Le réseau suisse de radars météorologiques

Renouvelé. Elargi. Complétement automatique 24/24 h.

L'observation de l'atmosphère et de l'évolution du temps est l'une des tâches principales du service météorologique national MétéoSuisse. Ce sont surtout les précipitations et les orages qui sont importants, car ils peuvent occasionner des crues, de la grêle, des rafales de vent ou des coulées de boue.

Outre les mesures conventionnelles des stations au sol, MétéoSuisse exploite un réseau de radars météorologiques qui compte maintenant 5 installations. Celles-ci recensent les précipitations et les orages sur l’ensemble du territoire national. Ces 5 radars météorologiques fonctionnent automatiquement, fournissent les données en temps réel 24h/24.

Ces radars météorologiques sont situés :

  • à l'Albis, près de Zurich,
  • au Monte Lema, au Tessin,
  • à La Dôle, près de Genève,

et pour les derniers arrivés :

  • à la Pointe de la Plaine Morte, dans le canton du Valais,
  • au Weissfluhgipfel, dans le canton des Grisons.

Dans le cadre du projet Rad4Alp, MétéoSuisse a rénové son réseau de radars météorologiques avec deux nouvelles installations dans les Alpes. Tous les radars météorologiques sont dotés de la technologie de la double polarisation. Cette technologie permet de détecter les précipitations avec une précision accrue. Cela représente une valeur ajoutée notable pour l’émission des avis d’intempéries.

Le radar du Weissfluhgipfel se trouve à une altitude de 2’850 m. Il a été mis en fonction en 2016 et est doté de la technologie de la double polarisation. Ce nouveau radar permet de surveiller l’atmosphère au-dessus des Alpes centrales.

Radar météorologique du Weissfluhgipfel à 2'850 m d’altitude, montage du radôme.

Un radar météorologique révèle les différentes formes de précipitations en temps réel et contribue à la reconnaissance précoce des zones de précipitations intenses et des cellules orageuses. Le radar météorologique de l’Albis se trouve à une altitude de 925 m. En 2012 il a été rénové avec la technologie de la double polarisation. A partir de l’Albis, il est possible de surveiller l’atmosphère au-dessus de l’ensemble de la Suisse septentrionale.

Un radar météorologique révèle les différentes formes de précipitations en temps réel et contribue à la reconnaissance précoce des zones de précipitations intenses et des cellules orageuses. Le radar de la Pointe de la Plaine Morte se trouve à une altitude de 2’942 m. Il a été mis en fonction en 2014 et est doté de la technologie de la double polarisation. Ce nouveau radar permet de surveiller l’atmosphère au-dessus des Alpes centrales.

Le radar météorologique Monte Lema : Le radar météorologique de Monte Lema se trouve à une altitude de 1‘626 m. En 2011 il a été rénové avec la technologie de la double polarisation. A partir de Monte Lema, il est possible de surveiller l’atmosphère de la Suisse méridionale.