Floraison très précoce des arbres fruitiers cette année

20 avril 2017, 1 Commentaire
Thèmes: Climat

Les poiriers et les pommiers sont en fleurs, tandis que la floraison des cerisiers s’est déjà produite. Cette année, la floraison des arbres fruitiers a été très précoce. Pour certaines stations phénologiques, cette floraison n’avait jamais été observée aussi précocement que cette année.

Cerisiers en fleurs Blühende, prairie verte avec des pissenlits
Cerisiers en fleurs

Les promeneurs et randonneurs admirent de voir en fleurs les arbres fruitiers. La période optimale pour observer cet état de la végétation varie d’année en année, car le développement des arbres dépend de la température et de la météo dans les semaines précédant la floraison. Le deuxième mois de mars le plus chaud depuis le début des mesures combiné avec un bon ensoleillement, un moins de février doux et des températures élevés au cours de la première quinzaine d’avril ont conduit à une floraison très précoce des arbres fruitiers cette année.

Au-dessous de 600 mètres, les cerisiers débutent leur floraison autour du 17 avril en moyenne (période 1981-2010), les poiriers autour du 23 avril et les pommiers autour du 29 avril. Comme le montrent les données du réseau d’observations phénologiques de MétéoSuisse, les arbres fruitiers ont fleuri cette année avec une avance de 16 à 18 jours par rapport à la moyenne. Au Nord des Alpes, les cerisiers ont commencé leur floraison fin mars déjà, les poiriers début avril et les pommiers à partir du 5 avril. La plupart de ces observations peuvent être considérées comme très précoces.   

Une précocité exceptionnelle d’après la série d’observations

Pour la floraison des cerisiers, nous disposons jusqu’à présent de 34 stations avec au moins 30 années d’observations. Pour 7 stations, la floraison des cerisiers en 2017 n’avait jamais été aussi précocement observée. Pour 9 autres stations, il s’agit de la deuxième ou troisième floraison la plus précoce. Le printemps 1990 avait connu plus de records encore avec 15 stations parmi les 34 qui avaient reportées la floraison des cerisiers la plus précoce jusqu’à présent. Pour les poiriers, 3 stations (sur 27) ont comptabilisé un nouveau record, tandis que 12 autres ont observé la deuxième ou troisième floraison la plus précoce. Pour les pommiers, nous avons pour l’instant reçu les résultats de 14 stations disposant d’au moins 30 années d’observations. Parmi celles-ci, 4 ont relevé un nouveau record. Pour les poiriers et les pommiers, c’est également le printemps 1990 qui a comptabilisé la plupart des records.

Au Sud des Alpes, la floraison des cerisiers a été observée dans la moyenne, tandis que celle des poiriers et des pommiers s’est produite avec une avance s’élevant jusqu’à 10 jours par rapport à la moyenne.

Illustration 1 : Date moyenne de la floraison des cerisiers et des poiriers parmi 34 stations d’observations, respectivement 27, disposant d’au moins 30 années d’observations. La floraison de cette année (en rouge) fait partie des plus précoces.

Vulnérabilité des fleurs des arbres fruitiers face au gel

En raison des températures nocturnes négatives de cette semaine, le danger est grand que les fleurs des arbres fruitiers gèlent, ce qui risque de provoquer une perte de récoltes. La tolérance au gel des plantes dépend de leur stade de développement. En hiver, nos arbres supportent très bien les températures très basses. Mais plus ils se développent, plus ils deviennent vulnérables au gel. Ils sont plus vulnérables au moment du débourrement, de la floraison et du déploiement de la feuille. Des températures légèrement négatives suffisent à endommager les fleurs, parfois de manière irrémédiable.

De nombreux arboriculteurs du nord-ouest de la Suisse et du Valais central ont protégé la nuit dernière leur culture avec des bougies. Les températures nocturnes se sont abaissées sur le Plateau et en Valais central entre -2 et -4 degrés. Lorsqu’il fait -4 degrés, pour conserver une température au-dessus du point de congélation sur une parcelle équivalent à un terrain de football, il faut utiliser 300 à 350 bougies de paraffine.

Selon Daniel Schnegg du «Landwirtschaftliches Zentrum Liebegg» en Argovie, la durée des températures basses jouent également un rôle dans l’étendue des dégâts. Des températures encore plus basses prévues dans la nuit de jeudi à vendredi, notamment sur le Plateau, risquent d’être problématique pour les cultures fruitières.

Développement également plus précoce que la normale pour d’autres plantes printanières

Non seulement les arbres fruitiers, mais aussi d’autres plantes printanières se sont développées très tôt cette année. L’indice du printemps est indicateur statistique calculé en fonction de 10 phases phénologiques printanières (entre janvier et mai) de floraison et de déploiement de feuilles pour l’ensemble de la Suisse. Il montre le moment du développement de la végétation au printemps par rapport à la moyenne et selon les années. Une premier calcul, encore provisoire, de l’indice du printemps avec nos stations phénologiques montre que le printemps 2017 est l’un des plus précoces en tenant compte des 9 phases phénologiques printanières qui se sont déjà produites. Il convient toutefois de noter que jusqu’à présent, seules les données des stations d’observations phénonologiques qui sont entrées en ligne via la plate-forme d’observations «PhaenoNet» (www.phaenonet.ch) ont été utilisées pour calculer l’indice du printemps. Une évaluation définitive du printemps 2017 sera établie, lorsque les données du déploiement des feuilles du hêtre nous seront parvenues, ainsi que les données de stations avec des formulaires d’observations conventionnelles, ce qui permettra d’établir un calcul définitif de l’indice de printemps.

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Elle ne sera utilisée que si un contact direct s'avérait nécessaire. Aucune publicité ne sera envoyée. Formulaire de contact

Commentaires (1)

  1. valazza, 28.04.2017, 02:11

    Passionnants ces commentaires et statistiques! Ici à Contra, le chauffage a du être rétabli en cette fin avril après un mois exceptionnel sans chauffage!

    Réponses

    Répondre à valazza

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension