Cendres des incendies portugais détectées en Suisse

22 juin 2017, 3 Commentaire(s)

L'instrument de télédétection LIDAR, basé à la station de MétéoSuisse de Payerne, détecte depuis deux jours des concentrations de cendres dans l'atmosphère au-dessus du Plateau.

L’incendie de forêt géant de Pedrogao Grande au Portugal, qui s’est déclaré samedi après-midi, n’est à ce jour pas encore éteint. Il s'agit de l'un des plus meurtriers de l’histoire du Portugal avec plus de 60 morts. Sur place, les cendres sont propulsées à plusieurs kilomètres d’altitude et sont transportées sur une grande partie de l’Europe - dont la Suisse - après un trajet de plusieurs milliers de kilomètres. Les cendres sont restées en suspension dans l’atmosphère pendant 4 jours avant d’arriver en Suisse.

Le 21 juin, les stations de mesure de MétéoSuisse et du NABEL (réseau national d'observation des polluants atmosphériques) ont détecté une faible concentration de cendres dans l'atmosphère ;  ces concentrations ont augmenté ce jeudi 22 juin, avec une couche de cendres présente au-dessus du plateau Suisse entre 3 et 5 kilomètres d’altitude.

Le Lidar automatique de Météosuisse permet de suivre cette couche de cendres en temps réel. Sur l’image ci-dessous les particules de cendres portugaises sont visibles en jaune, entre 3000 et 5000 m, depuis le 21 juin à midi. Les particules de pollutions émises sur le plateau suisse sont quant à elles visibles en dessous de 2000 m.

Cette couche de "pollution" a également été détectée à la station d’altitude du Jungfraujoch (3580 m). Mesurée par les instruments, elle est également visible à l’œil nu. Sur la webcam de l'Institut Paul Scherrer, cette couche noire est bien visible.

Ces cendres ne représentent pas un danger particulier pour la santé, mais elles viennent s’ajouter à la pollution déjà présente en Suisse. Par son "opacitée", cette couche réduit également quelque peu la production des panneaux solaires ; elle devrait être présente au-dessus de la Suisse au moins jusqu’à dimanche.

Maxime Hervo

Commentaires (3)

  1. Estoppey François, 26.06.2017, 09:49

    Ce type d'information est toujours très intéressant. Les rubriques publiées sur le site sont toujours de très bonne qualité. Continuez !

  2. Poget, 24.06.2017, 21:04

    En même temps, vu l'opacité de la couche, ça combat le rayonnement solaire et la fonte de la neige est un peu ralentie... vive la sécheresse pour combattre la disparition des glaciers suisses!
    Je suis en train de me demander si je n'ai peut-être pas tout compris.

    1. MétéoSuisse, 27.06.2017, 10:21

      Effectivement cette couche a un effet parasol et diminue légèrement la température en dessous. Mais elle fait aussi augmenter la température à l'altitude de la couche (absorption de l'énergie) et ces particules noires se déposent sur les glaciers entraînant une fonte encore plus rapide! Pas de répit pour les glaciers.