La météo. Soleil, foudre et averse – la nouvelle exposition au Musée national de Zurich

11 janvier 2017, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Portrait

En dépit des techniques d’analyse et de mesure les plus modernes, le temps fait ce qu’il veut. Pourquoi en est-il ainsi ? Comment la météorologie s’est-elle développée ? On apprendra tout cela en visitant l’exposition « La météo. Soleil, foudre et averse » présentée au Musée national de Zurich (du 12.01.17 au 21.05.17) par le Musée national Suisse en collaboration avec MétéoSuisse.

Vue de l’exposition sur la météo au Musée national Zurich
© Musée national suisse

Comment une exposition de ce genre voit-elle le jour ? Quels sont les thèmes abordés ? Nina Aemisegger, responsable du projet à MétéoSuisse, nous en dit un peu plus sur ces questions.

Nina Aemisegger, toutes nos félicitations pour l’ouverture de l’exposition. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Merci. Cela signifie avant tout la fin d’une période de travail intense. Je suis soulagée que tout s’est déroulé sans anicroches ; maintenant, je me réjouis beaucoup de pouvoir voir tranquillement l’exposition terminée.

J’imagine qu’il a fallu un travail de préparation gigantesque pour mettre sur pied une telle ex-position. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

C’est le Musée national suisse qui a réalisé la majeure partie du travail. La contribution de MétéoSuisse a porté sur le contenu de l’exposition : nous avons écrit des textes, fourni des données, conseillé, ou encore mis des instruments à disposition. L’exposition a déjà été présentée sous une forme très similaire au Forum de l’histoire suisse à Schwyz en 2015. Beaucoup d’éléments ont pu être repris de cette première version. Comme elle avait très bien marché à Schwyz, il a été décidé de la présenter à Zurich, avec quelques petits compléments.

Elément nouveau cette fois-ci : tous les dimanches, 1 ou 2 personnes de MétéoSuisse seront présentes pour animer une table ronde intitulée « Droit au but » (Direkt am Objekt). Nous répondrons aux questions, expliquerons les différents thèmes de l’exposition, et aurons aussi avec nous quelques instruments à présenter. Nous nous réjouissons beaucoup de ce contact avec le public !

Quel est l’aspect que vous avez le plus apprécié dans ce projet ?

La collaboration avec le Musée national a été excellente et passionnante, comme en 2015. Nous nous sommes parfaitement complété dans nos tâches et nos compétences. J’ai fait la connaissance de nombreuses personnes très intéressantes, passionnées par leur travail. J’ai pu respirer l’ambiance du musée et participer à la création d’une exposition. Tout ceci m’a beaucoup plu.

Nous sommes très heureux d’avoir participé à la réussite de cette exposition. J’aimerais remercier ici le Musée national pour la fantastique collaboration. Nous pouvons tous être fiers du résultat obtenu.

En outre, je trouve formidable de pouvoir faire un peu mieux connaître à un large public l’objet de notre préoccupation quotidienne à MétéoSuisse : le temps qu’il fait sous tous ses aspects. C’est notre passion, et nous avons plaisir à la partager avec les visiteurs de l’exposition.

Qu’est-ce qui attend les visiteurs au Musée national ?

Ils vont découvrir une exposition très variée, modeste, mais de qualité. Elle montre comment fonctionne le temps et quel impact il a sur notre vie. Elle explique également l’évolution et l’importance des prévisions météorologiques actuelles – depuis les observations telles qu’elles étaient faites autrefois, sans instruments de mesure, jusqu’à celles d’aujourd’hui, réalisées à l’aide de techniques à la pointe du progrès, comme le radar et les satellites.

Les visiteurs découvriront les différents phénomènes météorologiques typiques de la Suisse, apprendront des choses sur le climat futur, la sagesse paysanne en la matière et les méthodes de prévision des Wetterschmöker (prophètes météo de la vallée du Muota). Une centrale météorologique donnera un aperçu du travail de nos météorologues. De nos jours, élaborer des prévisions météo sans moyens technologiques sophistiqués, images radar ou modèles météorologiques, est impensable.

Quel est le but visé par MétéoSuisse avec cette exposition ?

Notre objectif est de familiariser les gens avec le sujet complexe qu’est la météorologie par le biais de cette approche visuelle. Nous aimerions montrer par exemple comment la mesure de données météorologiques a évolué au cours des décennies pour devenir une science moderne. Si nous réussissons à transmettre un peu de notre passion aux visiteurs de l’exposition, nous considérerons notre but comme atteint. Nous espérons pouvoir répondre à leurs questions par les explications présentées dans l’exposition, ainsi que par notre présence le dimanche.

Le fait que derrière cette exposition se cache une collaboration au niveau fédéral est aussi un point important pour nous. Le Musée National Suisse et MétéoSuisse font tous deux partie du Département de l’intérieur, sous la direction de M. Alain Berset. Pouvoir ainsi associer culture et météo par le biais de cette collaboration est réjouissant et passionnant.

Qu’est-ce qui vous fascine le plus dans la météo ?

Que ce soit si varié. Que l’on ne puisse pas commander le temps, mais que l’on arrive à donner des prévisions de plus en plus précises grâce aux technologies modernes. La météo est un élément universel qui traverse les époques, il fait partie non seulement de ma vie professionnelle, mais aussi de mes loisirs. J’adore quand le temps se déchaîne, qu’il y a de l’orage ou une tempête. Mais j’aime aussi voir tomber la neige ou la pluie.

Je trouve aussi fantastique que dans ma fonction de spécialiste en communication, mon rôle soit précisément de faire mieux connaître aux gens les différentes facettes de la météo et du climat. J’ai vraiment beaucoup de plaisir à rendre des thèmes si complexes accessibles à ceux qui s’y intéressent.

Je vous remercie pour cet interview et vous souhaite plein succès pour l’ouverture de l’exposition.

Commentaires (2)

  1. Roland-Alexandre Gross, 01.11.2017, 17:50

    Oui, une telle exposition aurait sa place en Suisse romande.
    Gageons que cela pourra se réaliser...
    Regret ! Cette info m'a échappé :-( Je serais tout de même aller à Zurich. J'aime bien le Musée national suisse, lieu qui propose souvent d'excellentes expositions.

    Réponses

    Répondre à Roland-Alexandre Gross

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. will, 11.01.2017, 16:49

    Magnifique initiative pour l'ensemble des amoureux de la météorologie, pensez vous qu'un jour l'on puisse avoir ce genre de manifestation en suisse romande? merci beaucoup pour toutes ces informations

    Réponses

    Répondre à will

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension