Patrouille de la Maya

4 mars 2016, 2 Commentaire(s)
Thèmes:

Prévision pour la patrouille de la Maya

Ce dimanche matin aura lieu la patrouille de la Maya, avec départ près de St-Martin dans le Val d'Hérens (1430 m), montée jusqu'au pied des Becs de Bosson (3026 m), puis redescente à St-Martin.

Quelles sont les conditions météo les plus probables attendues pour dimanche matin ? Quelles sont les paramètres relativement certains et ceux qui le sont moins ?

Quantités de neige attendues jusqu'à samedi soir

Une perturbation active touchera le Valais central dans la nuit de vendredi à samedi, la partie la plus active étant attendue en cours de nuit ou début de matinée samedi. La limite des chutes de neige restera inférieure à 1500 m, et la totalité des précipitations se feront sous forme de neige sur le parcours. L'image ci-dessous montre les quantités de neige prévues par le modèle Cosmo 7 durant la journée de samedi.

Les quantités prévues sont restées relativement stables au fil des prévisions de ce même modèle. La confiance dans la prévision peut donc être considérée comme plutôt bonne. L'image ci-dessous montre la probabilité de dépasser certains seuils (l'échelle des pourcentages se trouve à droite de l'image). On constate que les 10 cm seront très probablement dépassés, mais qu'il y a très peu de chance que les cumuls atteignent 30 cm d'ici à samedi en fin de journée.

A quoi faut-il s'attendre pour dimanche matin ?

Les conditions météo attendues pour dimanche matin peuvent être résumées en deux mots : froid et instable. L'instabilité signifie que la tendance aux averses s'accentuera en cours de journée à la faveur du réchauffement diurne, et cela surtout en montagne. Le radiosondage ci-dessous représente le profil de l'atmosphère prévu pour dimanche vers 10h du matin. La partie grisée montre que la couverture nuageuse pourrait être importante, avec une base située entre 1000 et 1500 m. La ligne noire de droite indique l'évolution de la température avec l'altitude ; la limite du 0° se situe vers 700 m et l'on trouve -8° à 2000 m. Enfin la ligne rouge montre que l'extension des cumulus pourrait atteindre les 5000 m environ, soit une altitude suffisante pour provoquer des giboulées.

Dans une telle situation, les quantités de précipitations sont difficiles à évaluer car, s'agissant de giboulées, la répartition spatiale est assez aléatoire, et l'intensité des précipitations varie beaucoup d'un endroit à l'autre. Les différents modèles opérationnels donnent en générale moins de 5 cm en 6h, entre dimanche 7h et 13h locales. Les prévisions probabilistes permettent, de leur côté, d'avoir une estimation de la variabilité des prévisions, autrement dit de visulaliser les versions les plus optimistes et les plus pessimistes.

Sur un ensemble de 21 prévisions, le graphique ci-dessous montre que la version la plus optimiste (cadran "MIN" en-haut à gauche) ne donne pas de précipitations dimanche matin ; la version la plus pessimiste (cadran "MAX" en-bas à droite) donne de 2 à 5 mm. Le cadran intitulé "q75" signifie que 75 % des 21 membres prévoient moins que la valeur indiquée, soit de 1 à 2 mm (de même, 25 % des 21 membres prévoient moins que la valeur indiquée dans "q25").

En ce qui concerne le vent, il s'annonce assez modeste avec une bonne fiabilité. A l'arrière de la perturbation, le dynamisme des vents d'altitude s'atténue en général au fur et à mesure que l'on se rapproche du centre dépressionnaire. Les deux images ci-dessous montrent respectivement le centre de la dépression au niveau 500 hPa (5'500 m environ), sur le quart nord-est de la France, ainsi que les vents attendus à 3000 m en Suisse samedi à 10h locale.

En résumé...

Le paramètre le plus difficile à évaluer pour dimanche matin est l'ensoleillement, d'une part parce que les nuages résiduels de la nuit précédente seront certainement nombreux, d'autre part parce que les nuages se reformeront vite à la faveur des éventuelles éclaircies. Quoi qu'il en soit, le gris devrait dominer sur le parcours, avec des plafond assez bas et une forte probabilité de brouillard sur les crêtes. Les chutes de neige seront en revanche nulles ou éparses avec de faibles cumuls. Quant aux températures, elles seront de -8° à 2000 m et de -15° à 3000 m. Si l'on tient compte d'un vent d'ouest de 10 à 20 km/h, cela nous donne une température ressentie de -20 à -25° à 3000 m.

Commentaires (2)

  1. René, 05.03.2016, 08:22

    Un tout GRAND merci pour ces informations, voici une météo bien précise et utile à la fois. Bravo à vous et à demain pour la course.

  2. Enzo, 04.03.2016, 20:20

    Un bel et passionnant éclairage de la situation météorologique ! Merci.