Tendances climatiques en Suisse

Les tendances climatiques montrent l'évolution des températures et des précipitations en Suisse depuis le début des mesures systématiques en 1864. Les graphiques représentent les écarts des valeurs annuelles et saisonnières par rapport à la moyenne de la période de référence 1961 – 1990. Cela permet de repérer les tendances pour les températures et les précipitations ainsi que de mettre en évidence les changements à long terme.

Observations générales sur les données

Les stations de mesure dont les données servent de base pour les graphiques des températures et des précipitations appartiennent au réseau suisse de mesures climatiques. Les données de ces stations sont homogénéisées ce qui permet d'éliminer l'influence de tous les changements artificiels dans la série de données. Afin d'obtenir une moyenne pour l'ensemble de la Suisse ou pour des sous-régions définies, les données de mesure de chaque station sont combinées.

Température

Pour les températures, les stations individuelles sont pondérées en fonction de leur représentativité. La méthodologie pour déterminer les poids est publiée séparément et les données peuvent être consultées sur le site internet de MétéoSuisse.

Précipitations

Pour les précipitations, une moyenne est simplement calculée à partir des stations suivantes:

  • Toute la Suisse: Bâle (BAS), Berne (BER), Château-d'Oex (CHD), Chaumont (CHM), Davos (DAV), Engelberg (ENG), Genève-Cointrin (GVE), Lugano (LUG), Säntis (SAE), Segl-Maria (SIA), Sion (SIO), Zurich /Fluntern (SMA).
  • Nord de la Suisse au-dessous de 1000 m: Bâle (BAS), Berne (BER) Genève-Cointrin (GVE) et Zurich / Fluntern (SMA).
  • Nord de la Suisse au-dessus de 1000 m: pas de moyenne calculée
  • Sud de la Suisse: Lugano (LUG)

Evolution des températures depuis 1864

En ce qui concerne l'évolution à long terme de la température, les saisons de l'automne et de l'hiver montrent une évolution très similaire. Le printemps et l'été montrent une évolution encore plus similaire.

Caractéristiques de l'automne et de l'hiver

  • Les années 1940 furent marquées par des conditions exceptionnellement chaudes.
  • Entre 1960 et 1980, on observe une lente phase d'évolution des températures.
  • Dans le courant des années 1980, on observe une hausse des températures à des niveaux saisonniers nettement plus élevés.

Evolution des précipitations depuis 1864

Des particularités régionales peuvent être observées dans les mesures de précipitations. Cela s'explique essentiellement par le fait, qu'en Suisse, le régime des pluies est très différent au nord et au sud des Alpes, chaque versant ayant ses spécificités. La représentation graphique de l'évolution des précipitations sur l'ensemble de la Suisse peut cacher des différences régionales considérables.

Des tendances à long terme visibles seulement au nord et en hiver

  • Une augmentation significative des précipitations au cours de toute la période de référence peut être observée à partir de 1864 au nord des Alpes en hiver.
  • La série de mesures du Sud des Alpes de Lugano ne montre aucune évolution significative des précipitations en hiver.
  • Pour les autres saisons, on ne constate aucun changement significatif des précipitations pour toutes les régions de la Suisse.

Evolutions marquées des précipitations actuelles

  • Sur le versant sud, après une phase plus humide dans les années 1980, on constate une baisse des précipitations au printemps avec à nouveau une phase plus sèche.
  • En revanche, les précipitations printanières sont devenues nettement plus abondantes au nord des Alpes au cours de ces dernières années.
  • En hiver, on observe une baisse significative des précipitations dans de nombreuses stations notamment dans la région alpine, ainsi que sur l'ouest de la Suisse.

Informations complémentaires

Liens