Un mois de février doux avec des records de température – un hiver sec

27 février 2017
Thèmes: Météo

En raison de la persistance de masses d’air doux, les températures de février ont souvent dépassé la norme 1981-2010 de 2 à 3 degrés. Dans le Jura et en Engadine, elles ont même dépassé la normale de presque 4 degrés. Les quantités de précipitations sont restées déficitaires pour de nombreuses régions. Des précipitations excédentaires ont tout de même été relevées au Sud des Alpes, en Engadine et sur le nord-ouest de la Suisse.

Pas de journée hivernale sur le Plateau

Contrairement au mois précédent, les températures ont tous les jours dépassé la barre du 0 degré sur les régions de plaine du Nord des Alpes. Même sur le site de mesures de Saint-Gall à 776 mètres, seules 2 journées sont restées hivernales avec des températures inférieures à 0 degré sur l’ensemble de la journée. Par ailleurs, le Plateau s’est généralement montré brun-vert avec juste un peu de neige les 5 et 6 février.

Toujours aussi peu de neige en montagne

Les précipitations se sont essentiellement manifestées au cours de la première décade du mois. Le Sud des Alpes et l’Engadine sont restés pratiquement sec. Quelques précipitations se sont produites le 17 dans toute la Suisse et régionalement du 20 au 22 février. Les quantités de précipitations sont restées faibles et l’enneigement en montagne, qui est déficitaire depuis décembre, ne s’est pas amélioré. Pour certaines stations en altitude, la hauteur moyenne de neige en février a été proche des records minimums.

Records de température suite à un courant de sud-ouest tempétueux

Le 23 février, un puissant courant de sud-ouest a dirigé de l’air extrêmement doux en direction de la Suisse. La température a dépassé les 20 degrés dans plusieurs régions du pays. La valeur la plus élevée a été mesurée à Sion avec 21.4 degrés. Il a fait presque 21 degrés à Giswil/OW. Des températures entre 20 et 20.5 degrés ont été mesurées dans la région de Bâle, à Thoune, à Interlaken, à Vaduz, à Coire et en Bas-Valais. Sur le Plateau, il a fait de 17 à presque 20 degrés.

17 sites de mesures ont connu un nouveau record de température maximale journalière pour un mois de février. Pour 12 sites, les mesures ont débuté depuis 50 ans au moins. Les records qui sont tombés dans les sites qui ont plus de 100 ans de mesures sont particulièrement remarquables : à Berne, Lucerne et Zurich, les nouveaux records ont dépassé les précédents de plus d’un degré. Jusqu’à présent, la température avait dépassé les 17 degrés en février à 3 reprises à Berne, à 8 reprises à Lucerne et à 6 reprises à Zurich.

Pour les sites de Genève et Bâle qui disposent de mesures depuis 1864, la température maximale du 23 février est restée largement au-dessous du record de février. A Genève, il a fait 19.3 degrés, soit 1 degré de moins que le record de 1903 qui est de 20.4 degrés. A Bâle, les 20.4 degrés relevés sont largement au-dessous du record de 1903 qui s’est établi à 22 degrés.

Début de floraison tardif des noisetiers

Les chatons des noisetiers sont restés fermés au Nord des Alpes au cours du mois de janvier qui était très frais. En février, avec la hausse des températures, ces chatons ont lentement commencé à se développer puis à fleurir.

Les premières observations de début de floraison des noisetiers ont été constatées entre le 8 et le 15 février, notamment dans les vallées à foehn, ce qui correspond à un retard moyen de quelques jours par rapport à la moyenne 1996-2016 (le début de la floraison des noisetiers est observé depuis 1996). Sur le Plateau, les noisetiers ont commencé à fleurir  à partir du 18 février, soit avec un retard de près de 2 semaines par rapport à la moyenne. La floraison générale des noisetiers (lorsque plus de 50% des chatons ont fleuri) a débuté entre fin janvier et début février au Tessin, à partir du 19 février au Nord des Alpes. En comparaison avec la moyenne 1981-2010, la floraison générale des noisetiers est généralement conforme à la moyenne cette année. Il est intéressant de remarquer que la floraison des noisetiers situés entre 700 et 1100 mètres d’altitude a débuté au même moment que sur le Plateau. Il s’agit d’une avance de près de 2 à 3 semaine par rapport à la moyenne. Des températures élevées en décembre en altitude et des journées ensoleillées au-dessus du stratus en février ont conduit à ce développement précoce à ces altitudes.

Le bulletin définitif février 2017 sera disponible à partir du 14 mars 2017 dans la rubrique rapports climatiques.

Un hiver sec

Les cumuls des précipitations de l’hiver n’ont représenté que l’équivalent de 20 à 30% de la norme 1981-2010 en Suisse romande et en Valais. Pour la Suisse romande, il s’agit de l’hiver le plus sec depuis 45 à 55 ans. Le Valais avait connu une sécheresse comparable il y a 40 ans. Pour la région de Zurich, où les précipitations ont représenté l’équivalent de 60% de la norme, il s’agit de l’hiver le plus sec depuis 25 ans. Au Sud des Alpes, la somme pluviométrique a souvent représenté l’équivalent de 30 à 45% de la norme. Là-bas, des hivers aussi secs se sont déjà produits de temps en temps au cours de ces dernières années.

Différences régionales marquées pour les températures

En moyenne nationale, la température de l’hiver 2016/2017 a dépassé la norme 1981-2010 de 0.5 degré. Cependant, il y a eu d’importantes différences régionales. Les régions de plaine du Nord des Alpes ont connu des températures de 0.6 à 0.8 degré au-dessous de la normale. En revanche, les températures en montagne ont dépassé la normale de 1 à 1.6 degré. Enfin, pour les régions de plaine du Sud des Alpes, les températures de l’hiver ont dépassé la normale de 0.5 à 1 degré.

Beaucoup de soleil en montagne

La durée de l’ensoleillement a atteint l’équivalent de 80 à 90% de la norme 1981-2010 sur le Plateau romand et de 100 à 110% de la norme sur le Plateau oriental. En montagne, après 8 années consécutives avec un ensoleillement déficitaire, cet hiver 2016/2017 a connu un ensoleillement excédentaire. L’ensoleillement hivernal au Sud des Alpes s’est montré dans la norme.

Le bulletin définitif de l’hiver 2016/2017 sera disponible à partir du 14 mars 2017 dans la rubrique rapports climatiques.

Les rapports pour les mois de décembre 2016 et de janvier 2017

Sécheresse record en décembre 2016
Janvier 2017 glacial

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Elle ne sera utilisée que si un contact direct s'avérait nécessaire. Aucune publicité ne sera envoyée. Formulaire de contact

Commentaires (0)