Observations par satellite

Les satellites météorologiques jouent un rôle majeur dans la météorologie. Ils détectent les phénomènes météorologiques se déroulant dans l'atmosphère, 24 heures sur 24. MétéoSuisse reçoit les données satellitaires de EUMETSAT, un consortium de pays européens exploitant conjointement le satellite METEOSAT et d'autres satellites d'observation de la Terre.

Les observations par satellite revêtent une importance cruciale pour établir des prévisions météorologiques. Les satellites géostationnaires fournissent une image précise de la situation météorologique régnant sur de très grandes régions de la Terre, pratiquement en temps réel. Les satellites météorologiques transmettent leurs données par intervalles de quelques minutes, ce qui permet de suivre constamment les variations des conditions atmosphériques. La météorologie satellitaire s'avère de plus en plus précieuse dans le monde entier, même pour observer les variables climatologiques.

EUMETSAT

MétéoSuisse recueille des données satellitaires notamment du satellite METEOSAT seconde génération (MSG). Ce satellite géostationnaire d'observation de la Terre est géré par l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques (EUMETSAT). Le satellite délivre des images dans douze canaux à des longueurs d'onde différentes. Le champ visuel du satellite est limité à celui découlant de sa position fixe à une altitude de 36'000 km au-dessus du point d'intersection de l'équateur et du méridien de Greenwich. Le satellite METEOSAT couvre près de la moitié du globe terrestre à partir de cette position géostationnaire. À des intervalles de 5 à 15 minutes, le satellite fournit des images numériques d'une haute résolution qui sont remaniées, puis distribuées aux destinataires par le centre de contrôle de Darmstadt en Allemagne. Après un traitement supplémentaire, MétéoSuisse diffuse ces données aux différents clients, tels que les services de prévisions météorologiques, les climatologues ou les médias.

Canaux spectraux du satellite METEOSAT

Les données transmises par des satellites météorologiques sont présentées la plupart du temps sous la forme d'images. Les modèles du satellite METEOSAT seconde génération disposent de douze canaux de l'infrarouge et du spectre visible. Ils permettent ainsi non seulement de visualiser les différents nuages et leurs couches, mais aussi de mettre en évidence le transport de poussière saharienne ou les nuages de cendres provenant de volcans en combinant divers canaux.

Toutes les trois heures, MétéoSuisse met des images satellites actuelles gracieusement à disposition en vue de leur diffusion dans la population sous la rubrique des valeurs mesurées. Toutes les 15 minutes, des images actualisées payantes peuvent être achetées sous la rubrique Service et publications.

Images satellites dans le canal infrarouge de 10,8 μm

Affichage aggrandi: Des systèmes nuageux sont reconnaissables sur l'image satellite
Image satellite de l'Europe dans la plage infrarouge
(Figure: EUMETSAT MétéoSuisse)

Les prises de vues dans le canal infrarouge sont disponibles, tant de jour que de nuit.

Affichage aggrandi: L'image satellite prise le 31 janvier 2014 à 15 h 00 UTC (temps universel coordonné) représente les nuages (à l'Est et à l'Ouest de la Suisse) selon un code de couleurs. La température des nuages les plus froids se situe entre -50 C et -60 C.
Image satellite, plage infrarouge
(Figure: EUMETSAT MétéoSuisse)

Les couleurs servent à faire ressortir les nuages les plus froids ou les plus hauts, ce qui permet notamment de déceler rapidement de puissantes cellules orageuses.

Images satellites dans le spectre visible

Les Alpes sont représentées en relief sur l'image satellite.
Image satellite de la région alpine dans le canal visible
(Figure: EUMETSAT MétéoSuisse)

Les nuages et la surface terrestre sont reproduits aussi fidèlement que possible moyennant la combinaison des trois canaux visibles. Vu qu'il s'agit de solliciter conjointement des canaux visibles, ces images ne sont disponibles qu'à la lumière du jour.

Informations complémentaires