GIEC – Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) met son rapport climatique à la disposition des décideurs politiques et des autres personnes intéressées. Cette publication constitue une source d’informations objective sur le changement climatique mondial.

Le GIEC, parfois appelé «Conseil mondial de l’ONU pour le climat», fut créé en 1988 par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). En tant que comité interétatique doté d’un secrétariat hébergé au siège de l’OMM à Genève, le Conseil mondial pour le climat est ouvert à tous les Etats membres des deux organisations fondatrices de l’ONU ainsi qu’à la communauté scientifique.

Une source d’informations sur le changement climatique mondial

Le GIEC ne réalise pas elle-même de travaux de recherche. Sa mission consiste à rassembler et à évaluer de manière globale, objective, compréhensible et transparente la littérature scientifique actuelle consacrée au changement climatique. Dans le cadre de cette mission clé, le Conseil mondial pour le climat publie notamment un Rapport d’évaluation à raison d’une fois tous les cinq ou six ans. Les rapports sur le climat mondial du GIEC contiennent des informations de base à l’intention de tous les acteurs de la recherche, de l’administration, de l’industrie, du secteur des services ou de la sphère politique impliqués dans les questions du changement climatique. Les cinq rapports publiés à ce jour (1990, 1995, 2001, 2007 et 2013) ont rencontré un large écho mondial et ont massivement contribué à la création de la Convention sur le climat de l’ONU et du Protocole de Kyoto.

MétéoSuisse, partie prenante au rapport sur le climat

Les rapports du GIEC sont élaborés au sein de groupes de travail et doivent être validés par l’assemblée plénière, laquelle se réunit une fois par an. Les chercheurs participants se voient offrir la possibilité d’apporter leur critique dans trois versions successives. Le cinquième rapport rassemble près de 850 auteurs du monde entier, dont 50 scientifiques et experts suisses. MétéoSuisse participe également à la conception du rapport. Outre l’élaboration d’articles scientifiques, MétéoSuisse remplit un rôle majeur en sa qualité d’expert du gouvernement dans la rédaction du résumé du rapport du GIEC à l’intention des décideurs.

Le changement climatique en Suisse

Dans le contexte du changement climatique mondial, la Suisse est particulièrement touchée. C’est ce que démontrent divers indicateurs environnementaux mis en relation avec le réchauffement climatique. Le rapport «Changements climatiques en Suisse» illustre ainsi à l’aide de quelques exemples choisis l’évolution du climat et ses impacts sur la cryosphère, l’hydrosphère, la végétation, la santé, l’économie ou la société. Il met par ailleurs en lumière l’ampleur de la pression exercée par les activités humaines sur le climat et quantifie les émissions de gaz à effet de serre qui en résultent. Les principales réponses politiques apportées pour limiter les impacts environnementaux et prévenir les évolutions indésirables y sont exposées.