Bureau suisse du SMOC (Swiss GCOS Office)

Réussir l'implémentation du Système mondial d'observation du climat SMOC suppose non seulement une coordination internationale, mais aussi une planification stratégique au niveau national. C'est la raison pour laquelle le Bureau suisse du SMOC (Swiss GCOS Office) a été créé en 2003 en Suisse, à la suite de la ratification du protocole de Kyoto.

Blick auf Grindelwald im Berner Oberland
© Imagepoint.biz

Le bureau suisse du SMOC (Swiss GCOS Office) est chargé de la coordination de toutes les mesures climatologiques en Suisse. En tant que tel, il a élaboré pour la première fois en 2007, de concert avec des institutions partenaires, un inventaire comprenant les longues séries de mesures et les centres de données internationaux les plus importants. Sur la base de cet inventaire, le Conseil fédéral a en 2008 garanti que les séries de mesures à long terme menacées et les centres de données internationaux seraient maintenus. Le Bureau suisse du SMOC mène notamment à bien les activités suivantes:

  • coordination entre les partenaires de l'observation du climat en Suisse (autorités fédérales, instituts de recherche et écoles supérieures)
  • identification, actualisation et poursuite de l'inventaire national des séries de mesures climatologiques importantes
  • élaboration de rapports nationaux d'observation du climat, destinés notamment à servir de contribution à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC)
  • maintien de l'échange d'informations avec le Secrétariat du SMOC auprès de l'OMM, les services nationaux compétents d'autres pays ainsi que de diverses institutions internationales.

Vidéo sur le Bureau suisse du SMOC

Cette vidéo présente brièvement la composition et les activités du Bureau suisse du SMOC. Elle révèle notamment les différents domaines pour lesquels des données climatologiques sont systématiquement récoltées en Suisse (atmosphère, cryosphère, hydrosphère et biosphère). Elle montre également quelques séries de mesures à long terme ainsi que d'importantes stations et techniques de mesure servant à l'observation du climat. Enfin, elle informe sur l'importance des centres de données internationaux et démontre la façon dont la Suisse s'engage au niveau international pour combler les lacunes dans le système mondial d'observation.

Informations complémentaires