MétéoSuisse aux Jeux Olympiques PyoengChang

5 février 2018, 1 Commentaire

Le prochain 9 février, la Corée du Sud va accueillir, dans la région de PyoengChang, les 23èmes Jeux olympiques d’hiver et 13ème jeux paralympiques. Le KMA (Korea Meteorological Administration) a reçu le mandat de fournir des informations météo précises, afin de gérer au mieux le déroulement des Jeux et la sécurité du public.

le MASC (Multi-Angle-Snow-Camera) permet de prendre en haute résolution et sous différents angles des millions de photos de flocons de neige pour en comprendre l’anatomie.

Afin d'améliorer les prévisions en temps réel et à court terme sur les sites des épreuves,  le KMA a lancé un projet auprès de l'OMM, appelé ICEPOP-2018 (International Collaborative Experiments for Pyeongchang 2018 Olympic & Paralympic winter games), axé sur une campagne de mesures intensives sur 14 sites différents. Cela dans le but de mieux comprendre les conditions hivernales difficiles dans cette région proche de la mer du Japon.

MétéoSuisse, en soutien du laboratoire LTE de l’EPFL, contribue à cette campagne en mettant à disposition son expertise et un capteur appelé MASC (Multi-Angle-Snow-Camera). Cet appareil, ainsi que 3 autres instruments (Cloud Radar, 2DVD, MXPol), ont été installés durant la semaine du 13 au 17 novembre dernier sur les sites de MayHills, Bokwang Resort et Gangneung Wonju national University, avec la participation d’un collaborateur MétéoSuisse, Jacques Grandjean.

Cette collaboration, initiée par Yves-Alain Roulet (MétéoSuisse), Alexis Berne et Christophe Praz (EPFL), fait suite aux mesures effectuées en parallèle à la campagne SPICE avec le MASC. Cette campagne a été effectuée sur le site du Weissfluhjoch durant les hivers 2014-2015, puis à Savoleyres (domaine de Verbier) en 2016. Un algorithme de classification automatique des flocons de neige a pu ensuite être développé et entraîné par plus d'1 millions de photos de flocons. L'objectif principal : mieux connaître l'anatomie des flocons et améliorer la mesure des chutes de neige, ainsi que les prévisions météo hivernales. Les photos récoltées jusqu'à la fin des Jeux par le MASC, composé de trois caméras synchronisées à très haute résolution, vont notamment permettre d'améliorer l'algorithme grâce un set d'apprentissage de neige mouillée plus conséquent.

 

Commentaires (1)

  1. René Rappaz, 05.02.2018, 14:18

    Bonjour et bravo pour votre expertise météo aux prochains JO. Si la Suisse peut gagner des médailles, il en est une, en or, pour MétéoSuisse qui vous est promise, j'en suis sûr!
    Bien du plaisir sur les sites coréens et que les meilleurs gagnent!
    Salutations à tous

    Réponses

    Répondre à René Rappaz

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension