Développement de la végétation

En raison de l’augmentation de la température, la végétation se développe nettement plus précocement au printemps et en été qu’il y a quelques décennies. Les plantes sont donc de très bons indicateurs et réagissent à l’élévation de la température mondiale. MétéoSuisse recueille différentes données pour mettre ces changements en évidence.

Einsteigsbild: Blüte des Apfelbaums

Phénologie

La phénologie étudie les phénomènes liés à la croissance et au développement qui sont observés périodiquement chez les organismes vivants au cours du cycle annuel. En phénologie végétale, cela consiste à observer et à noter les dates d'apparition des différentes phases phénologiques, ou phénophases, telles que le déploiement des feuilles, la floraison, la maturation des fruits, la coloration, puis la chute des feuilles.

Comptes rendus du développement actuel de la végétation

Est-ce que la végétation s’est-elle développée plus rapidement une année qu’une autre parce que la température a été nettement plus élevée que la moyenne ? Les observations du réseau phénologique d’observations [LINK] constituent le fondement de l’analyse climatologique du développement de la végétation. Les analyses actuelles sont décrites dans les rétrospectives mensuelles et annuelles.

Indice du printemps

L'indice du printemps indique le moment du développement de la végétation en Suisse par rapport à la moyenne déterminée pour la période allant de 1981 à 2010. L’indice déterminé annuellement résume les phases phénologiques du printemps allant de la floraison du noisetier au déploiement des feuilles du hêtre.

Séries d’observations phénologiques supplémentaires

En plus du réseau d’observations, nous disposons en Suisse de 2 longues et très précieuses séries d’observations phénologiques avec deux plantes qui sont observées depuis 1808, respectivement 1894 sur le même site, un marronnier à Genève et la floraison d’un cerisier à Liestal.

Informations complémentaires

Liens