Le climat en Suisse

Le climat de la Suisse est fortement influencé par la proximité de l'Atlantique dont l'air tempéré et humide atteint le pays par les courants d'ouest dominants. Cette situation a pour effet, d'une part, de radoucir considérablement les conditions hivernales et de rafraîchir les étés, et d'autre part, de fournir en tout temps et pour la plupart des régions de Suisse des précipitations en suffisance. Dans ce contexte, la chaîne des Alpes agit comme une barrière climatique majeure entre le Nord et le Sud de la Suisse.

En effet, le sud du pays se distingue essentiellement par l'influence prédominante de la Méditerranée, responsable d'hivers nettement plus doux qu'au nord. Outre leur rôle de frontière climatique entre le nord et le sud du pays, les Alpes qui sont un ensemble montagneux complexe abritent également une multitude de microclimats.

Climat sec dans les vallées intra-alpines

Une des particularités majeures du climat des vallées intra-alpines réside dans sa grande sécheresse, liée au fait que ces vallées sont abritées des précipitations venant du nord comme du sud. Le Valais (sud-ouest du pays) et l'Engadine (sud-est du pays) sont très caractéristiques de ce type de climat. Tandis que les Préalpes, le versant nord des Alpes et le Sud ont une moyenne de précipitations de 2000 mm/an, le Valais se contente de 500 à 600 mm/an et l'Engadine de 600 à 700 mm/an. Sur le Plateau au Nord des Alpes, les cumuls atteignent en moyenne 1000 à 1500 mm/an. D'une manière générale, et exception faite du Valais, les précipitations estivales atteignent globalement le double des précipitations hivernales.

Neige en hiver

Au-dessus de 1200 à 1500 m, les précipitations hivernales tombent essentiellement sous forme de neige, si bien qu'à ces altitudes on enregistre souvent la présence persistante d'une couverture neigeuse. Comparativement, les chutes de neige sont rares dans les régions les plus basses de Suisse romande (région de Genève), du Nord de la Suisse (région de Bâle) ou dans l'extrême sud du Tessin. Dans ces régions, des hivers sans neige ne constituent pas une exception.

Températures - de l'Arctique à la Méditerranée

Les températures en Suisse sont avant tout dépendantes de l'altitude. Sur le nord du Plateau, les températures moyennes se situent autour des 1 °C en janvier et 17°C en juillet; dans la plaine tessinoise, les valeurs correspondantes sont de 2 à 3 °C plus élevées. Enfin à 1500 m, les températures moyennes sont d'environ -5°C en janvier et 11°C en juillet. L'endroit le plus chaud de Suisse pour lequel une série de mesures est disponible est Locarno-Monti, au sud du pays, avec une moyenne annuelle de 11,5°C. A l'inverse, l'endroit le plus froid est le Jungfraujoch, à 3580 m, avec -7,5°C. La température la plus élevée jamais enregistrée en Suisse et de +41,5°C, mesurée à Grono au Sud des Alpes le 11 août 2003; la valeur la plus basse de -41,8°C a été mesurée le 12 janvier 1987 à La Brévine dans le Jura.

Le foehn, une particularité climatique

Une des particularités du climat helvétique est le fœhn. Ce vent perpendiculaire aux Alpes produit dans les régions «sous le vent» des conditions très marquées de sécheresse et de douceur. Le foehn du Sud en particulier est caractérisé par de très violentes rafales dans les vallées du Nord des Alpes et par des précipitations abondantes au sud des Alpes. La principale période d'occurrence du foehn s'étend de l'automne au printemps.

Phénomènes climatiques récurrents

Le climat de la Suisse présente de nombreuses particularités – de la neige au printemps à l'Eté de la Saint-Martin en automne en passant par la rebuse du mois de juin. MétéoSuisse fournit des analyses et des informations sur ces phénomènes récurrents.