Observation du climat au niveau national

La Suisse possède de nombreux programmes d'observation systématique, de longues séries de mesures ainsi que des centres de données et d'étalonnage internationaux; elle contribue ainsi de manière considérable à l'observation du climat au niveau mondial.

Affichage aggrandi: Messapparaturen der Beobachtungsstation auf dem Säntis bei Sonnenuntergang
Station d'observation sur le Säntis. © MeteoSuisse

Une cinquantaine de variables climatologiques essentielles (ECVs) ont été définies dans le cadre du SMOC. Celles-ci peuvent être observées grâce aux moyens technologiques et économiques actuels et revêtent une grande importance d'un point de vue scientifique. Les valeurs observées concernent notamment la température de l'air, la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, la couverture neigeuse et l'exploitation des terres.

Les institutions suisses exploitent notamment

  • deux stations du réseau de surface du SMOC (GCOS Surface Network, GSN), au Säntis et au Grand-St-Bernard
  • une station du réseau atmosphérique du SMOC (GCOS Upper Air Network, GRUAN), à Payerne
  • une station du réseau de radiation de surface (Baseline Surface Radiation Network, BSRN), à Payerne
  • une station du programme de Veille de l'Atmosphère Globale (VAG) au Jungfraujoch
  • douze stations hydrologiques faisant partie du Global Runoff Data Centre (GRDC)
  • le Service mondial de surveillance des glaciers (World Glacier Monitoring Service, WGMS) à l'Université de Zurich 
  • le Centre mondial du rayonnement de l'Observatoire de Davos (PMOD/WRC)
  • le Centre mondial de calibration pour l'ozone de surface, le monoxyde de carbone, le méthane et le carbone (WCC Empa)
  • le Quality Assurance/Scientific Activity Centre VAG (QA/SAC Switzerland)

 

Systèmes d'observation

Des techniques de mesures très diverses sont utilisées pour observer le climat. Jusque dans les années 1970, le recueil des données était effectué principalement par des instruments au sol ou à bord de ballons-sondes ou d'aéronefs. Par la suite, du fait des grands progrès dans le domaine spatial au niveau international, les mesures effectuées depuis l'espace ont considérablement gagné en importance, tant du point de vue de leur nombre que de leur qualité. Complémentaires aux mesures traditionnelles, elles contribuent de manière substantielle à une meilleure compréhension du système climatique.

Informations complémentaires

Liens