Prévisions météo : la Confédération va financer les prochains supercalculateurs

Date de publication 4 mai 2016
Thèmes Météo
Type Communiqué de presse

Le Conseil fédéral va allouer un montant annuel de 1,36 million de francs pour des investissements dans les supercalculateurs de l’EPFZ. Ces calculateurs sont réservés aux modèles météorologiques de l’Office fédéral de météorologie et climatologie MétéoSuisse. Cette décision garantit que les futurs modèles, dont la résolution est en amélioration constante, puissent toujours utiliser les toutes dernières technologies de calcul.

Depuis toujours, l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse exploite ses modèles météorologiques COSMO, conçus pour l'espace alpin, au Centre suisse de calcul scientifique (CSCS) à Lugano, lequel est affilié à l'EPFZ. Depuis 2009, ces modèles disposent de leurs propres calculateurs dont le financement était assuré jusqu'à l'année dernière par un crédit spécial de la Confédération accordé à l'EPFZ (dans le cadre de la Stratégie nationale pour le calcul de grande puissance 2009-2014). Le Conseil fédéral a décidé de mettre à l'avenir 1,36 million de francs par an au budget de MétéoSuisse pour la prochaine génération de supercalculateurs.

Les prévisions météorologiques pour la population, la sécurité aérienne ou la protection de la population sont basées sur des modèles de prévisions numériques. MétéoSuisse veut continuer à améliorer ces modèles pour pouvoir émettre des alertes et livrer des prévisions à haute résolution les plus précises possibles en termes spatiaux et temporels. Or ces modèles requièrent des calculateurs extrêmement puissants. Par sa décision, le Conseil fédéral garantit également que la technologie et la programmation des calculateurs puissent continuer à se développer.

Le Centre suisse de calcul scientifique et MétéoSuisse mènent une collaboration fructueuse depuis des années. C'est ainsi que les scientifiques des deux institutions ont réussi, en étroite coopération avec l'industrie, à développer une nouvelle architecture informatique qui combine les processeurs de calcul habituels avec une multitude de processeurs graphiques (GPUs), comme on en voit sur les consoles de jeu. Cette innovation permet de multiplier considérablement la capacité de traitement des données et la performance des calculateurs pour les modèles météorologiques sans que les coûts n'augmentent dans la même proportion.

Adresse pour l'envoi de questions

Barbara Galliker
responsable de la communication
MétéoSuisse
media@meteoschweiz.ch
+41 58 460 97 00

Informations complémentaires

Liens