Novembre avec de la neige – un automne sec

29 novembre 2017, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

En novembre, la neige est tombée à plusieurs reprises jusqu’à basse altitude au Nord des Alpes. Grâce à de bonnes conditions d’enneigement, quelques domaines skiables ont déjà pu démarrer la saison d’hiver. Au Sud des Alpes, le foehn du nord a souvent soufflé, mais le soleil a également été présent. Les températures mensuelles ont été légèrement au-dessus de la norme 1981-2010 pour les régions de plaine des deux côtés des Alpes. En montagne, elles ont été inférieures à la normale. La température de l’automne 2017 a été conforme à la norme 1981-2010. De nombreuses régions du pays ont connu des précipitations automnales largement déficitaires. La Suisse romande a localement connu son deuxième ou troisième meilleur ensoleillement automnal depuis plus de 50 ans de mesures.

Ambiance hivernale dans le Toggenburg le 14 novembre 2017. Photo : M. Kägi
Ambiance hivernale dans le Toggenburg le 14 novembre 2017. Photo : M. Kägi

Un début de mois ensoleillé

Un anticyclone méditerranéen s’est étendu vers le nord et a déterminé le temps en Suisse au début du mois de novembre. Le temps a été partout très ensoleillé, notamment le 1er et le 3 novembre. Les brouillards matinaux se sont rapidement dissipés. Le 2 novembre, des nuages bas ont réduit l’ensoleillement. Ils se sont détachés d’un front froid qui a transité juste au nord de la Suisse.

Instable avec de la neige jusqu’à basse altitude

Du 4 au 13 novembre, le temps a été instable. Plusieurs zones perturbées ont traversé la Suisse. Le Sud des Alpes a également été touché par des dépressions actives qui ont provoqué de fréquentes précipitations. Au Nord des Alpes, il a neigé jusqu’à 700 mètres d’altitude le 5 et jusqu’à 400 mètres le 13. En altitude, il a presque neigé tous les jours.

Le 12 novembre, un front froid accompagné de vents tempétueux a balayé la Suisse. Sur les régions de plaine du Nord des Alpes, les rafales de vent ont atteint 100 à 115 km/h. Avec 114.8 km/h, la station de Saint-Gall a mesuré la rafale la plus forte en novembre depuis le début des mesures automatiques en 1981. A l’arrière du front froid, un fort courant du nord s’est mis en place avec un foehn du nord tempétueux au Sud des Alpes. Le 12 novembre, le vent a soufflé en rafales jusqu’à 99 km/h à Simplon-Dorf, le 13 novembre jusqu’à 92 km/h à Magadino.

Beaucoup de foehn du nord au Sud des Alpes

Novembre a été le troisième mois consécutif avec un foehn du nord plus fréquent que la moyenne au Sud des alpes. Jusqu’à présent, l’année 2017 a vu 6 mois avec une activité foehnique au-dessus de la moyenne au Sud des Alpes. Le foehn du nord avec son air sec favorise l’évaporation et est donc un facteur essentiel dans l’accentuation de la sécheresse des sols du Sud des Alpes.

Anticyclone et stratus

Du 14 au 22 novembre, des conditions anticycloniques typiquement automnales se sont installées. Sur les régions de plaine du Nord des Alpes, le stratus s’est parfois montré persistant. Dans les Alpes et au Sud des Alpes, le soleil a souvent brillé. Au début de la période anticyclonique, une bise soutenue a soufflé sur le Plateau romand avec pointes jusqu’à 60 km/h. Sur les crêtes du Jura, elle a soufflé jusqu’à 100 km/h.

La période anticyclonique a juste été brièvement interrompue le 19 novembre par une advection d’air froid à partir du nord-ouest. Au Nord des Alpes, la neige s’est abaissée jusque vers 400 mètres d’altitude. Les températures maximales se sont fréquemment situées entre 5 et 9 degrés. Elles ont grimpé jusqu’à 16 degrés au Sud des Alpes sous l’influence du foehn du nord et d’un bon ensoleillement.

Air polaire avec de la neige

Le 23 novembre, de l’air polaire a atteint les côtes occidentales de l’Europe. A l’avant d’un front froid, de l’air d’abord très doux s’est dirigé vers les Alpes dans un courant de sud-ouest. Au Nord des Alpes, les températures maximales ont atteint 13 à 16 degrés, localement même plus de 17 degrés. Au Sud des Alpes, les maximales n’ont atteint que 10 à 12 degrés sous une forte nébulosité.

L’air froid a atteint la Suisse le 25 novembre avec des précipitations copieuses au Nord des Alpes. Il est tombé entre 10 et 20 cm de neige fraîche en montagne, localement jusqu’à 30 cm. Le 26, des averses de neige se sont manifestées jusqu’à basse altitude dans l’air froid. Une fine couche de neige a recouvert le paysage çà et là en plaine.

En passant les Alpes, l’air froid a déboulé au Sud des Alpes le 26 en provoquant un foehn du nord tempétueux jusqu’en plaine. Les rafales ont souvent atteint 70 à 80 km/h. Alors qu’il neigeait au Nord, le Sud des Alpes profitait du soleil.

Perte précoce des feuilles

La chute des feuilles des hêtres a commencé cette année en de nombreux endroits en Suisse à partir de la mi-octobre déjà. En moyenne sur toutes les stations, elle a eu lieu près d’une semaine plus tôt que la moyenne de la période comparative 1981-2010. Une légère corrélation avec l’altitude est visible cette année. Les observateurs des stations situées au-dessus de 800 mètres ont signalé la chute des feuilles en octobre surtout, tandis que pour les stations plus basses, la chute des feuilles a été observée aussi bien en octobre qu’en novembre.

Pour les marronniers, la chute des feuilles s’est également manifestée en octobre déjà avec une avance de 10 jours en moyenne. Les autres espèces d'arbres observées depuis 1996 ont montré des tendances similaires. Pour le bouleau, la chute des feuilles a été observée en octobre mais fréquemment aussi en novembre, notamment à des altitudes inférieures à 800 mètres. Moyennée sur toutes les stations, la chute des feuilles du bouleau a eu lieu 3 jours plus tôt que la moyenne de la période 1996-2016.

Le mélèze est l'arbre qui débute le plus tardivement les phases d'automne. Dans plusieurs stations, la coloration des aiguilles n'a été observée qu'en novembre. Moyennées sur toutes les stations, les aiguilles des mélèzes se sont colorées avec une avance de 3 jours. En Engadine, les mélèzes ont perdu leurs aiguilles vers la fin octobre, conformément à la moyenne. En novembre, les mélèzes ont perdu leurs aiguilles dans des stations situées à plus basse altitude avec une avance de près d’une semaine. Cependant, beaucoup de mélèzes du Plateau sont encore colorés et il faudra attendre jusqu’en décembre pour classer définitivement cette dernière phase automnale de la chute des aiguilles.

Le bulletin définitif de novembre sera disponible à partir du 11 décembre 2017 dans la rubrique rapports climatiques.

Un automne sec

La température de l’automne 2017 a été conforme à la norme 1981-2010. En montagne, la température a été légèrement inférieure à la normale, tandis qu’elle a été légèrement supérieure à la norme sur les régions de plaine des deux côtés des Alpes. De nombreuses régions du pays ont connu des précipitations automnales largement déficitaires. Au Sud des Alpes, en Valais et en Suisse romande, les précipitations ont régionalement accusé un déficit supérieur à 50% de la norme 1981-2010. En revanche, la pluviométrie automnale a été excédentaire sur la partie centrale et orientale des versants nord des Alpes avec des valeurs correspondant de 100 à 130% de la norme. Grâce à un ensoleillement record en octobre, la Suisse romande a localement connu son deuxième ou troisième meilleur ensoleillement automnal depuis plus de 50 ans de mesures. Dans les Alpes, l’ensoleillement automnal est localement resté inférieur à la norme 1981-2010.

Frais, doux et normal

Bien que la température de l’automne 2017 ait été conforme à la norme 1981-2010, la Suisse a vécu des températures contrastées tout au long de l’automne. Le mois de septembre s’est montré très frais, notamment en montagne. Les crêtes ont souvent connu des conditions hivernales avec un nombre important de journée avec de la neige fraîche. Au Weissfuhjoch (2540 m), il y a eu 15 jours avec de la neige fraîche, un nouveau record pour un mois de septembre. Le changement a été frappant en octobre qui a connu une longue période ensoleillée et douce, notamment autour de la mi-octobre. La douceur a été remarquable en montagne avec des conditions parfaites pour les vacances d’automne. Finalement, le mois de novembre a été normal. Plusieurs advections d’air froid ont permis d’obtenir un manteau neigeux de début d’hiver en montagne avec des chutes de neige jusqu’à basse altitude au Nord des Alpes vers la fin du mois. Au Sud des Alpes, le foehn du nord a fréquemment soufflé, mais le temps est resté doux et assez ensoleillé.

Une mi-automne très sèche

Septembre a livré des quantités de précipitations régionalement très différentes. Sur la moitié occidentale du pays, il n’est tombé que l’équivalent de 25 à 35% de la norme 1981-2010. En revanche, dans les Alpes orientales et grisonnes, les quantités de précipitations ont localement atteint jusqu’à 190% de la norme. Octobre a été très avare en précipitations dans de nombreuses régions. Au Tessin, la somme mensuelle a souvent été équivalente à moins de 10% de la norme 1981-2010. Pour le Tessin, il s’agit d’un des 5 mois d’octobre les plus secs depuis plus de 100 ans de mesures. Novembre a été copieusement arrosé en de nombreuses régions du Nord des Alpes. En revanche, les précipitations sont restées généralement déficitaires en Valais, au Tessin et dans les Grisons.

Magnifique été indien

En septembre, l’ensoleillement a souvent été inférieur à la norme 1981-2010. C’est vers la mi-octobre que le soleil a été particulièrement généreux avec plusieurs journées consécutives de plein ensoleillement. Pour le Plateau et le Sud de la Suisse, il s’agit régionalement du meilleur ensoleillement pour un mois d’octobre depuis plus de 50 ans de mesures. Pour d’autres stations, il s’agit du deuxième ou troisième meilleur ensoleillement pour un mois d’octobre. En novembre, l’ensoleillement a souvent atteint l’équivalent de 80 à 90% de la norme 1981-2010. Au Sud des Alpes, l’ensoleillement en novembre a été conforme la normale.

Le bulletin définitif de l’automne sera disponible à partir du 11 décembre 2017 dans la rubrique rapports climatiques.

Les rapports des mois automnaux de septembre 2017 et octobre 2017 :

Bulletin climatologique septembre 2017

Bulletin climatologique octobre 2017

 

Commentaires (2)

  1. Patrick Ditesheim, 05.12.2017, 18:27

    Merci pour vos commentaires détaillés et de haute qualité. J'en prends connaissance chaque mois avec plaisir.
    La mise en corrélation de l'appréciation intuitive avec vos observations codifiées et systématiques est toujours très intéressante.

    Réponses

    Répondre à Patrick Ditesheim

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. Claude Guignard, 30.11.2017, 00:34

    Excellente analyse. Sans bases de comparaison on ne se rend pas toujours compte si les situations observées sont "normales" ou pas. Globalement novembre a donc été un mois "normal", sauf en matière de precipitations où le déficit persiste en maintes régions. Sans vos commentaires je l'aurais plutôt trouve trouvé moins bon que la moyenne.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension