Détection de la foudre

MétéoSuisse reçoit des données sur les éclairs pour localiser exactement les impacts de foudre. Ces dernières renseignent notamment sur le moment de l'impact, sur le point d'impact et sur l'intensité des éclairs. MétéoSuisse s'en sert pour établir les cartes des orages et lancer des alertes, si besoin est.

Les informations sur les éclairs peuvent être recueillies à partir des ondes électromagnétiques que ceux-ci émettent. Ces ondes sont captées à l'aide d'antennes. Exploitant son propre réseau d'antennes, la société Météorage fournit les données relatives aux impacts de foudre à MétéoSuisse. Météorage fait partie du réseau européen de détection des éclairs EUCLID (European Coorperation for Lightning Detection) qui coordonne la distribution des données sur les éclairs dans toute l'Europe.

Comment les points d'impact des éclairs sont-ils localisés ?

Affichage aggrandi: La carte de l'Europe indique les sites d'implantation des antennes de la Sicile au Cap Nord en Norvège et les différents types de capteurs matérialisés par des couleurs caractéristiques.
Le réseau EUCLID présentant les sites d'implantation des antennes et les différents types de capteurs utilisés.

Un procédé combiné permet de déterminer le point d'impact exact d'un éclair. Chaque éclair individuel est capté par différentes antennes. Son point d'impact est déterminé par triangulation, une méthode reposant sur les différents angles d’impact mesurés au niveau des antennes. En outre, chaque antenne enregistre le moment précis de l’arrivée de l’onde électromagnétique. La comparaison de ces temps permet de calculer les coordonnées de l’éclair. Dans un cas normal, le lieu de l’impact peut être indiqué à environ 1000 m près. La précision est ainsi indépendante dans une très large mesure de la topographie locale. De ce fait, les éclairs peuvent être tout aussi bien localisés en montagne qu’en plaine.

Données disponibles sur les éclairs

Ce procédé permet d'observer 95% des éclairs nuage-sol en moyenne. Des éclairs intra-nuage peuvent être également mis en évidence, mais seuls 45% environ sont détectables par la méthode utilisée.

Lors de chaque événement orageux, la société Météorage transmet à MétéoSuisse les grandeurs suivantes:

  • Moment de l’impact de l’éclair au dixième de seconde près
  • Longitude et latitude du point d’impact
  • Polarité et intensité de l’éclair
  • Nombre d’éclairs principaux (coups de foudre ou strokes)
  • Type de l’éclair (éclairs nuage-sol ou intra-nuage)
  • Forme et grandeur de l’ellipse indiquant le lieu d’impact avec une précision de 90%

MétéoSuisse élabore divers produits à partir de ces informations, par exemple les cartes des orages. Les éclairs sont détectés dans un périmètre de 3 km (éclairs proches) et de 3 à 30 km (éclairs éloignés) par toutes les stations de mesure automatiques (du réseau SwissMetNet). Différentes sommes (nombre d'éclairs toutes les dix minutes, par heure, jour, mois et année) et des valeurs crêtes en sont calculées.

Informations complémentaires