvier 2018. La valeur pour mai 2020 est une estimation d’ici la fin du mois (état au 25 mai).
Figure 1. Ecart à la norme 1981-2010 de la température moyenne suisse pour chaque mois depuis janvier 2018. La valeur pour mai 2020 est une estimation d’ici la fin du mois (état au 25 mai).

L’année glissante la plus chaude

Si on se focalise sur une année glissante, jamais il n’avait fait aussi chaud en Suisse sur 12 mois. Depuis juin 2019, la température moyenne suisse a dépassé la norme 1981-2010 de 2,1 °C. La dernière année glissante presque aussi chaude s’était produite entre juin 2006 et mai 2007 avec un dépassement de la norme de 2,05 °C. Hormis ces deux périodes, jamais la température moyenne suisse n’a dépassé la norme de 2 °C sur une année glissante.

Un nombre annuel de mois chauds en constante augmentation depuis 1864

Depuis le début des mesures, le réchauffement climatique est mesuré par la hausse continue des températures, qui s'est accélérée depuis le début du 21ème siècle. Il se caractérise également par l'augmentation significative des occurrences de mois chauds, au-dessus de la norme 1981-2010 (Figure 2).

De 1864 jusqu'à la fin des années 1970, le nombre de mois chauds chaque année était généralement compris entre 2 et 6, avec un pic à 8 en 1947. Certaines années n’ont même connu que des mois inférieurs à la normale, comme en 1864, 1888, 1889, 1891, 1901, 1940 et en 1941. Puis, à partir des années 1980, le nombre de mois chauds est souvent supérieur à 5 par an atteignant 10 par an en 2000, 2011, 2018 et 2019. En 2010, il n’y a eu que 3 mois avec des températures au-dessus de la norme 1981-2010, une valeur qui aurait été fréquente jusque dans les années 1970.

Affichage aggrandi: Figure 2. Nombre de mois chauds (au-dessus de la norme 1981-2010) par année avec la moyenne glissante sur 10 ans.
Figure 2. Nombre de mois chauds (au-dessus de la norme 1981-2010) par année avec la moyenne glissante sur 10 ans.

Commentaires (25)

  1. Annabelle, 04.06.2020, 08:57

    Merci pour vos articles et le partage des données!

  2. A. Cornu, 29.05.2020, 08:24

    Bonjour, il me semble que ces dernières années les épisodes de bise sont plus fréquents et surtout de durée plus importante qu’il y a 20 ou 30 ans. Est-ce une réalité ou un “ressenti” causé par le fait que (de plus en plus) je n’aime pas ce vent ?

    1. MétéoSuisse, 31.05.2020, 21:37

      Vous trouverez des informations sur le blog du 30 mai qui a été consacré à la bise.
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2020/5/un-mois-de-mai-marque-par-la-bise.html

  3. Olivier Daniel, Saxon, 28.05.2020, 22:33

    D'après Albert Einstein il y a deux choses qui sont infinies: l'univers et la bêtise humaine, sauf que pour l'univers après de nombreuses recherches il n'était plus absolument certain que l'univers était infini!

  4. Kat,,, 28.05.2020, 22:22

    Bonsoir,,je crois en tout ce que j'ai pu lire sur ce blog,, n'oubliez pas svp, juste un petit détaille- que problème est global,, est il n'ai pas des frontièresJe nous souhaite bcs d'espoir et de volontés pour se battre pour des poumons et de vaines de notre Planète🌏

  5. Alfred, 26.05.2020, 23:44

    Chaud devant !

  6. Denis, 26.05.2020, 12:50

    La hausse des température suie exactement la hausse du trafic aérien. Il faudra attendre l'extinction de l'humanité d'ici environ 100 ans pour que la situation revienne à la normale.
    On appelle ça la bêtise humaine, rattrapé par son intelligence.

    1. MétéoSuisse, 28.05.2020, 14:20

      Cela ne veut cependant pas dire que la hausse du trafic aérien est seule responsable de la hausse de la température globale moyenne. Les émissions de CO2 liées au trafic aérien représentent 2 à 2,5% des émissions globales. En Suisse, cette proportion est de 10%. Est-ce que la hausse des températures va engendrer l'extinction de l'humanité d'ici 100 ans ? C'est une question qui dépasse les compétences de MétéoSuisse et dont nous n'allons pas débattre ici.

    2. mais, 28.05.2020, 22:15

      Qui vous dit que l'extinction de l'humanité est pour dans environ 100 ans ? Avec tout ce qu'ont nous dit même les plus grands ont tort, et cette question existent depuis des centaines d années et nous somme toujours la, bien vivant et bien portant et l'humanité exite toujours, j'avoue avoir passé un moment de détente en écrivant ce commentaire...

  7. Nathalie, 26.05.2020, 12:41

    La crise que l'on a traversée avec le covid-19 devrait nous faire réfléchir quant à la nécessité de moins délocaliser la production de biens, et de limiter la mondialisation telle qu'on la connaît. Cela donnerait par la même occasion un coup de pouce au climat et limiterait la pollution.

    Malheureusement, j'ai bien peur qu'une grande partie des gens s'en fichent du climat, car ils pensent surtout à sauver leur emploi (on peut comprendre ce point), et pour ceux qui ont les moyens, ils pensent à leurs prochaines vacances à l'autre bout de la planète, en vol low cost.

    Pourtant accepter de consommer moins et différemment créerait au final des emplois. Et peut-être même des emplois pour tous, comme par le passé.

    Mais beaucoup de climatosceptiques ne font que de se moquer des jeunes et de critiquer Greta, etc. Pourtant, mis-à-part le réchauffement, il y a aussi le problème de la pollution des sols, de l'exploitation des matière premières, etc., lesquelles on ne peut nier!!!

    1. Luc, 21.06.2020, 16:19

      Relocaliser augmenterait l'inflation qui nous guette et qui appauvrirait encore les plus pauvre car les taxes vont augmenter pour rembourser leur bếtises sans limite.
      Il ne faut surtout pas le faire maintenant et d'abord régler cette crise qui est lié à l'impression de la monnaie sans aucune limite des banques centrales et des différents gouvernements.

      Le vol low-cost n'existera plus car les compagnies aériennes n'existeront peut-être plus d'ici 6 mois. Il y en a déjà plusieurs qui ont fait faillite, celle qui sont encore en vie sont criblés de dettes pour tenter de survivre et le prix va de tout façon augmenter sans compter cette loi ridicule sur l'augmentation des prix des billets d'avions qui touche à nouveau la population pauvre car eux vont voir le prix low-cost de 30.- doubler ou encore plus donc plus de 100% d'augmentation. Alors que le riche/entreprise/business qui paye déjà 1000.- son billet en business vera une augmentation de 3% ce qui ne lui changera strictement rien.

    2. MétéoSuisse, 22.06.2020, 18:13

      Bien que ces commentaires soient intéressants, une discussion sur les conséquences de la crise actuelle dépasse le cadre de ce blog. Nous rappelons que selon la "Netiquette", tous les "propos sans rapport direct avec le thème concerné" ne sont pas publiés. Nous ne publierons donc pas d’éventuels futurs commentaires à ce sujet.

  8. Adele, 26.05.2020, 12:12

    Bonjour,
    Pensez-vous que les fréquences anticycloniques aient aussi un impact sur la température ? Les anticyclones sont très présent cette année, y aurait t’il un lien entre réchauffement climatique et anticyclone ?
    Bonne journée !

    1. MétéoSuisse, 27.05.2020, 02:17

      Bonjour, il est probable qu'une partie de ces anomalies positives de température s'expliquent par des variations dans la circulation atmosphérique avec par exemples de périodes anticycloniques plus fréquentes. Il faudrait une analyse plus poussée pour pouvoir confirmer ceci. À noter cependant qu'en hiver les anticyclones sont souvent synonymes de températures basses.

  9. Claude Guignard, 26.05.2020, 10:46

    Au vu de la tendance actuelle au réchauffement, ces 12 mois consécutifs au-dessus de la normale ne sont guère une surprise. A mon avis ils auront tendance à se répéter de plus en plus souvent. Mais tout dépend de ce qu'on considère comme "normale". Si l'on prend comme normale la température moyenne de par ex la période 1864-1900, il y a déjà longtemps sans doute que les 12 mois consécutifs ont été atteints.

  10. Fernex Serge, 25.05.2020, 19:26

    En effet..... Si les mesures sont précises et irréfutables... Notre ressenti au quotidien va exactement dans le même sens. Pas de sensation de grand froid l'hiver passé... Ni en ville ni en montagne... Même à plus de 3000m d'altitude. Je skie souvent à la plaine morte... Les moins vingts sont courants en janvier... Pas cette année.... Et l'été actuel avant l'heure confirme encore tout ça.... En espérant qu'il y a une petite composante naturelle qui pourrait faire marche arrière.. Et pas que le réchauffement climatique... Sinon là.......

  11. Benjamin, 25.05.2020, 17:49

    C'est dit et répété depuis 30 ans .. Nous ne changerons pas cette tendance. Les organismes météorologique et de climat devrait être bien plus présent sur la scène médiatique et politique.. disons clairement au gens ou l'on va est ce que leurs enfants risque de subire.

    1. Luc, 21.06.2020, 16:31

      Le problème ne sont pas les organismes météorologique mais les médias qui ne font pas leur boulot d'informer de manière neutre la population.Regardez l'histoire et les informations diffusées par les médias, ils sont juste censurés ou ils osent pas. Sortez des médias traditionnelles ceux sponsoriser et vous verrez/apprendrez d'autres choses :)

      Et les politiciens, je n'en parle même pas la seule chose qui les intéressent pour la majorité est l'argent qu'ils touchent par pot de vin ou d'autres avantages qu'ils ont pour eux ou leur famille dans tel ou tel domaine.
      Politicien = argent+pouvoir les évasions fiscales s'est leur faute et tous les avantages X ou Y pour certaines tranches de la population aussi. Les pauvres payent, les riches rigolent. Or pas de TVA ici.

      Pourquoi le glyphosate est interdit partout sauf en Suisse ? Lobby en Suisse pour cette industrie ? Pourquoi les pharmas qui ont leur siège en Suisse peuvent polluer sans respecter les normes de notre pays en Inde par exemple ?

    2. MétéoSuisse, 22.06.2020, 18:15

      Bien que ces commentaires soient intéressants, le rôle des médias et des politiciens est un sujet qui dépasse le cadre de ce blog. Nous rappelons que selon la "Netiquette", tous les "propos sans rapport direct avec le thème concerné" ne sont pas publiés. Nous ne publierons donc pas d’éventuels futurs commentaires à ce sujet.

  12. Fab, 25.05.2020, 15:18

    Bonjour, on nous présente souvent cette moyenne de 1980 à 2010 mais qu'en est-il par rapport à l'ère pré industrielle, j'entends par là de combien s'est réchauffée la terre entre ces 2 époques. En outre, j'imagine que la série des mois au-dessus des moyennes s'avère encore plus longue

    1. MétéoSuisse, 25.05.2020, 15:54

      Bonjour, Entre la période préindustrielle et la période 1981-2010, le climat en Suisse s’est réchauffé de 1,5 °C, contre 0,6 °C au niveau de la planète.
      Si on se focalise sur les dernières années, la Suisse a connu un réchauffement de près de 2 °C par rapport à la période préindustrielle, contre 0,8 °C au niveau de la planète.
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/le-climat-suisse-en-detail/periode-de-reference-preindustrielle.html

  13. oui bonjour c'est batflunch, 25.05.2020, 14:02

    Bonjour, j ai jamais vu un mois de mai aussi chaud, le 21 mai j'étais a passé 2000 mètres, j étais en t- chirt et je pique niquais c était splendide, j'avais fais une marche de 06h00, avec très peu de brise. Il affichait 29 degrés à Sion, c était pour moi le jour le plus chaud, et avec quelque légèrs voiles, c est encore plus chaud. Hier à été plus frais et aujourd ca repart a la hausse, on a pu mangé sur une terrasse' d'un restaurant, vers 800 mètres, et toute ca semaines ca repart à la hausse, pour obtenir w6
    27 a 29 degrès le weekend qui viens soit la meme chose que le 21 mai.

  14. Damien, 25.05.2020, 12:02

    Cela ne fait que confirmer mes réflexions. Il faudrait s'activer davantage pour lutter contre ce réchauffement systématique. J'ai l'impression que le phénomène est exponentiel, est-ce vrai ou est-ce qu'une impression? Merci pour tous vos articles hyper intéressant.

    1. MétéoSuisse, 25.05.2020, 13:44

      L'accélération de la hausse des températures que l'on observe ces dernières années ne va pas nécessairement se poursuivre au même rythme. Il y a toujours une part de variabilité naturelle dans l'évolution des températures. L'évolution au cours des années à venir devrait nous donner quelques réponses.

    2. Luc, 21.06.2020, 16:39

      Il y a toujours eu des périodes plus chaude ou plus froide. La terre est vieille mais son histoire est écrite/conservée dans la glace et dans les sols ainsi que dans l'univers. Une planète "mirroir" pourraient même nous renvoyer l'image de la terre depuis sa création avec un énorme décallage selon la distance de réflection s'il n'y a pas trop d'atténuation mais l'être humain a de la chance car depuis qu'il est apparu la terre n'a jamais été aussi stable au niveau du climat.

      Je ne me souviens plus d'où j'ai vu/lu ça mais la terre était nettement plus instable avant l'apparition de l'être humain avec de très grande variation et surtout un climat beaucoup plus instable et chaotique. On a de la chance d'avoir des saisons et un climat stable qui se répète cela ne durera sûrement pas à l'infini.