De nouvelles données de météo aéronautique pour la Rega

29 janvier 2018, 8 Commentaire(s)
Thèmes: Service

À l’aide de données de météo aéronautique précises et actualisées jour et nuit, la Rega pourra, à l’avenir, aider les personnes en détresse même par mauvais temps. Pour cela, MétéoSuisse a équipé 33 de ses stations de mesures de nouveaux capteurs.

Photo : Rega
Photo : Rega

Jusqu’à présent, la Rega ne pouvait pas dépêcher des hélicoptères quand les conditions météorologiques étaient contraires. Chaque année, ce sont environ 600 vols de sauvetage qui ne pouvaient pas être effectués. Pour cette raison, la Rega a lancé diverses mesures pour que ses hélicoptères de sauvetage puissent pratiquer ce qu’on appelle la procédure de vol aux instruments (IFR) même lorsque les conditions de visibilité sont mauvaises. L’hélicoptère doit finalement pouvoir rejoindre l’hôpital par des itinéraires de vol aux instruments quand la visibilité est réduite. Grâce à la navigation assistée par satellite, il peut suivre un itinéraire enregistré dans l’ordinateur de bord. La condition préalable est d'avoir des données météorologiques constamment actualisées et disponibles 24 h sur 24 – sans ces indications, le vol aux instruments n’est pas autorisé.

Sauvetage par les airs par tous les temps

Pour voler par mauvaise visibilité, les pilotes ont besoin, en particulier, d’indications sur la nébulosité, la limite inférieure des nuages (plafond nuageux) et la distance de visibilité. C’est pourquoi, sur mandat de la Rega, MétéoSuisse a équipé 33 stations de mesures SwissMetNet de deux nouveaux capteurs chacune. Cela permet de collecter en temps réel des informations supplémentaires nécessaires pour le vol aux instruments.

Une technologie très avancée

Avec les nouveaux capteurs, les stations automatiques de mesures prélèvent pour la Rega des données de haute précision. La technologie employée est très moderne :

  • À l’aide d’une combinaison de données de mesure de dispersion et de pluviométrie, les capteurs de temps présent fournissent des indications sur la distance de vue et le type de précipitations (p. ex. neige ou pluie).
  • Les célomètres sont utilisés pour déterminer la hauteur du plafond nuageux et la nébulosité. Ces instruments laser de mesure des nuages sont des appareils de télédétection optique actifs, qui dégagent, pendant la mesure, de fortes pulsations de lumière laser dans l’atmosphère. Ils captent ensuite la lumière rétrodiffusée par des gaz et des particules et se basent sur son temps de propagation pour calculer la hauteur des nuages.

Des stations météo automatiques

Avec SwissMetNet, MétéoSuisse exploite un réseau automatique de mesures d’environ 160 stations météo. À une cadence de dix minutes en dix minutes, ces stations fournissent continuellement des données sur la météo et le climat qui règnent en Suisse. L’on mesure entre autres la température, l’humidité de l’air, la pression de l’air, l’ensoleillement, la direction et la vitesse du vent.

MétéoSuisse soutient ainsi la Rega dans ses efforts pour sauver des vies par les airs, quel que soit le temps qu’il fait.

Commentaires (8)

  1. Christophe, 01.02.2018, 11:21

    Bonjour,

    Oui bravo pour cette nouvelle étape mais n'aurait t'il pas était plus logique de cette information soit accessible par toutes les entités qui pourrait en avoir besoin (aéronautique) voir au simple citoyen ?

    Merci

    Réponses

    Répondre à Christophe

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. Sven Marron, 31.01.2018, 19:09

    Pourquoi parlez-vous de la Rega uniquement? Les autres sociétés de sauvetage par hélicoptère ne sont pas concernées?

    Réponses

    Répondre à Sven Marron

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 01.02.2018, 08:47

      Comme c’est la Rega qui a mandaté MétéoSuisse d’installer des capteurs de mesures, elle dispose de ces données. Les autres sociétés de sauvetage par hélicoptère ont peut-être également installé des capteurs, mais pas par MétéoSuisse.

  3. Joan, 30.01.2018, 18:27

    Excellente nouvelle! Et un progrès rassurant pour les équipes Rega qui accomplissent un travail magnifique!

    Réponses

    Répondre à Joan

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  4. Jean-François Bonvin, 29.01.2018, 19:03

    Bravo pour ce progrès.
    Les données de ces capteurs sont-elles accessibles au public ou aux autres usagers de l’aviation?

    Réponses

    Répondre à Jean-François Bonvin

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 30.01.2018, 14:36

      Ces données, propriétés de la Rega, sont à usage interne uniquement et ne peuvent être diffusées.

  5. Antoine, 29.01.2018, 17:18

    Magnifique cette collaboration entre 2 instituts pour sauver des vies ! Bravo ! Mais quand est-il des mesures par célomètres et ses impulsions lasers? Pas de dangers pour les pilotes et autres utilisateurs du ciel si ils arrivent par hasard au-dessus de la station et au moment de la mesure ? Merci et encore bravo pour votre blog.

    Réponses

    Répondre à Antoine

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 30.01.2018, 14:41

      Il n’y a aucun danger pour les pilotes, d’autant plus que les aéroports internationaux sont truffés de célomètres depuis quelques années déjà.