Le climat mondial en route vers un record – également en Suisse ?

7 décembre 2015, 4 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Les températures au niveau mondial vont de record en record : juillet 2015 a été le mois le plus chaud jamais mesuré ; août, septembre et octobre 2015 ont également été des mois record. En outre, selon l’Organisation météorologique mondiale, l’année 2015 serait en passe d’être la plus chaude depuis le début des mesures et pourrait dépasser pour la première fois le seuil de +1 °C par rapport à l’ère préindustrielle. Quel est le développement du climat en Suisse ?

Pourquoi l’année 2015 a-t-elle été aussi chaude ? En plus du réchauffement climatique opéré par l’homme, le phénomène El Niño qui est actif cette année dans le Pacifique, a sa part de contribution (voir blog du 28 novembre 2015).  Le record de température qui se profile pour l’année 2015 pourrait dépasser pour la première fois le seuil de 1 °C par rapport à l’ère préindustrielle (voir illustration 1). Ainsi, la moitié des 2 °C de réchauffement décidé par le sommet climatique de l’ONU en 2009 à Copenhague serait déjà atteint ! Cette valeur avait été fixée, car elle correspond à une frontière à ne pas dépasser afin de limiter les effets dangereux liés au changement climatique.

Toujours plus chaud : globalement +1 °C, en Suisse déjà nettement plus

Les projections de l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse montrent que l’année 2015 sera également chaude en Suisse. La barre d’incertitude en rouge dans l’illustration 1 montre que l’année 2015 en Suisse devrait compter parmi les quatre années les plus chaudes depuis le début des mesures en 1864. L’écart par rapport au niveau préindustriel n’est pas de 1 °C en Suisse mais de près de 2.5 °C. Cela signifie que le réchauffement local en Suisse est nettement plus fort que le réchauffement global. Cela signifie également que le seuil des 2 °C retenus pour le climat global devrait correspondre à un réchauffement de 4-5 °C en Suisse par rapport à l’ère préindustrielle. L’illustration 1 montre aussi que les variations annuelles sont nettement plus importantes en Suisse qu’au niveau global.

Le réchauffement climatique en Suisse est déjà impressionnant

Les effets du changement climatique se remarquent nettement en Suisse. Les plus frappants sont les changements dans les systèmes qui dépendent très directement de la température, comme par exemple les glaciers qui reculent nettement depuis plusieurs années (voir images).

La chaleur en été, qui devient de plus en plus fréquente, est également liée à la hausse des températures. Elle a des impacts sur la santé ou sur l’agriculture. Ainsi, le nombre de journées tropicales en plaine avec des températures maximales de 30 °C ou plus a fortement augmenté. L’exemple de Berne (voir illustration 2a) montre un passage de 2-3 journées tropicales par année dans les années 60 et 70 à quelque 10 journées tropicales au cours des 10-15 dernières années. Au cours des étés caniculaires de 2003 et 2015, on a dénombré respectivement 28 et 26 journées tropicales à Berne.

Il s’agit juste d’un exemple parmi de nombreux autres indicateurs qui peuvent  être consultés dans le navigateur «indicateurs de climat» du site internet de l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse.

Egalement du changement dans le régime des précipitations

Le changement climatique a non seulement une influence sur les températures, mais aussi sur d’autres variables. Ainsi, on s’aperçoit qu’il existe également des tendances sur les précipitations. De nombreuses stations du réseau suisse de mesures montrent une tendance positive sur les sommes pluviométriques annuelles depuis 1901. Cette tendance positive résulte principalement d’une augmentation des précipitations en hiver. L’intensité et la fréquence des précipitations abondantes augmentent également pour de nombreuses stations, ce qui est en bon accord avec les changements attendus dans une atmosphère plus chaude.

La couverture neigeuse réagit également fortement à la hausse des températures. La couche de neige a significativement diminué non seulement pour les zones de basse altitude, mais aussi en moyenne montagne. A Andermatt (1438 mètres) par exemple, les journées avec la présence de neige au sol sont passées de quelque 190 jours en 1968 à 160 jours environ à l’heure actuelle, ce qui correspond à un raccourcissement de la période d’enneigement de près d’un mois (voir illustration 2).

Sommet sur le climat à Paris

Les négociations sur le climat sont en cours : du 30 novembre au 11 décembre se tient à Paris la conférence de l’ONU sur le climat (COP21) avec la participation de la Suisse. Un objectif clé de la conférence est la signature d’un nouvel accord global sur le changement climatique. La participation de la Suisse est coordonnée par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Cet office informe régulièrement sur l’évolution des pourparlers qui sont en cours à Paris.

Commentaires (4)

  1. Chris de Berne, 08.12.2015, 14:41

    Enfin à nouveau une belle année après 2003, ça faisait 12 ans qu'on l'attendait ! On est sur la bonne voie... ;-)

  2. Antonio, 08.12.2015, 12:43

    Il y a quand même quelques choses qui me "perturbe" concernant le réchauffement de la planète: il y a quelques années on parlait de 7/8 degré maintenant 4/5 degré .... je ne remets rien en doute mais ma question est : le soleil est il aussi fort que par le passé? les taches solaires n'influencent elles pas aussi les températures? J'ai aussi l'impression que dans le domaine nous sommes bien manipulé par des " lobby international". Pas vraiment sure que nous allons vers un réchauffement général dans les 100 ans à venir.

    1. MétéoSuisse, 09.12.2015, 15:52

      bonjour,
      Il est vrai que les prévisions de réchauffement fluctuent pour les horizons de l'ordre du siècle. Toutefois, l'influence du soleil est certes un facteur qui est pris en compte dans les différents modèles climatiques, il faut quand même être conscient de l'augmentation des températures qui sont relevées depuis 1864 dans notre pays et qui montrent une tendance à la hausse en même temps que d'autres indicateurs le soulignent aussi, comme par exemple les jours de gel ou l'altitude de la limite du 0°. Dans notre site internet, il existe des représentations qui proposent des projections de différents paramètres ainsi que les tendances de ces derniers décades.( voir sous le lien: http://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/actuel/indicateurs-de-climat.html). Le tout est plutôt explicite.
      bonne soirée

  3. Krys de Saas Fee, 07.12.2015, 22:08

    Merci pour cet article bien intéressant, y a du boulot derrière, j'apprécie bien que ce soit par très réjouissant. A Saas Fee, l'été caniculaire a eu raison de la voie de randonnée alpine entre l'arrivée du téléphérique Felskinn et l'arrivée du teleski Egginer... entre le 3 décembre 2014 et le 3 décembre 2015, elle a tout simplement disparue... il ne reste que la falaise de glace abrupte, bref dur d'imaginer qu'une voie de randonnée ait reliée ces deux points bien qu'elle soit dessinée sur les cartes topo. Tout fond et les liens sur les glaciers montrent bien la tendance à la "fonte des glaces", le ski est-il un sport qui appartiendra un jour au passé?