Un mois de juillet record

30 juillet 2015, 4 Commentaire(s)
Thèmes:

Juillet 2015 a été le mois le plus chaud depuis le début des mesures en 1864 en Suisse romande, en Valais, au Sud des Alpes et en Engadine. Pour les autres régions, il s’est souvent placé dans le top-3 des mois les plus chauds depuis le début des mesures il y a 150 ans. La température mensuelle a connu un excédent entre 3 et 4 degrés au-dessus de la norme 1981-2010. A Lugano et à Sion, la température moyenne mensuelle s’est élevée à 25.7 respectivement 24.0 degrés, soit plus d’un demi-degré de plus que la précédente moyenne mensuelle la plus élevée qui était de 25.0 degrés à Lugano en juillet 1928 et de 23.3 degrés à Sion en juillet 2006.

Une vague de chaleur au début du mois proche des records

Du 1er au 7 juillet 2015, la Suisse a vécu une des semaines la plus torride depuis le début des mesures en 1864. La moyenne des températures maximales a atteint 33 à 36 degrés sur les régions de plaine du Nord des Alpes. Au Sud des Alpes, elle a été comprise entre 31 et 32 degrés. La valeur la plus élevée a été mesurée à Genève et à Sion avec 36.3 degrés respectivement 36.0 degrés. Elle a été de 34.7 degrés à Bâle, 34.9 à Delémont et 35.3 degrés à Würenlingen/AG.

A Genève, la moyenne sur 7 jours des températures maximales a été de 36.3 degrés, ce qui correspond à la deuxième valeur la plus élevée depuis le début des mesures en 1864. Il a fait quasiment aussi chaud que lors de l’été caniculaire 2003 où la moyenne des températures maximales sur une semaine en août  avait été de 36.7 degrés. A Bâle, la moyenne des températures maximales sur 7 jours a été de 34.7 degrés. Une semaine en août 2003 avait été encore plus chaude avec 36.9 degrés, ainsi qu’une semaine en juillet 1947 avec 36.2 degrés. La première semaine de juillet 1947 avait été aussi chaude que cette année. A Neuchâtel, Berne, Lucerne et Zurich, qui sont toutes des stations qui disposent d’une longue série de données homogènes de températures maximales, juillet 1947 et août 2003 avaient également connus une semaine encore plus chaude que la première semaine de juillet 2015. Des graphiques illustrant les vagues de chaleur les plus intenses à Genève et à Bâle sont disponibles ici :

Fin de la période de canicule de juillet 2015, communiqué de presse du 8 juillet 2015

Record de chaleur au Nord des Alpes

La semaine caniculaire s’est achevée le 7 juillet avec une température de 39.7 degrés mesurée à Genève, soit la température maximale la plus élevée jamais relevée au Nord des Alpes. Elle se situe presque 1 degré au-dessus du précédent record genevois qui était de 38.9 degrés le 28 juillet 1921.

Bref refroidissement

Suite à l’arrivée d’air frais à partir du nord-ouest avec quelques précipitations régionales, les températures maximales ont baissé au Nord des Alpes du 8 au 10 juillet avec des valeurs comprises entre 22 et 28 degrés, en Valais entre 27 et 30 degrés. Au Sud des Alpes, ce ne n’est que le 8 et le 10 juillet qu’elles sont descendues légèrement au-dessous de 30 degrés, avant de prendre des proportions caniculaires.

Vague de chaleur proche des records au Sud des Alpes

A partir du 11 juillet, l’ensemble de la Suisse s’est retrouvée sous des conditions anticycloniques de plein été. Tandis que les températures maximales au Nord des Alpes restaient proches de 30 degrés ou légèrement au-dessous, elles étaient nettement au-dessus des 30 degrés au Sud des Alpes. A Locarno-Monti, les températures ont été proches des 34 degrés du 13 au 20 juillet. Le point de culminant de la vague de chaleur a été atteint le 22 avec une température de 36.8 degrés, soit la troisième valeur la plus élevées depuis le début de la série de mesures en 1935. La valeur la plus élevée reste les 37.9 degrés mesurés le 11 août 2003, tandis que la deuxième valeur la plus élevée a été de 37.3 degrés le 29 juillet 1983.

La semaine la plus chaude au Sud des Alpes s’est produite du 17 au 23 juillet. A Locarno-Monti, la moyenne sur 7 jours des températures maximales a été de 34.7 degrés. La semaine a quasiment été aussi chaude que celle en août 2003 où une valeur moyenne de 35.0 degrés avait été mesurée (figure 1).

A Lugano, la moyenne sur 7 jours des températures maximales a été de 32.9 degrés. La période sur 7 jours d’août 2003 avait été nettement plus chaude avec 33.9 degrés. Deux autres périodes de 7 jours avaient été aussi chaudes en juillet 1945 avec 33.1 degrés et en juillet 1881 avec 32.9 degrés (figure 2).

Des précipitations orageuses intenses

Notamment au cours de la deuxième vague de chaleur, des pluies orageuses parfois intenses sont localement tombées. Le matin du 18 juillet, un violent orage a affecté le Jura à partir sud-ouest. A La Frétaz près de Sainte-Croix, une valeur inhabituelle de 31 mm d’eau en 10 minutes a été relevée. Il s’agit de la quatrième valeur la plus élevée sur 10 minutes en Suisse depuis l’introduction des mesures automatiques en 1981. Le record de 33.6 mm établi le 29 août 2003 à Locarno-Monti a été approché.

Après les violents orages du 22 et 23 juillet, 13 glissements de terrain ont affecté la Basse-Engadine. Deux d’entre eux ont touché des colonies de vacances. Pendant plusieurs heures, le village de S-carl n’a été atteignable que par hélicoptère. Les précipitations estimées par les radars ont donné une lame d’eau comprise entre 150 et 200 mm tombées en quelques heures le 22 juillet.

Le 24 juillet, dernière journée de la deuxième vague de chaleur, de violents orages ont touché l’Oberland bernois et la région du Brünig avec localement de 50 à 60 mm et le Bas-Valais avec régionalement de 40 à 70 mm de pluie tombée en quelques heures.

De l’air plus frais mettant fin à la chaleur

Le 25 juillet, de l’air plus frais arrivant depuis le nord-ouest a mis fin à la vague de chaleur avec des températures au Nord des Alpes qui sont descendues entre 20 et 25 degrés. Au Sud des Alpes, elles ont également baissé, mais ont tout de même été comprises entre 28 et 30 degrés. Du 26 au 27 juillet, ainsi que le 29 juillet, des zones de précipitations ont permis d’arroser la Suisse un peu partout

Commentaires (4)

  1. MétéoSuisse, 01.08.2015, 13:05

    bonjour,
    simplement le premier graphique est pour Locarno,
    le deuxième est pour Lugano.

  2. robert.conrad@sunrise.ch, 01.08.2015, 09:25

    Hello,
    Je ne comprends pas la différence entre la figure 1 et la figure 2: Hormis les années de référence le texte est identique.
    Comment se fait-il que les barres ne correspondent pas pour les dernières années ?
    Comment se fait-il que l'on trouve deux années consécutives (env. 1983 et 1984) dans la figure 2 et non consécutives dans la figure 1 ?
    Merci

  3. Paolo, 30.07.2015, 20:57

    Le mois de juillet 2006 était aussi chaud

    1. MétéoSuisse, 31.07.2015, 13:39

      En juillet 2015 les valeurs étaient légèrement plus élevées en générale. Quelques exemples avec la valeur moyenne mensuelle et moyenne mensuelle des maxima journalières 2006 et 2015 : Genève 23.7/30.5 : 24.4/31.4 Sion 23.3/30.9 : 24.2/31.7 Aigle 21.8/27.9 : 22.9/29.5 Payerne 22.5/29.8 : 22.6/29.7 Lugano 24.3/29.9 : 26.0/30.8 Zurich 22.5/29.0 : 22.4/28.1 Lucerne 22.8/29.5 : 22.7/28.4